Les tunnels de Vinh Moc, symboles de la résistance vietnamienne

Les tunnels de Vinh Moc, situés à une douzaine de kilomètres de l’ancienne zone démilitarisée (DMZ), sont un symbole fort de la résistance du peuple vietnamien durant la guerre du Vietnam. Cette ville souterraine, secrètement construite entre 1966 et 1967 par les habitants des communes de Son Trung et Son Ha, a servi de refuge aux civils pour se protéger des bombardements massifs de l’armée américaine. Une visite incontournable lors de votre séjour dans le Centre du Vietnam, pour découvrir un pan important de l’histoire du pays et rendre hommage à l’ingéniosité et à la résilience de sa population.

L’histoire fascinante des tunnels de Vinh Moc

unnels de Vinh Moc Vietnam système.jpg

Contrairement aux célèbres tunnels de Cu Chi, situés dans le Sud du Vietnam et destinés à soutenir logistiquement les combattants Vietminh puis Vietcong, les tunnels de Vinh Moc, de taille plus modeste, ont été creusés dans un but humanitaire. Face aux bombardements incessants de l’US Air Force à partir de 1965, suspectant les communes de Son Trung et Son Ha de fournir de l’aide aux soldats nord-vietnamiens, les habitants ont entrepris la construction de ce réseau souterrain pour se mettre à l’abri et survivre.

tunnels de Vinh Moc Vietnam salle abri

Nuit après nuit, armés d’outils rudimentaires, ils ont creusé à la main un labyrinthe de tunnels sur 3 niveaux, atteignant jusqu’à 23 mètres de profondeur. Le calcaire, facile à travailler mais solide, offrait une protection idéale. Les 13 entrées et sorties, dont 7 menant à la côte, et les nombreux virages en zigzag en forme de Z, permettaient d’atténuer l’impact des explosions. Près de 300 personnes, soit environ 80 familles, ont ainsi pu trouver refuge dans cette ville souterraine, dotée de puits, de salles de réunion, de classes, de cuisines, de chambres familiales et même d’un hôpital où 17 enfants ont vu le jour. Malgré les 9 000 tonnes de bombes larguées par l’armée américaine, aucun villageois n’a péri grâce à cet abri providentiel. Jusqu’en 1972, les habitants n’en sortaient que la nuit, pour cultiver, pêcher ou préparer les repas.

Découvrir les tunnels de Vinh Moc, témoins de l’histoire

/tunnels de Vinh Moc Vietnam visite

Aujourd’hui ouverts au public, les tunnels de Vinh Moc font partie des vestiges historiques incontournables de la DMZ, cette ligne de démarcation entre le Nord et le Sud tracée au niveau du 17e parallèle suite aux Accords de Genève de 1954. Vous pouvez les explorer individuellement ou lors d’une excursion guidée d’une journée au départ de Hué, l’ancienne cité impériale classée à l’UNESCO, située à une centaine de kilomètres au sud. S’enfoncer dans les entrailles de ces tunnels vous permettra de mesurer les conditions de vie difficiles des familles qui y ont trouvé refuge, et d’apprécier l’ingéniosité et la persévérance dont elles ont fait preuve. Grâce au climat plus sec et aux dimensions moins étroites, la visite est plus confortable qu’à Cu Chi.

Combiner la visite des tunnels de Vinh Moc avec d’autres sites historiques majeurs :

– Le pont Hien Luong, monument historique et vestige national spécial, construit par les Français en 1950 sur la rivière Ben Hai. Il symbolisait la ligne de démarcation entre le Nord et le Sud du Vietnam.

Pont de Hien Luong, Quang Tri, 17è parallèlle

– Le cimetière militaire Truong Son, niché sur une colline au cœur d’un magnifique parc forestier de 4 hectares. Il abrite plus de 10 000 tombes de combattants révolutionnaires, disposées en forme de lotus à 8 pétales. Chaque année, environ 20 000 visiteurs viennent s’y recueillir et honorer leur mémoire.

– La base américaine de Khe Sanh, siège du plus célèbre affrontement de la guerre du Vietnam. Pendant 75 jours, ce site a été le théâtre de combats acharnés, faisant 10 000 morts vietnamiens et 500 américains. Un petit musée retrace aujourd’hui cet épisode sanglant, exposant photographies d’époque, bunkers reconstitués et vestiges de matériel militaire.

Khe Sanh Quang Tri, base américaine

– Le Rockpile, piton rocheux de 230 mètres de haut qui servait de poste d’observation et de base d’artillerie à l’armée américaine. Accessible uniquement par hélicoptère, il offrait une vue stratégique sur les principales vallées et routes d’infiltration de la DMZ.

Ces articles pourraient vous intéresser aussi :

>> Les guerres contemporaines au Vietnam – top des sites et musées à voir

>> Que voir dans la zone démilitarisée (DMZ) au Vietnam aux alentours de Hue ?

Véritables témoins de la résilience et de l’ingéniosité du peuple vietnamien face à l’adversité, les tunnels de Vinh Moc sont un incontournable pour qui souhaite comprendre cette période sombre de l’histoire. Afin de découvrir ces lieux emblématiques dans les meilleures conditions, tout en explorant d’autres sites historiques majeurs de la région, pensez à réserver un voyage sur mesure au Vietnam. Une expérience immersive qui vous permettra d’apprécier pleinement la riche histoire de ce pays d’Asie du Sud-Est.