Comment visiter les tunnels de Cu Chi ?

Les tunnels de Cu Chi, situés à plus de soixante kilomètres au nord-ouest d’Ho Chi Minh Ville, constituent un extraordinaire et ingénieux système de tunnels de plus de 250 kilomètres sur plusieurs niveaux. Cet incroyable réseau a joué un rôle majeur dans l’histoire contemporaine du Vietnam, servant de caches durant les combats, ainsi que de voies de communication, d’approvisionnement et de réserves de nourriture pendant les guerres d’Indochine et celle contre les Américains. Une excursion incontournable lors de votre voyage sur mesure au vietnam dans le sud du pays.

Construction des tunnels de Cu Chi

Visiter tunnels de Cu Chi système

L’origine des tunnels de Cu Chi remonte aux années 1940, lorsque révolutionnaires et villageois ont entrepris la construction d’un vaste réseau souterrain aux portes de Saigon, alors capitale de la Cochinchine sous domination coloniale française. Entièrement creusé à la main, ce système de fortifications dissimulé dans la jungle tropicale a nécessité un travail colossal mais discret pour ne pas éveiller les soupçons des autorités. Initialement limités à une vingtaine de kilomètres, les tunnels permettaient un soutien logistique aux combattants Vietminh du Sud Vietnam et assuraient la communication entre les villages.

Développement des tunnels de Cu Chi

Visiter tunnels de Cu Chi combattant

C’est dans les années 1960, avec l’intensification de la présence militaire américaine au Vietnam pour soutenir le régime de Diem, que le système de tunnels a pris une ampleur considérable. Le Vietcong, aidé des paysans, a creusé un réseau gigantesque de galeries étroites desservant des salles semi-enterrées et des cavités plus profondes. Au plus fort de la guerre, les tunnels de Cu Chi s’étendaient sur près de 250 kilomètres et trois niveaux, abritant jusqu’à 16 000 personnes. Cette prouesse témoigne de l’ingéniosité, de l’abnégation et de la résistance indéfectible du peuple vietnamien. Point d’arrivée de la piste Ho Chi Minh, les tunnels formaient une véritable ville souterraine, abritant non seulement des caches d’armes, mais aussi des hôpitaux, des écoles, des salles de réunion, des dortoirs et des cuisines.

Visiter tunnels de Cu Chi piège

L’une des particularités remarquables de ce réseau réside dans les minuscules trappes d’entrée habilement camouflées par la végétation, ressemblant davantage à des terriers d’animaux. Parfois dissimulées dans les porcheries ou les maisons des paysans, ces entrées étaient souvent piégées avec des dispositifs rudimentaires mais redoutables, tels que les “pièges à con” constitués de planches à clous. Les tunnels disposaient également d’un ingénieux système de ventilation pour générer de l’air frais et évacuer discrètement les fumées des cuisines.

Véritable cauchemar pour l’armée américaine, les tunnels de Cu Chi ont joué un rôle crucial pendant la guerre du Vietnam, servant de base à plusieurs campagnes militaires dont la célèbre offensive du Têt sur Saigon. Malgré les tentatives acharnées pour les anéantir, avec l’utilisation du napalm, des bombardements intensifs, des défoliants ou l’intervention de commandos spécialisés surnommés “rats des tunnels”, ce réseau n’a jamais pu être vaincu.

Comment visiter les tunnels de Cu Chi ?

Classé au patrimoine national spécial, ce réseau constitue l’une des visites les plus captivantes lors d’un voyage sur mesure vietnam dans le sud, et plus particulièrement à Ho Chi Minh Ville. La visite s’effectue dans une petite partie soigneusement aménagée en parc commémoratif de la guerre du Vietnam. Une scénographie immersive permet de découvrir le quotidien des combattants dans les tunnels. Les visiteurs ont la possibilité de pénétrer dans quelques galeries, élargies pour s’adapter à la corpulence des Occidentaux. Ils peuvent également observer le camouflage méticuleux des trappes d’entrée, la fabrication des pièges, le recyclage des bombes américaines non explosées ou encore le fonctionnement du système de ventilation.

Visiter tunnels de Cu Chi visiteur

Facilement accessibles depuis Ho Chi Minh Ville, les tunnels de Cu Chi font souvent l’objet d’une passionnante excursion à la demi-journée. Il est recommandé de faire appel aux services d’un guide francophone pour profiter pleinement de ce lieu chargé d’histoire.

La visite des tunnels peut être combinée avec celle du temple caodaïste de Tay Ninh, saint-siège du caodaïsme. Cette religion atypique mêle avec audace des éléments empruntés au bouddhisme, au taoïsme, au confucianisme, au christianisme et à l’islam. L’édifice religieux surprend par sa débauche de couleurs et sa flamboyance assumée, flirtant sans complexe avec un kitsch décomplexé.

Vous ne voudriez pas manquer

>> Découvrez la légendaire piste Ho Chi Minh
>> Le temple Cao Dai, saint-siège du Caodaïsme à Tay Ninh

Des galeries exiguës aux salles souterraines, votre visite des tunnels de Cu Chi sera une plongée fascinante dans l’ingéniosité du peuple vietnamien face à l’adversité. Pour vivre cette expérience historique dans les meilleures conditions, pensez à réserver dès maintenant un voyage sur mesure au Vietnam. Un circuit sur-mesure vous permettra d’apprécier pleinement les richesses insoupçonnées de ce pays, de Ho Chi Minh-Ville aux tunnels légendaires.