Les marchés humides du Vietnam: 5 choses dont personne ne vous parle

L’exploration des marchés locaux est une expérience incontournable lors d’un voyage à l’étranger. En se promenant dans les allées animées et en observant les habitants faire leurs achats, on découvre une multitude d’informations sur la culture et le mode de vie de la région. En Asie, où les marchés prennent une dimension totalement différente, cette immersion devient encore plus passionnante.

1. Le marché est humide, littéralement

En Asie, les marchés locaux sont des lieux où les bouchers et les maraîchers vendent directement leurs produits fraîchement récoltés dans les fermes environnantes. On y trouve également des animaux vivants comme des volailles et des poissons, ajoutant une touche d’authenticité à l’ambiance. Le sol de ces marchés est constamment humide, conséquence du nettoyage régulier des légumes et du poisson par les vendeurs, ce qui leur vaut l’appellation de “marchés humides”.

marche humide

2. On trouve des marchés humides partout au Vietnam

Le Vietnam regorge de marchés humides, présents dans chaque communauté, quelle que soit sa taille. Dans les grandes villes, ces marchés sont ouverts toute la journée au cœur des quartiers résidentiels pour répondre à la forte demande. En revanche, dans les campagnes, ils ne sont accessibles que le matin, souvent sur un terrain vacant. Dans les régions montagneuses reculées, les marchés ne se tiennent qu’un jour par semaine, généralement le vendredi, le samedi ou le dimanche. Là-bas, ils ne sont pas seulement des lieux d’approvisionnement pour les ethnies locales, mais aussi des points de rencontre, d’échange d’informations et d’exposition de leurs magnifiques tenues traditionnelles.

marche humide au Vietnam

>> À lire aussi: 

– Marché de Can Cau, un centre commercial près de Sapa

– Le marché ethnique de Bac Ha, sous le signe de l’authenticité

3. Les marchés humides commencent à 5 heures du matin

Bien que les marchés ouvrent généralement vers 5 heures du matin, les vendeurs doivent se lever bien plus tôt pour se rendre sur les marchés de gros afin d’acquérir leurs produits à des prix avantageux. Les légumes cultivés en périphérie des grandes villes transitent par ces marchés de gros avant d’être distribués dans les petits marchés urbains. À Hanoï, si vous vous levez entre 3h et 4h du matin, vous apercevrez des motos chargées de légumes sillonner silencieusement les rues encore plongées dans l’obscurité. Cette fraîcheur est un gage de qualité : ce que vous dégusterez au dîner était probablement encore dans un potager la veille.

les marches commencent a 5 heures du matin

Dans les zones rurales et montagneuses, il n’est pas rare que les agriculteurs endossent également le rôle de vendeurs. Ils apportent au marché les fruits de leur labeur : légumes, herbes aromatiques, fruits, volailles et porcs, offrant ainsi un aperçu fascinant de la vie agricole locale.

4. Vous trouvez toutes sortes de produits alimentaires sur un marché humide

Les marchés humides regorgent de tout ce dont vous avez besoin pour préparer des repas sains, copieux et savoureux. Viandes (bœuf, poulet, porc, pigeon), fruits de mer (crabes, crevettes, huîtres, palourdes, escargots, poissons variés), œufs (de poule, de cane, d’oie, de caille), légumes tropicaux gorgés de nutriments, céréales… L’abondance est au rendez-vous. Les stands proposant des plats prêts à déguster, dont les effluves alléchants sont irrésistibles, ainsi que les petits restaurants de rue où vous pourrez faire une pause gourmande entre deux explorations, attirent particulièrement l’attention des visiteurs.

toutes sortes de produits alimnetaires sont trouve sur un marche humide

5. Les pratiques traditionnelles ne sont pas faciles à changer. Mais c’est lentement le cas

Les Vietnamiens ont depuis longtemps une préférence marquée pour les produits frais. Les légumes et la viande du jour sont privilégiés pour leur saveur et leur goût supérieurs. La présence de marchés humides au cœur des communautés densément peuplées facilite grandement les achats quotidiens plutôt qu’hebdomadaires. Pour encourager une évolution des habitudes d’achat locales “vers une meilleure hygiène, sécurité alimentaire et esthétique urbaine”, selon les autorités, des marchés modernes ont été construits à proximité des marchés humides traditionnels. Cependant, cette initiative n’a pas rencontré le succès escompté. Les gens trouvent plus pratique de s’arrêter dans n’importe quel marché de rue en rentrant du travail pour acheter les ingrédients nécessaires au dîner.

les locaux font leurs d'achat sur un marche humide

Néanmoins, ces dernières années, cette pratique traditionnelle a lentement évolué. Les jeunes consommateurs sont attirés par les achats en ligne, séduits par les réductions généreuses et fréquentes, ainsi que par les supermarchés, rassurés par la sécurité et la traçabilité des produits proposés. Ces nouveaux services d’achat grignotent progressivement des parts de marché aux marchés humides, témoignant d’une mutation progressive des habitudes de consommation.

Vous aimeriez aussi:

>> Que voir dans les marchés au Vietnam ? Rendez-vous à ne pas rater !

>> 5 célèbres marchés flottants du Vietnam : la charmante beauté du sud du Vietnam

Des allées animées aux effluves alléchantes, l’exploration des marchés humides est une expérience immanquable pour s’immerger dans l’authenticité vietnamienne. Que vous soyez à la recherche de produits frais, de spécialités locales ou simplement d’un aperçu du mode de vie local, réservez dès maintenant un voyage sur mesure au Vietnam. L’occasion unique de vivre ces lieux pittoresques de l’intérieur, au rythme des échanges et des découvertes.