Pourquoi partir au Vietnam en basse saison (Mai, Juin, Septembre) ?

Voyager au Vietnam durant les mois de mai, juin et septembre, considérés comme la basse saison, présente de nombreux avantages pour les voyageurs en quête d’authenticité et de tranquillité. Durant cette période, la fréquentation touristique est à son plus bas niveau, offrant ainsi l’opportunité de découvrir le pays dans des conditions optimales. Les prix des hébergements, des transports et des excursions sont généralement revus à la baisse, permettant de réaliser des économies substantielles. De plus, les locaux, moins sollicités, se montrent souvent plus disponibles et ouverts aux échanges avec les visiteurs.

1. Les multiples atouts d’un séjour au Vietnam en basse saison

Vietnam en basse saison, mai, juin, septembre_1

Voyager au Vietnam durant la basse saison offre l’avantage de pouvoir profiter de sites touristiques habituellement très fréquentés, dans une atmosphère plus intime et propice à la découverte. Les tarifs des hébergements sont souvent revus à la baisse, avec parfois la possibilité de négocier des prix encore plus avantageux. Les vols internationaux et nationaux affichent également des tarifs plus attractifs, tout comme les excursions, même lorsqu’elles sont partagées avec d’autres voyageurs.

Pour ceux qui optent pour un voyage en indépendant, la basse saison permet une plus grande flexibilité dans l’organisation de l’itinéraire, sans nécessité de réserver longtemps à l’avance. Les disponibilités dans les hébergements et les transports sont généralement suffisantes pour s’adapter aux changements de plans de dernière minute.

La basse saison favorise également un contact plus authentique avec la population locale. Le personnel des hôtels, moins sollicité, se montre souvent plus attentionné et soucieux du bien-être de ses clients. C’est aussi une période idéale pour partir à la découverte des parcs nationaux forestiers, la nature s’y révélant particulièrement luxuriante grâce aux précipitations de la mousson.

2. Mai, juin et septembre : le temps des rizières en terrasses

Vietnam en basse saison, mai, juin, septembre

Les mois de mai, juin et septembre offrent des paysages d’une beauté saisissante dans les vallées rizicoles de Mai Chau, Tam Coc, Nghia Lo ou encore dans la sublime réserve naturelle de Pu Luong. En mai, le riz arrive à maturité, annonçant une récolte prochaine, tandis que dans les régions montagneuses où une seule récolte est pratiquée annuellement, les rizières en terrasses se parent de reflets envoûtants.

Avant le repiquage du riz en juin, les rizières en terrasses sont inondées, se transformant en d’immenses miroirs reflétant le ciel. Un spectacle d’une rare beauté à admirer à Sapa, Mu Cang Chai ou dans la province de Ha Giang, réputées pour abriter les plus impressionnantes rizières en terrasses du pays. Malgré la chaleur qui s’installe, partir en randonnée dans ces paysages grandioses pour observer le travail des paysans reste un plaisir inégalable.

Vietnam en basse saison, mai, juin, septembre, repiquage

La fin du mois de septembre est également une période recommandée pour visiter le Nord du Vietnam. Les teintes automnales de Hanoi se mêlent alors à l’or hypnotique des rizières, marquant le début des moissons. La nature, revigorée par les pluies de la mousson d’été, affiche des verts d’une intensité saisissante.

3. Le Vietnam en fleurs durant la basse saison

Les mois de mai, juin et septembre sont synonymes de saison des fleurs, en particulier dans le Nord et le Centre du Vietnam. Si le Sud, bénéficiant de conditions climatiques favorables toute l’année, voit les fleurs s’épanouir en permanence, le Nord se pare de couleurs chatoyantes à cette période.

Vietnam en basse saison, mai, juin, septembre, hanoi

En mai, les rues de Hanoi se parent du rouge flamboyant des fleurs éponymes, saturant le paysage urbain de teintes éclatantes. Dans le Centre, comme à Hué, ancienne cité impériale classée à l’UNESCO, les frangipaniers et les hibiscus embaument l’air de leurs parfums délicats. Les tombeaux des empereurs Nguyen, encadrés par ces arbres en fleurs, offrent un spectacle d’une grâce inégalée.

Vietnam en basse saison, mai, juin, septembre_hoi an

A Hoi An, ce sont les bougainvilliers qui habillent de rose les façades des maisons anciennes en bois, ajoutant une touche de poésie à cette cité historique.

4. Profiter des plages vietnamiennes en basse saison

De mai à mi-juin, puis à nouveau fin septembre, les conditions sont idéales pour s’offrir une croisière dans la majestueuse baie d’Halong. L’expérience peut être prolongée par un séjour sur l’île de Cat Ba ou une extension dans la baie voisine de Lan Ha, où la tranquillité décuple le plaisir de naviguer au milieu des paysages karstiques.

Vietnam en basse saison, mai, juin, septembre_plage

Les longues plages du Centre, souvent désertes à cette période, invitent à des moments de farniente inoubliables. Attention cependant à ne pas trop s’attarder, les pluies faisant leur apparition dès la mi-septembre dans cette région. Si l’île de Phu Quoc, à l’extrême Sud, est affectée par une mer agitée et des précipitations, l’archipel de Con Dao révèle quant à lui son plus beau visage, avec des eaux calmes et translucides. C’est aussi le début de la saison de ponte des tortues marines, un spectacle d’une grande douceur.

Vous aimerez lire également :

>> Bons plans pour partir au Vietnam en mai et juin

>> Bons plans pour partir au Vietnam en septembre

>> Quand partir au Vietnam ? Le climat du Vietnam en panorama

En conclusion, partir au Vietnam durant les mois de mai, juin et septembre réserve de belles surprises aux voyageurs en quête d’authenticité, de tranquillité et de paysages à couper le souffle. Rizières en terrasses, floraisons spectaculaires, plages désertes et rencontres chaleureuses avec la population locale ne sont que quelques-unes des expériences uniques qui attendent les visiteurs durant cette période. N’hésitez plus, et laissez-vous tenter par un voyage sur mesure au Vietnam en basse saison !