L’ethnie Kinh, la plus grande icône vietnamienne

L’ethnie Kinh, représentant près de 90% de la population vietnamienne, joue un rôle primordial dans la création et la valorisation du patrimoine national, tant sur le plan matériel qu’immatériel. Leur contribution est essentielle pour renforcer la solidarité nationale et promouvoir les richesses culturelles au sein de la grande diversité ethnique du Vietnam.

Appartenant à la famille linguistique austro-asiatique, groupe Viet-Muong, les Kinh utilisaient autrefois les écritures han et nom pendant la période féodale, avant d’adopter le quoc ngu, le vietnamien moderne. Leurs plus anciens ancêtres étaient présents depuis très longtemps dans les régions septentrionales et centrales du nord du pays. La civilisation des Viet, intimement liée à la riziculture inondée, s’articule autour de la communauté villageoise, véritable unité administrative, économique et culturelle jouant un rôle capital dans la société vietnamienne traditionnelle et influençant directement la vie des familles.

En plus de l’agriculture, les Kinh pratiquent depuis des siècles diverses activités telles que l’élevage, la pêche et l’artisanat. Au fil du temps, ils ont développé une expertise remarquable dans des domaines variés comme le bronzage, la céramique, la laque, l’habillement, le tissage de chapeaux coniques, etc.

Sur le plan alimentaire, le riz et le thé sont les deux éléments de base de la cuisine quotidienne des Kinh. Le riz gluant, quant à lui, est réservé à la préparation de plats spéciaux pour les occasions particulières et les fêtes traditionnelles.

Habit traditionnel des Kinh

Malgré leur importance démographique, les Kinh se distinguent par une grande richesse culturelle, notamment dans leurs coutumes vestimentaires. Autrefois, les hommes portaient une veste courte brune au nord et noire au sud, associée à un pantalon large. Lors des jours de fête, ils optaient pour un ao dai masculin, un turban et des sabots en bois. Les tenues féminines, quant à elles, variaient selon les époques et les régions.

Jusqu’au XXe siècle, les femmes du nord portaient habituellement le ao tu than, une veste à quatre pans, avec un yem ou cache-sein à l’intérieur, accompagnés d’une coiffe en velours et d’un non quai thao, un chapeau plat à franges. Cette tenue typique des régions du delta du Fleuve Rouge est encore visible en milieu rural.

ethnie kinh tunique traditionnelle femme

Dans le delta du Mékong, les femmes portent le ao ba ba, une chemise à manches amples adaptée à toutes les occasions, du quotidien aux sorties festives.

Symbole national particulièrement apprécié des voyageurs, le ao dai occupe une place de choix dans la garde-robe féminine, notamment pour les grandes occasions et les fêtes traditionnelles. Le charme subtil de cette tenue est renforcé par le port du chapeau conique.

>> Vous apprécierez aussi Le ao dai vietnamien, le charme éternel

Maison traditionnelle des Kinh

ethnie kinh vietnam maison traditionnelle

L’habitat traditionnel des Kinh se compose de maisons de plain-pied caractérisées par une suite typique : habitation, cour, jardin et étang. Les murs sont en terre ou en brique, et le toit en chaume ou en tuiles. On distingue deux types de maisons : la principale, orientée vers le sud pour profiter de la fraîcheur, comprend 3 à 5 pièces ; l’auxiliaire, donnant sur l’est, abrite la cuisine et l’espace de stockage en 2 à 3 pièces. La cour avant accueille un puits, une réserve d’eau de pluie, un étang pour l’élevage de poissons et un jardin fruitier. À l’arrière se trouvent les toilettes et les zones d’élevage. Dans la maison principale, la pièce centrale est dédiée au culte des ancêtres avec l’autel et sert également de salon, tandis que les pièces latérales font office de chambres à coucher et d’espaces supplémentaires.

Traditionnellement, le patriarcat a longtemps prévalu dans les familles Viet, bien que les femmes assumaient des responsabilités importantes, notamment dans la gestion financière et l’éducation des enfants.

Les Kinh se distinguent par une grande diversité de noms de famille, les plus courants étant Nguyen, Tran, Le, Pham, Hoang, Vu, etc., répartis sur l’ensemble du territoire.

>> En savoir plus Pourquoi près de 40% des Vietnamiens ont Nguyen comme nom de famille ?

Culte et religions

Comme la plupart des ethnies vietnamiennes, les Kinh accordent une grande importance au culte des ancêtres. Ils vénèrent également diverses divinités, telles que les génies du foyer, de la terre et les Déesses-Mères.

ethnie kinh vietnam culte trois meres deesses

Le culte des Déesses-Mères

Sur le plan religieux, les Kinh adhèrent à différentes communautés, des plus anciennes comme le bouddhisme, le confucianisme, le catholicisme et le protestantisme, aux plus récentes comme le caodaïsme et le hoahaoisme.

Mariage traditionnel

Chez les Kinh et au Vietnam en général, le concubinage est considéré comme contraire à la tradition et mal perçu. La fidélité est l’une des valeurs fondamentales du mariage. À l’époque féodale, les unions étaient fondées sur les intérêts familiaux plutôt que sur l’amour, les parents jouant un rôle décisif dans le choix du partenaire. Au fil des siècles, la conception du mariage a évolué, accordant davantage de liberté aux jeunes dans leur décision.

>> En savoir plus Le mariage vietnamien d’hier et d’aujourd’hui

Fêtes traditionnelles des Kinh

La fête la plus importante des Kinh est le Tet Nguyen Dan, le Nouvel An lunaire, célébré avec faste et couleurs. De nombreuses autres fêtes printanières et religieuses ponctuent l’année, notamment :

ethnie kinh vietnam maison traditionnelle

La fête du Têt, la plus attendue des Vietnamiens

Tet Nguyen Tieu, le 15e jour du 1er mois lunaire, célébrant l’anniversaire de la naissance de Bouddha.

Tet Thanh Minh, généralement au 3e mois lunaire, où l’on visite les tombes et rend hommage aux ancêtres.

Tet Doan Ngo, le 5e jour du 5e mois lunaire, pour honorer les ancêtres et souhaiter de bonnes récoltes.

Tet Trung Nguyen, le 15e jour du 7e mois lunaire, où l’on offre des dons aux âmes errantes dans les pagodes ou chez soi.

Tet Trung Thu (fête de la Mi-automne), le 15e jour du 8e mois lunaire, célébrant les enfants et la réunion familiale.

Le calendrier lunaire, base de la plupart des manifestations traditionnelles, est privilégié par les Kinh pour les événements importants tels que mariages, funérailles, construction de maisons, départs ou ouvertures d’établissements commerciaux, bien qu’ils utilisent le calendrier solaire dans la vie civile.

L’ethnie Kinh et leurs patrimoines mondiaux

ethnie kinh vietnam chant traditionnel

Chant de ca tru

Les Viet ont créé un trésor culturel fabuleux reflétant leur âme artistique et littéraire. Cet héritage immatériel comprend de magnifiques œuvres littéraires, des musiques folkloriques et des jeux populaires. Parmi les musiques traditionnelles reconnues par l’UNESCO, citons la musique de la cour royale de Hue, le chant de Xoan, le chant de ca tru (chant des courtisanes), le chant Quan ho (chant alterné) de Bac Ninh et le chant don ca tai tu (chant des amateurs).

L’ethnie majoritaire Kinh incarne l’essence même de la culture vietnamienne, tissant un riche patrimoine à travers ses traditions ancestrales, ses célébrations populaires et son art de vivre unique. Découvrir cette identité singulière qui allie modernité et respect des racines est une expérience incontournable. Pour vous immerger pleinement dans l’authenticité de cette culture lors de votre voyage sur mesure au Vietnam, laissez-vous guider par des experts locaux.