Les femmes de l’ethnie Lolo ou reines des montagnes du nord

Figurant parmi les plus minimes des groupes ethniques au Vietnam, les Lolo ne manquent toutefois des surprises à vous accrocher lors de votre périple dans les régions du nord. Appelés également Mun Di, Di, Man Di, La La, O man, Lu Loc Man, les Lolo habitent majoritairement dans les provinces septentrionales de Ha Giang (district Dong Van et Meo Vac), Cao Bang (district Bao Lac) et Lao Cai (district Muong Khuong).

Malgré leur cohabitation depuis des siècles avec d’autres tribus, les Lolo ont su préserver un lien étroit avec leurs ancêtres, comme en témoignent leurs traditions et leur mode de vie actuel. Ils tirent leur subsistance de la culture du riz et du maïs, et résident dans trois types d’habitations distinctes : en terre, sur pilotis, ou encore une combinaison des deux précédentes. Une maison Lolo typique se compose de trois travées, dont la principale, au centre, est dédiée à l’accueil des invités, aux cérémonies de mariage et aux funérailles. La travée de droite est réservée aux grands-parents et aux parents, tandis que celle de gauche est destinée aux descendants. Une mezzanine, généralement utilisée comme espace de stockage, peut être aménagée pour héberger occasionnellement les invités.

ethnie lolo tenue traditionnelle

Les Lolo pratiquent traditionnellement le culte des ancêtres lors des fêtes annuelles du 7ème mois lunaire et du Nouvel An. Sur l’autel familial, des effigies en bois ou en bambou représentent les générations précédentes. En outre, de nombreux foyers réservent également un espace sacré dédié à la mémoire de l’ancien président Ho Chi Minh, témoignant de leur profond respect envers cette figure historique.

ethnie lolo bariole

Les femmes Lolo bariolé

Les familles d’une même lignée se regroupent au sein d’un village comptant généralement une vingtaine de foyers. Un homme est désigné comme chef de lignée, veillant à la perpétuation des rituels ancestraux. Bien que l’écriture hiéroglyphique ne soit plus pratiquée de nos jours chez les Lolo, ils ont su conserver un calendrier qui leur est propre, composé de onze mois, chacun portant le nom d’un animal.

Chez les Lolo, les jeunes ont la liberté de se fréquenter et de choisir leur futur conjoint. Conformément à leurs croyances, un couple amoureux sollicite l’aide de deux couples mariés, dont la présence est censée apporter bonheur et chance dans leur vie conjugale. Traditionnellement, les offrandes préparées par le jeune homme sont apportées chez l’oncle maternel de sa future épouse, qui joue un rôle déterminant dans la répartition des biens familiaux. En cas de décès d’un des parents, les couples doivent respecter une période de deuil d’au moins un an avant de pouvoir célébrer leur mariage.

ethnie lolo noir

Les femmes Lolo Noir

Un élément culturel remarquable chez l’ethnie Lolo est l’ensemble de tambours en bronze utilisés lors des rites importants dédiés aux ancêtres et aux funérailles. Véritable symbole de l’âme du peuple, le tambour de bronze établit un pont entre le monde des vivants et celui des esprits, témoignant de la profonde spiritualité qui anime cette communauté.

Les Lolo sont réputés pour la splendeur et la sophistication de leurs costumes traditionnels, qui permettent de distinguer deux sous-groupes : les Lolo Noir et les Lolo Bariolé. Chez les hommes, la tenue classique se compose d’un ensemble indigo avec une chemise fendue sur les côtés, descendant jusqu’aux genoux, un pantalon et une coiffe noire. Cependant, lors des funérailles, cette tenue adopte des couleurs plus vives et des normes vestimentaires spécifiques.

ethnie lolo vetement decoration

La tenue féminine des Lolo, quant à elle, se distingue par son charme éloquent, mettant en valeur un savant mélange de couleurs et de motifs géométriques ou d’inspiration naturelle. Les femmes Lolo Noir arborent des chemisiers noirs à col rond, richement ornés de motifs variés et de l’emblématique oiseau légendaire “Ngo Ba”, symbole de leur vie spirituelle. Les manches, d’une longueur généreuse, impressionnent par leur mariage harmonieux de couleurs et de techniques. Les Lolo Bariolé, pour leur part, accordent une attention particulière à leurs pantalons, finement décorés de motifs.

La confection des vêtements traditionnels des Lolo Noir et Bariolé requiert un travail minutieux, fruit d’une imagination débordante et d’un investissement en temps considérable. Il n’est pas rare qu’un costume nécessite deux à trois ans pour être entièrement décoré. Parmi les couleurs utilisées, le rouge prédomine, suivi du blanc et du rose. En complément de ces tenues uniques, les Lolo se parent également de bijoux en argent et en aluminium, ajoutant une touche d’élégance supplémentaire à leur apparence.

ethnie lolo fete traditionnelle

Fête d’invocation à la pluie chez les Lolo

À l’instar des ethnies voisines, les Lolo célèbrent avec enthousiasme des fêtes étroitement liées aux activités agricoles tout au long de l’année, telles que la récolte du maïs ou l’invocation à la pluie. N’hésitez pas à assister à ces manifestations folkloriques hautes en couleur à Ha Giang, où vous pourrez admirer les reines des montagnes dans leurs plus beaux atours.

>> Une visite des habitants des Lolo pour découvrir les richesses ethniques du Vietnam vous tente ? C’est pour vous un circuit Vietnam au nord concocté par nos experts locaux.

Pour une immersion totale au cœur de la culture Lolo et des autres ethnies fascinantes du Vietnam, optez pour un voyage sur mesure au vietnam qui vous permettra de vivre des expériences uniques et inoubliables.