Respect culturel au Vietnam : 8 choses à éviter absolument

Lors d’un voyage au Vietnam, il est primordial de faire preuve de respect envers la culture locale pour vivre une expérience authentique et enrichissante. Cela implique d’éviter certains comportements qui pourraient être perçus comme irrespectueux ou offensants par les Vietnamiens. Découvrez dans cet article 8 faux-pas culturels à ne pas commettre lors de votre séjour au Vietnam, afin de vous immerger en toute sérénité dans ce pays fascinant.

1.

Manquer de respect envers l’ancienne génération

Au Vietnam, le respect des aînés est une valeur fondamentale profondément ancrée dans la culture. La société vietnamienne accorde une grande importance à la hiérarchie basée sur l’âge et le statut social. Il est donc essentiel de témoigner de la déférence et de la considération envers les personnes plus âgées lors de votre séjour dans le pays.

Lorsque vous rencontrez des aînés, utilisez des formules de salutation respectueuses telles que “xin chào” (bonjour) ou “cám ơn” (merci), et évitez les termes familiers ou informels. Montrez-leur de la politesse en les écoutant attentivement, en leur laissant la préséance et en évitant de les contredire ou de les critiquer en public.

Si vous êtes invité dans une famille vietnamienne, participez avec respect aux rituels familiaux comme les prières aux ancêtres. Observez attentivement les actions des membres de la famille et suivez leur exemple. Montrez de l’intérêt pour les histoires et expériences des aînés en posant des questions respectueuses sur leur vie et leurs traditions.

Des gestes symboliques, comme offrir des cadeaux modestes tels que des fruits ou des fleurs, peuvent témoigner de votre reconnaissance envers l’ancienne génération. Évitez cependant les présents extravagants qui pourraient être mal interprétés.

Gardez à l’esprit que les personnes âgées sont considérées comme des figures d’autorité et de sagesse au Vietnam. Si elles vous prodiguent des conseils, montrez votre respect en les écoutant attentivement, même si vous ne les suivez pas toujours.

>> Vous aimeriez également : Les interdits observés par les Vietnamiens pendant le Têt 

respect des agees

2.

Ne pas enlever ses chaussures

Au Vietnam, le retrait des chaussures est une coutume répandue et respectée qu’il est important de suivre pour montrer votre considération envers la culture locale. Ce geste symbolise le respect de la propreté et de l’intégrité du foyer de votre hôte.

Lorsque vous entrez dans une maison vietnamienne, observez si les autres ont laissé leurs chaussures à l’entrée et faites de même en les plaçant soigneusement à côté de la porte. Cela témoigne de votre adaptation aux normes de propreté et de votre respect envers la demeure de votre hôte.

Dans les temples, pagodes et autres lieux sacrés, il est également impératif de retirer vos chaussures avant d’entrer, en signe de déférence envers la spiritualité et la sacralité de ces endroits. Repérez les panneaux ou indications vous invitant à vous déchausser et conformez-vous à ces instructions. Pensez à porter des chaussettes propres pour protéger vos pieds lors de la visite de ces sites.

Lors d’événements formels comme les mariages, funérailles ou cérémonies traditionnelles, il peut vous être demandé d’ôter vos chaussures avant d’accéder à certains espaces spécifiques. Suivez les directives des organisateurs ou des autres participants pour vous intégrer harmonieusement à ces occasions solennelles.

Notez que dans certains établissements publics tels que les écoles, bibliothèques ou centres de santé, le retrait des chaussures peut également être requis. Si vous constatez que les autres personnes présentes se déchaussent, il est préférable d’en faire autant par respect pour les règles locales.

>> Vous aimeriez également :  28 tabous à éviter pendant le nouvel an – le Tet du Vietnam

retirer ses chaussures

3. 

Ignorer les salutations traditionnelles

Au Vietnam, ignorer les salutations traditionnelles peut être perçu comme un manque de respect envers la culture locale. La salutation courante consiste à se pencher légèrement en joignant les mains devant la poitrine, dans une position de prière appelée “chào”, le tout accompagné d’un sourire chaleureux. Il est important de répondre de manière appropriée à cette salutation en inclinant légèrement la tête et en souriant en retour, afin de créer une atmosphère conviviale lors de vos interactions avec les Vietnamiens.

Gardez à l’esprit que la tête est considérée comme la partie la plus sacrée du corps au Vietnam. Il est donc impoli de toucher la tête de quelqu’un, même par jeu ou par affection. Évitez ce geste, en particulier avec les enfants, pour ne pas commettre de faux-pas culturel.

Lors des rencontres officielles ou des occasions spéciales, veillez à respecter les protocoles et coutumes établis. Cela peut inclure des marques de respect telles que se lever lorsqu’une personne importante entre dans la pièce, s’incliner légèrement ou laisser la personne la plus âgée ou d’un statut supérieur s’asseoir en premier. En vous conformant à ces usages, vous témoignez de votre considération pour les traditions vietnamiennes.

salutation vietnamienne

4. 

Ne pas respecter les règles de la table

Au Vietnam, les baguettes sont l’ustensile principal pour déguster les repas. Il est crucial de maîtriser leur maniement avec dextérité et délicatesse. Évitez de pointer vos baguettes vers les autres convives, de les planter dans votre bol de riz (un geste associé aux rituels funéraires), de jouer avec ou de les taper sur le bord de votre bol, autant de comportements considérés comme impolis. Utilisez-les avec finesse pour saisir les aliments, sans les croiser, un signe associé à la mort.

Au Vietnam, il est d’usage de partager les plats entre tous les convives. Les repas se composent généralement de plusieurs mets disposés au centre de la table, dans lesquels chacun se sert. Utilisez la cuillère ou les baguettes fournies pour prélever une portion raisonnable dans le plat commun, sans vous servir une trop grande quantité, ce qui pourrait être perçu comme égoïste. Veillez à ce que tous puissent goûter à chaque préparation.

Dans la culture vietnamienne, il est primordial de témoigner du respect envers les aînés lors des repas. En leur compagnie, attendez qu’ils commencent à manger avant de vous servir et évitez de quitter la table avant qu’ils aient terminé. Montrez-leur votre considération en les laissant se servir en premier et en veillant à ce qu’ils ne manquent de rien pendant le repas.

Le gaspillage alimentaire est mal perçu au Vietnam. Efforcez-vous de prendre des portions raisonnables et évitez de laisser de la nourriture dans votre assiette. Si vous ne pouvez terminer votre plat, demandez à emporter les restes plutôt que de les jeter. Le respect de la nourriture et des ressources est une valeur importante dans la société vietnamienne.

Lorsqu’on vous offre une boisson, il est poli de l’accepter. Si vous souhaitez décliner, faites-le avec tact et respect. Pour trinquer, levez votre verre légèrement plus bas que celui de la personne la plus âgée ou d’un statut supérieur, en signe de déférence.

N’hésitez pas à observer attentivement les us et coutumes des autres convives pour les imiter lorsque vous avez un doute. Votre volonté de vous adapter aux traditions culinaires locales témoignera de votre respect et de votre ouverture d’esprit, vous permettant de vivre une expérience gastronomique mémorable lors de votre voyage au Vietnam.

regles sur la table

>> Vous aimeriez également : Top 10 des plats à ne pas manquer au Vietnam

5.

Négliger l’éthique de négociation 

Au Vietnam, la négociation des prix est une pratique courante sur de nombreux marchés. Il est essentiel de savoir marchander avec respect et doigté. Commencez par proposer un prix inférieur à celui demandé, tout en restant raisonnable. Faites preuve de patience, de flexibilité et maintenez une attitude aimable tout au long de la négociation, qui est souvent perçue comme un jeu entre acheteur et vendeur. Abordez-la avec légèreté et bonne humeur.

Avant de vous lancer dans une négociation, prenez le temps de comparer les prix pour avoir une idée du montant acceptable pour le produit ou le service convoité. Cela vous aidera à évaluer si le tarif proposé est raisonnable et à ajuster votre offre en conséquence.

Bien que la négociation soit répandue au Vietnam, il est important de savoir quand s’arrêter et accepter un prix équitable. Si vous atteignez un point où vous et le vendeur ne parvenez pas à vous entendre, il est préférable de reconsidérer votre achat plutôt que d’insister de manière agressive. Privilégiez toujours une approche respectueuse et reconnaissez la valeur du travail et des produits locaux.

Lors de la négociation, efforcez-vous de trouver un équilibre entre obtenir un bon prix et soutenir l’économie locale. Même si vous avez un budget à respecter, gardez à l’esprit que les petits commerçants et artisans dépendent souvent du tourisme pour leur subsistance. Témoignez-leur du respect et de la considération.

La négociation est une occasion unique de vous immerger dans la culture vietnamienne, de tisser des liens avec les habitants et de rapporter des souvenirs authentiques de votre voyage. Gardez toujours à l’esprit les principes de courtoisie, de patience et de respect mutuel lors de vos tractations pour une expérience harmonieuse au Vietnam.

marchandage

6. 

Ne pas respecter les lieux religieux

Lors de la visite d’un lieu de culte au Vietnam, il est primordial de vous vêtir de manière appropriée. Optez pour des tenues couvrant les épaules, les genoux et le décolleté. Privilégiez des vêtements amples et modestes, en évitant les habits moulants ou transparents pour les femmes. En respectant ces codes vestimentaires, vous témoignez de votre déférence envers la spiritualité des lieux et évitez d’offenser les fidèles.

Avant de pénétrer dans un temple ou une pagode, il est d’usage de retirer vos chaussures. Veillez à porter des chaussettes propres, car il est souvent permis de les garder à l’intérieur des lieux sacrés. Gardez cependant à l’esprit que certains sites peuvent exiger que vous soyez pieds nus.

Une fois à l’intérieur, observez attentivement les pratiques et rituels en cours. Évitez de prendre des photos ou de parler à voix haute si cela risque de perturber la prière ou la méditation des fidèles. Montrez votre respect en restant calme, en baissant la voix et en suivant les consignes des gardiens ou des moines.

Vous découvrirez souvent des statues, des autels et d’autres objets sacrés à l’intérieur des temples et pagodes. Il est crucial de ne pas les toucher ou les déranger, sauf indication contraire. Évitez également de manifester du désintérêt ou un comportement irrespectueux envers ces symboles religieux.

Certains lieux de culte peuvent avoir des interdictions spécifiques, comme l’interdiction de fumer, de manger ou de photographier dans certaines zones. Soyez attentif aux panneaux d’information et aux indications fournies par les gardiens. Respectez scrupuleusement ces règles pour témoigner de votre considération envers la spiritualité des lieux et préserver la tranquillité de ces sanctuaires.

a eviter dans les lieux sacres

7. 

Manquer de respect à l’égard de la guerre

La guerre du Vietnam a été une période de souffrances et de pertes immenses pour de nombreuses familles vietnamiennes. Il est primordial d’éviter tout commentaire désobligeant, blague ou remarque insensible sur ce conflit et ses conséquences. Soyez conscient de la sensibilité entourant ce sujet et témoignez de votre respect en vous abstenant d’en parler avec légèreté ou irrévérence.

Le Vietnam abrite de nombreux sites historiques liés à la guerre, comme le musée des vestiges de guerre à Ho Chi Minh-Ville ou le complexe commémoratif de la guerre à Hué. Lors de la visite de ces lieux, gardez à l’esprit qu’ils sont des témoignages poignants de l’histoire du pays. Faites preuve de respect, observez les règles établies par les autorités locales et prenez le temps de comprendre les événements tragiques qui s’y sont déroulés.

Évitez de glorifier ou de romantiser la guerre. Ce conflit a eu des conséquences dévastatrices pour d’innombrables Vietnamiens, soldats américains et ressortissants d’autres pays impliqués. Montrez votre respect envers les victimes en adoptant une attitude sobre et empreinte de considération.

Il est préférable de vous abstenir de porter des vêtements ou accessoires arborant des symboles ou slogans politiques liés à la guerre du Vietnam. Ces éléments pourraient être perçus comme irrespectueux ou provocateurs. Respectez la sensibilité des gens en choisissant une tenue appropriée et en évitant les références controversées.

Avant votre voyage au Vietnam, prenez le temps de vous renseigner sur l’histoire du pays, y compris la guerre du Vietnam. Documentez-vous sur les événements, les causes et les conséquences de ce conflit. Cela vous permettra d’apprécier davantage la culture vietnamienne et de témoigner de votre respect envers le passé du pays.

>> À lire aussi : Les guerres contemporaines au Vietnam – top des sites et musées à voir

guerre vietnam

8. 

Ne pas respecter l’environnement

Pour préserver l’environnement, l’une des règles fondamentales est de ne jamais jeter vos déchets n’importe où. Veillez à utiliser les poubelles appropriées et à respecter les politiques de recyclage en vigueur. Si vous ne trouvez pas de poubelle à proximité, gardez vos déchets avec vous jusqu’à ce que vous en trouviez une.

Le plastique est l’un des principaux fléaux environnementaux à l’échelle mondiale. Efforcez-vous d’éviter les produits en plastique à usage unique tels que les sacs, les bouteilles d’eau et les pailles. Privilégiez des alternatives durables comme les sacs réutilisables, les gourdes en acier inoxydable et les pailles en bambou.

Lorsque vous explorez les parcs nationaux, réserves naturelles ou autres zones protégées, respectez la faune et la flore locales. Ne dérangez pas les animaux sauvages, ne cueillez pas les plantes et ne perturbez pas les écosystèmes fragiles. Suivez les règles établies par les autorités locales pour minimiser votre impact sur l’environnement.

Le Vietnam est souvent confronté à des problèmes d’accès à l’eau potable et à des pénuries d’énergie dans certaines régions. Faites preuve de responsabilité en économisant l’eau lorsque vous vous douchez, vous brossez les dents ou vous lavez les mains. Éteignez les lumières et les appareils électroniques lorsque vous quittez votre chambre d’hôtel.

Recherchez des moyens de soutenir des initiatives écologiques locales pendant votre séjour. Vous pouvez participer à des opérations de nettoyage des plages ou des sentiers, soutenir des projets de conservation de la biodiversité ou choisir des hébergements écoresponsables.

En respectant l’environnement lors de votre voyage au Vietnam, vous contribuez à préserver les ressources naturelles et à protéger la beauté des paysages du pays. Vous témoignez également de votre respect envers les communautés locales qui dépendent de leur environnement pour subsister. Rappelez-vous que chaque geste compte et que nous avons tous la responsabilité de préserver notre planète pour les générations futures.

>> Vous aimeriez également : Voyager au Vietnam avec un impact positif : Le tourisme caritatif au service des communautés locales

protection environnement

À lire aussi : 

>> Circuit Vietnam : Quel itinéraire ? que faire ? combien de jours ?

>> Où partir au Vietnam en hiver ? 6 meilleures idées

>> Circuit dans le Nord-Est du Vietnam, que voir et que faire ?

>> Circuit Vietnam 15 jours: que faire? Quelles idées itinéraires à savoir?

>> Circuit dans le Nord-Est du Vietnam, que voir et que faire ?

>> Circuit au Vietnam 1 semaine: Bons plans pour un circuit 7 jours au Vietnam

En respectant l’environnement, la culture et les traditions du Vietnam lors de votre voyage, vous contribuerez à préserver ce pays magnifique et favoriserez une immersion authentique et enrichissante au sein de sa société accueillante. N’hésitez pas à organiser un voyage sur mesure au Vietnam pour découvrir toutes les facettes de cette destination fascinante, dans le respect de son peuple et de son patrimoine naturel.