Le Têt chez les minorités ethniques dans le nord du Vietnam

  • Les régions montagneuses du Nord du Vietnam abritent une mosaïque de minorités ethniques, chacune ayant ses propres traditions uniques pour célébrer le Têt, le Nouvel An lunaire. Des Muong aux Tay, en passant par les Thai, les Dao et bien d’autres, chaque groupe apporte sa pierre à l’édifice de la richesse culturelle vietnamienne. Plongeons ensemble dans les festivités hautes en couleur qui rythment cette période si spéciale de l’année.

    1. Fête de danse de l’ethnie Dao

    Chez les Dao du Viet Bac, le travail est proscrit le premier jour de l’an. Les maisons se parent de leurs plus beaux atours, avec des sentences parallèles en caractères chinois ornant colonnes et murs pour accueillir le printemps. Mais le clou du spectacle reste sans conteste la danse du Nouvel An, « Nhiang chằm Đao », véritable démonstration de force physique et d’arts martiaux. Débutant quelques jours avant le Têt, elle voit chaque participant enchaîner des centaines de pas au rythme endiablé des tambours. Un moment fort qui cristallise l’identité et la fierté du peuple Dao.

    fete danse ethnie Dao

    2. Têt des Hmong

    Du 1er au 15 janvier lunaire, les Hmong célèbrent le Têt Gầu Tào, une fête unique en son genre qui met à l’honneur leur patrimoine ancestral. L’érection de l’arbre spirituel « cây nêu », un bambou majestueux de 10 à 12 mètres de haut aux feuilles vert éclatant et aux décorations multicolores, marque le coup d’envoi des réjouissances. Après une cérémonie d’offrandes, place à la musique avec le khèn, la flûte traditionnelle, aux chants louant le village de Muong et aux danses enivrantes sur fond d’alcool de maïs. Sans oublier les jeux typiques comme le lancer de pao ou l’escalade de colonnes, qui renforcent les liens communautaires.

    >> En savoir plus : La fête du Têt des Hmong au Vietnam

    Têt Vietnam minorité ethnique Hmong jeu

    3. Têt du peuple Nung

    Chez les Nung, le poulet règne en maître sur la table du réveillon Giao Thua, aux côtés de deux autres incontournables : le banh day, un gâteau de riz gluant, et le riz gluant aux cinq couleurs, véritable régal pour les yeux et les papilles. Les préparatifs battent leur plein dès le 28 décembre, avec un grand nettoyage des maisons et des outils agricoles, tandis que des papiers rouges sont collés pour honorer les « âmes » des instruments de travail. Devant chaque porte, des sentences parallèles en caractères Nung accueillent la nouvelle année avec poésie.

    >> En savoir plus : Giao thua, les coutumes traditionnelles du Têt au Vietnam

    Têt Vietnam minorité ethnique Nung cheval papier

    Le jour J, place aux jeux traditionnels avec le lancer de balles d’étoffe, le volant, les arts martiaux et même une danse du lion réservée aux enfants. Une effervescence joyeuse qui renforce la cohésion de la communauté Nung.

    4. Têt des Muong

    Pour les Muong de Son La, Têt Nguyen Dan est le moment phare de l’année. Chaque famille prépare un festin pour honorer ancêtres et divinités, avec au menu banh chung, miel, alcool, riz gluant, viande bouillie, eau, bétel, sel et même quelques pièces. Avant de se régaler, tous se recueillent devant l’autel, les aînés souhaitant santé et prospérité aux plus jeunes. Un instant solennel qui renforce les liens intergénérationnels.

    Têt Vietnam minorité ethnique Muong danse

    >> En savoir plus : Le culte des ancêtres au Vietnam, coutume au cœur du Têt

    5. Têt du peuple Ha Nhi

    À Dien Bien, les Ha Nhi fêtent généralement le Têt deux mois avant le Nouvel An des Kinh, pendant une semaine entière. Plutôt que de suivre une date fixe, le Conseil du village se réunit chaque année pour déterminer le meilleur moment en fonction de la météo et de la situation économique des familles. Un bel exemple d’adaptation et de solidarité.

    Têt Vietnam, minorité ethnique Ha Nhi

    Une fois la date arrêtée, chaque foyer sacrifie un poulet le dernier après-midi de l’année pour dire adieu à l’an passé. Côté gastronomie, pas de banh chung mais un gâteau tubulaire plus long qu’un gant, une spécialité locale. Pendant les festivités, les anciens se réunissent pour rendre visite à toutes les familles du village, tissant des liens forts au sein de la communauté.

    6. Têt des Tay

    Chez les Tay, le Têt s’étend du 30 décembre au 3 janvier lunaire, avec un retour aux champs dès le 7. Le 15, nouvelle célébration qui rappelle la fête de la pleine lune de janvier des Kinh. Les préparatifs commencent dès le 27 ou 28, avec la confection de porc, de banh chung… L’autel est nettoyé de fond en comble et orné de quatre cannes à sucre à chaque coin. Le 30 au soir, amis et proches se réunissent pour jouer, déguster thé vert et gâteaux de riz préparés par les femmes de la maisonnée.

    Têt Vietnam, minorité ethnique Tay

    Parmi les jeux traditionnels, le plus populaire reste le tung còn, un lancer de balles en tissu qui met à l’épreuve adresse et esprit d’équipe. Une façon ludique de renforcer les liens au sein de la communauté Tay.

    >> En savoir plus : Rencontre des grands groupes ethniques à Sapa, Lao Cai

    7. Têt du peuple Phu La

    À Lao Cai, les Phu La célèbrent le Têt pendant 3 jours, du 1er au 3 janvier lunaire, même si l’ambiance festive perdure souvent jusqu’au 15. Dès décembre, les préparatifs vont bon train avec la collecte de bois de chauffage, la conservation de légumes et poissons séchés, la confection d’alcool et la cueillette de feuilles de dong pour le banh chung. Le 30, un rituel particulier consiste à prélever un morceau de bambou en forêt pour nettoyer la maison et le placer sur l’autel des ancêtres, afin de chasser les mauvais esprits de l’an passé et accueillir une nouvelle année sereine et prospère.

    Têt Vietnam, minorité ethnique Phu La

    Vous aimerez lire également : La différence entre le Têt au Nord et au Sud du Vietnam

    En explorant les traditions uniques de chaque minorité ethnique, on mesure à quel point le Têt est bien plus qu’un simple passage à la nouvelle année : c’est un moment charnière qui renforce les liens, transmet la culture ancestrale et sublime l’identité de chaque communauté. Une mosaïque fascinante qui fait toute la richesse du patrimoine vietnamien.

    Un voyage sur mesure au Vietnam est l’occasion rêvée de s’immerger dans ces festivités hautes en couleur et de partager des instants privilégiés avec les populations locales.

À travers les célébrations singulières du Nouvel An lunaire, chaque ethnie révèle l’essence de sa culture et tisse des liens indéfectibles avec ses traditions ancestrales. Assister à ces festivités uniques est une expérience immersive unique, qui vous fera vibrer au rythme de l’âme profonde du Vietnam. Pour cheminer sur les traces de cet héritage exceptionnel, optez pour un voyage sur mesure au Vietnam conçu par des experts locaux.