Dialogue avec les rizières en terrasse au Vietnam, le plus bel écrin de montagne

Rythmée par le mythe du calendrier lunaire, la vie spirituelle des Vietnamiens est intimement liée au culte des ancêtres et des génies comme en témoignent de nombreuses fêtes traditionnelles. Chaque année, se déroulent le 15e jour du 7e mois lunaire deux grandes fêtes, le Vu Lan et le Têt Trung Nguyen ou “Tet Xa toi vong nhan” (Libérer définitivement les âmes errantes). Le premier vise à témoigner la reconnaissance à qui on doit la vie tandis que le reste appelle à prier pour les morts pitoyables en leur donnant des offrandes.

Bien que différentes dans leur objectif, ces fêtes trouvent leur origine dans une même histoire bouddhique. Selon cette légende, Bouddha enseigne l’importance de la gratitude envers les parents et de la charité envers les plus démunis. Ces valeurs, transmises de génération en génération, sont aujourd’hui célébrées par toutes les familles vietnamiennes, qu’elles soient pratiquantes ou non.

Contrairement à d’autres festivités ancestrales, les préparatifs du Vu Lan et du Trung Nguyen commencent bien avant le jour J, généralement une à deux semaines en amont. La croyance populaire veut que les vivants fassent parvenir leurs offrandes aux défunts par bateau, qui doit accoster dans l’au-delà au plus tard le 15e jour du 7e mois lunaire. Il est donc primordial de s’assurer que ces dons, principalement composés d’objets en papier votif, arrivent à temps.

Du 2e au 14e jour, chaque foyer s’attèle à préparer un repas copieux pour accueillir les génies et les ancêtres, ainsi que de la nourriture destinée aux âmes errantes.

le vu lan fete traditionnelle vietnamienne pagode

À cette occasion, de nombreux croyants se rendent à la pagode pour assister aux cérémonies de culte. Les moines y dispensent des enseignements sur la signification du Vu Lan et l’importance de la reconnaissance envers les parents. Petits et grands sont attentifs à ces leçons de morale. Chacun porte sur sa veste une fleur, rouge pour ceux dont les parents sont en vie, blanche pour les autres. Ce rite émouvant rassemble tout le monde dans une même prière pour les ancêtres et les défunts isolés.

le vu lan fete traditionnelle vietnamienne rite fleur

À la maison, la tradition impose un déroulement précis des rituels du Vu Lan. On vénère d’abord Bouddha, puis les génies et les ancêtres en journée, avant de se consacrer aux âmes errantes en fin d’après-midi et en soirée. Les mets préparés diffèrent selon qu’il s’agit du culte des ancêtres ou des offrandes aux défunts inconnus.

Repas de culte des ancêtres

le vu lan fete traditionnelle vietnamienne repas de culte

Un repas végétarien pour accueillir les génies et ancêtres

Pour honorer les génies et les proches disparus, on confectionne généralement un repas traditionnel composé de riz gluant aux haricots verts, poulet, soupe de vermicelles, pâté vietnamien, nem ou rouleau de printemps… Des fleurs, des fruits et des papiers votifs symbolisant les nécessités de l’au-delà (billets, vêtements, chaussures…) complètent l’offrande. Avec la modernité, on y trouve parfois aussi moto, voiture ou téléphone en papier !

Offrandes du culte à l’extérieur

L’offrande destinée aux défunts inconnus, sans famille ni abri dans l’enfer, se veut en revanche plus modeste. Cela découle des principes bouddhiques prônant la sobriété pour écarter ces esprits de l’avidité, considérée comme un obstacle à leur voyage spirituel.

le vu lan fete traditionnelle vietnamienne offrande

Ce plateau se compose généralement de soupe de riz diluée, sel, riz, potage, eau, riz gluant, soupe sucrée, patates ou taros cuits, popcorn, fruits, feuille de bétel, noix d’arec, fleurs et vêtements votifs. Si les génies et aïeux sont honorés sur l’autel domestique, le lieu de culte pour les âmes errantes se situe toujours à l’extérieur, sur le trottoir devant la maison ou dans un coin du village. En guise de clôture du rite, on jette sur le sol du riz ou du sel pour accompagner le départ de ces âmes.

Une fois le culte achevé, il est de coutume que les hôtes partagent les offrandes avec leur entourage, les passants ou n’importe qui. Ce geste symbolise la volonté de partage et de soutien envers les plus démunis.

Pour chaque Vietnamien, le Vu Lan est devenu la plus grande fête des Mères. Cette célébration de la mi-juillet rappelle l’importance de la piété filiale et promeut les valeurs humaines à travers l’entraide, dans une perspective élargie.

Célébration riche en symbolique où se mêlent traditions ancestrales et valeurs universelles, le Vu Lan offre un rare témoignage de la profondeur spirituelle de la culture vietnamienne. Pour vivre de l’intérieur cette fête empreinte d’humanité et apprécier toute la portée de ces rituels, pensez à réserver un voyage sur mesure au Vietnam autour des dates de cette célébration. Une expérience immersive qui marquera à jamais votre séjour.