6 règles de vie à respecter avec les ethnies du Vietnam

Lorsque l’on part à la rencontre des ethnies qui vivent dans la région montagneuse du nord du Vietnam, l’on est surpris par la chaleur de leur accueil et de leur hospitalité. Il convient cependant de respecter quelques règles de vie simples pour ne pas contrevenir à leurs coutumes et ainsi se prémunir contre d’éventuelles mauvaises surprises.

1. Les tenues vestimentaires

Bien qu’il n’y ait pas de tenues vestimentaires strictement interdites, il est essentiel de garder à l’esprit que ces ethnies sont particulièrement pudiques. Il est donc préférable d’éviter d’entrer dans les villages en étant torse nu, en maillot de bain ou avec des vêtements trop courts, afin de respecter leurs traditions et leur sensibilité. De plus, il est conseillé de ne pas porter trop de vêtements blancs, car cette couleur est culturellement associée au deuil dans de nombreuses communautés ethniques. En porter en dehors de ces moments est considéré comme de mauvais augure et peut susciter l’incompréhension ou le malaise chez vos hôtes.

2. L’entrée dans les villages ethniques

ethnie tay ceremonie culte

Une cérémonie de culte de l’ethnie Tay

La vie de ces peuples est rythmée par de nombreux cultes et cérémonies qui prennent place au cœur des villages ou dans l’intimité des foyers. Pour reconnaître ces événements sacrés et adopter une attitude respectueuse, voici quelques conseils précieux. Chez les Ha Nhi de Ha Giang, la tenue d’une cérémonie de chasse des mauvais esprits est signalée par la suspension d’un couteau ou d’une épée en bois, d’un bec et d’ailes de poule au-dessus des entrées des maisons. Les ethnies Tay, Thaï, Giay, Lao et Xa Pho, quant à elles, signalent les jours de cultes par la présence de faisceaux de feuilles vertes. Des barrières soutenant des mâchoires de cochons, de buffles ou de bœufs peuvent également être dressées pour repousser les esprits indésirables.

ethnie thaï culte traditionnel

Pratique de culte traditionnel chez l’ethnie thaï

Si vous êtes déjà présent dans un village lors de ces cérémonies, il est important de déposer vos sacs, chapeaux ou parapluies par respect pour le caractère sacré de l’événement. Dans le cas contraire, vous devrez vous acquitter d’une indemnité sous forme d’offrandes en quantité suffisante pour permettre la tenue d’une nouvelle cérémonie. Cette coutume témoigne de l’importance cruciale accordée à ces moments de spiritualité et de cohésion communautaire.

3. Les salutations à l’entrée d’une famille ethnique

Universellement reconnu comme un signe de bienveillance et d’ouverture, le sourire est le meilleur moyen d’entrer en contact avec les membres des communautés ethniques. Lors de votre arrivée dans un village ou dans une famille, il est primordial d’afficher un sourire chaleureux et sincère tout au long de l’accueil. Cette attitude positive contribuera à créer un climat de confiance et de respect mutuel. Au moment de prendre congé, même si un “au revoir” verbal n’est pas indispensable, un large sourire sera perçu comme une marque de gratitude et de considération envers vos hôtes.

ethnie dao ceremonie reconnaitre maturite hommes

Cérémonie pour reconnaître la maturité des hommes dans un village des Daos

Lorsque vous rencontrez des bébés ou de très jeunes enfants dans les familles Hmong ou Dao, il est impératif de ne pas leur toucher la tête. Selon leurs croyances, c’est le siège de leur âme, qui pourrait être effrayée et s’enfuir à cause d’une présence étrangère, entraînant ainsi des maladies chez l’enfant. Par ailleurs, il est préférable d’éviter les termes “Meo” et “Man” pour désigner ces deux ethnies, car ils sont considérés comme péjoratifs et offensants.

4. Les règles domestiques

Chez certaines populations, comme les Ha Nhi, les maisons traditionnelles disposent de deux portes. Si la première est toujours accessible aux hôtes, la seconde nécessite une autorisation préalable du propriétaire avant d’y pénétrer. Cette distinction reflète l’importance accordée à l’intimité et au respect de l’espace privé des familles.

ethnie ha nhi preparation culte

Préparation d’une cérémonie chez les Ha Nhi

L’autel des ancêtres occupe une place centrale dans les foyers ethniques, tant sur le plan physique que symbolique. Situé généralement au milieu ou à une extrémité de la maison, cet espace sacré est soumis à des règles strictes. Les invités ne doivent en aucun cas toucher les meubles de culte ou déposer leurs effets personnels à proximité. De plus, il est impératif de ne jamais tourner le dos à l’autel lorsque vous êtes assis.

La cuisine, autre lieu hautement significatif, abrite non seulement les repas et les moments de convivialité, mais aussi le génie du feu, figure tutélaire dans les croyances locales. Une attention particulière doit être portée à la pierre surmontant le four, car c’est elle qui héberge cet esprit protecteur. Le seuil de la porte et la colonne principale de la maison sont également investis d’une dimension sacrée, abritant des entités spirituelles essentielles. Il est donc recommandé de ne pas s’y appuyer, de ne pas s’y asseoir et d’éviter d’y suspendre ses affaires.

ethnie cuisine

La cuisine, lieu sacré des familles minoritaires

Lorsque vous vous trouvez devant un matelas, patientez jusqu’à ce que la maîtresse de maison vous invite à vous asseoir. Selon la coutume, ces lits d’appoint sont réservés aux personnalités de haut rang ou aux invités de marque. Cette marque de déférence témoigne de l’hospitalité et du respect accordés aux visiteurs.

5. Les repas chez l’habitant

ethnie vietnam repas famille

Repas chez une famille ethnique

Partager un repas avec une famille ethnique est un moment privilégié, régi par des règles simples mais essentielles. En tant qu’invité, vous devez attendre que la maîtresse de maison vous attribue une place et ne commencer à manger que lorsqu’elle y convie l’assemblée. En fin de repas, seuls les hôtes sont habilités à déposer les bols sur le plateau.

ethnie vietnam repas culte

Repas d’un culte chez les ethnies du nord-ouest

L’alcool de riz, boisson traditionnelle célébrant l’accueil et l’amitié, est soumis à une étiquette particulière. Lorsque vous trinquez, évitez de pointer du doigt votre interlocuteur en parlant, car ce geste est perçu comme irrespectueux ou signe de mécontentement, en particulier chez les Hmong.

6. Le couché

Au moment de vous coucher, respectez scrupuleusement les places attribuées par la maîtresse de maison. Veillez à ne pas orienter vos pieds en direction de l’autel, car ce serait considéré comme un manque de respect envers les ancêtres et les divinités. Au réveil, évitez de vous lever trop tard et prenez soin de plier soigneusement les draps et les couvertures avant votre départ, afin de laisser les lieux dans un état impeccable.

En respectant ces quelques règles de vie simples mais fondamentales, vous vous assurez de recevoir le meilleur accueil possible au sein des communautés ethniques, tout en vous imprégnant en profondeur de ces cultures aussi diverses que fascinantes. Cette attitude respectueuse et cette volonté de comprendre l’autre vous ouvriront les portes d’un voyage authentique et inoubliable, à la rencontre de l’âme du Vietnam.

En respectant ces coutumes et traditions ancestrales lors de votre séjour au cœur des villages ethniques, vous témoignerez du respect envers ces communautés et permettrez un véritable échange interculturel. Cette immersion authentique vous fera vivre des expériences uniques et inoubliables, à la rencontre de l’âme profonde du Vietnam. Pour cheminer sur les traces de ces ethnies fascinantes dans les meilleures conditions, optez pour un voyage sur mesure au Vietnam conçu par des experts locaux.