Fin du tourisme à dos d’éléphant à Dak Lak, Vietnam

La province de Dak Lak a pris la décision de mettre fin aux activités touristiques impliquant les éléphants, telles que les tours à dos d’éléphant, les concours de natation d’éléphants, les matchs de football avec éléphants et les défilés sur asphalte. Cette décision fait suite à la signature d’un protocole d’accord de « Coopération sur un modèle de tourisme respectueux des éléphants » entre le Comité populaire de la province de Dak Lak et l’Association d’Animaux Asie (Animals Asia Foundation-AAF) le 15 décembre. Le Comité populaire provincial s’engage à prendre des mesures concrètes pour minimiser les activités nuisibles au bien-être des éléphants domestiques.

Selon M. Y Giang Gry Nie Knong, vice-président du Comité populaire provincial de Dak Lak, la province soutient la proposition de l’Association d’Animaux Asie visant à mettre un terme à toutes les formes de tourisme à dos d’éléphant dans un avenir proche. L’objectif est de remplacer ces pratiques par un modèle de tourisme écologique centré sur les éléphants, contribuant ainsi à la conservation de cette espèce emblématique de la région.

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

Tous les types de tourisme à dos d’éléphant seront mis fin dans un avenir proche et remplacés par un modèle de tourisme écologique avec éléphants, contribuant à la conservation de cette espèce animale localement (Photos: @internet)

La province de Dak Lak abrite encore environ 140 éléphants, soit une baisse alarmante de 90% par rapport à 1980. Cette situation préoccupante a attiré l’attention des autorités locales et nationales. Depuis 2004, l’Association d’Animaux Asie collabore étroitement avec le Centre de conservation des éléphants de Dak Lak en envoyant des experts internationaux spécialisés dans les soins aux éléphants. Ces experts réalisent des bilans de santé approfondis, fournissent des conseils techniques sur les soins et la gestion optimale des pachydermes.

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

(Photos: @internet et @vnexpress)

Depuis juillet 2018, l’Association d’Animaux Asie finance un projet novateur visant à transformer le modèle de tourisme respectueux des éléphants dans le parc national de Yok Don. Avec un budget de 65 000 USD, ce projet ambitieux a pour objectif de mettre un terme définitif au tourisme à dos d’éléphant. Actuellement, 6 éléphants domestiques ont été relâchés dans le parc national, où ils peuvent vivre en liberté tout en bénéficiant d’une alimentation adéquate et de soins attentifs. Grâce à ces mesures, leur santé s’est considérablement améliorée. Cette approche novatrice suscite l’intérêt et le soutien croissant des touristes nationaux et étrangers.

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

L’éléphant Jun (11 ans) est un éléphant sauvage sauvé par l’ECC en février 2015 alors qu’il pesait environ 450 kg. Malheureusement, sa jambe gauche avait été piégée. Malgré les soins prodigués par de nombreux experts nationaux et étrangers, sa blessure n’est pas encore complètement guérie. Jun est le plus jeune éléphant avec des défenses intactes dans la province de Dak Lak. Quatre fois par jour, deux médecins le soignent, nettoyant sa plaie, retirant les cellules mortes, le nourrissant et le baignant. Il vit actuellement sur une superficie de 7 000 mètres carrés, entourée d’une clôture électrique pour assurer sa sécurité et celle des personnes. (Photos: @vnexpress)

Le tourisme à dos d'éléphant sera arrêté à Dak Lak, Vietnam

L’éléphant Thoong Kham, âgé de 26 ans, se dresse fièrement parmi les arbres du Centre de conservation des éléphants de Dak Lak, dans le district de Buon Don, à Dak Lak. Il fait partie des 38 éléphants domestiqués de la province et se distingue par ses magnifiques défenses intactes. (Photos: @vnexpress)

>> Vous aimeriez savoir aussi: Que voir à Kontum, terre étonnante des Hauts Plateaux du Centre?

En conclusion, la décision de la province de Dak Lak de mettre fin au tourisme à dos d’éléphant et de promouvoir un modèle de tourisme écologique centré sur ces majestueux animaux marque un tournant décisif dans la conservation de cette espèce emblématique. Grâce à la collaboration fructueuse entre les autorités locales et l’Association d’Animaux Asie, des mesures concrètes sont mises en place pour assurer le bien-être des éléphants et sensibiliser le public à l’importance de leur protection. Ce changement de paradigme ouvre la voie à un voyage sur mesure au Vietnam plus responsable et durable, permettant aux visiteurs de découvrir la beauté naturelle de la région tout en contribuant à la préservation de son patrimoine animal exceptionnel.