Le bambou et sa place d’exception dans la culture vietnamienne

Le bambou occupe une place d’exception dans la culture vietnamienne, au même titre que le riz. Cette plante de la famille des roseaux est omniprésente dans le quotidien des Vietnamiens, que ce soit dans la nature, la littérature, les arts, la maison, la cuisine ou même sur l’eau. Découvrons ensemble cette plante incroyable, ses multiples usages et les raisons pour lesquelles les Vietnamiens l’apprécient tant.

Objets de décoration et de la vie quotidienne

Le bambou, ressource inépuisable grâce à sa croissance rapide et sa présence généralisée, a toujours été au cœur de l’artisanat traditionnel vietnamien. Les artisans apprécient particulièrement ses nombreuses qualités, telles que sa flexibilité, son élasticité et sa grande résistance à la traction. En effet, la résistance mécanique du bambou est comparable à celle de l’érable, tandis que sa dureté rivalise souvent avec celle du chêne. De plus, sa résistance exceptionnelle à la traction lui permet d’égaler l’acier sur ce point. Ces caractéristiques font du bambou le matériau de prédilection des artisans, en particulier dans les régions rurales. Il sert ainsi à fabriquer l’armature du célèbre chapeau conique vietnamien, les baguettes utilisées pour manger, les nasses et cannes à pêche pour attraper les poissons, la flûte des jeunes garçons, la pipe à eau des aînés, les outils agricoles et de nombreux meubles.

objet bambou culture Vietnam

Lors de votre prochain voyage au Vietnam, ne manquez pas l’occasion de visiter l’un des villages spécialisés dans la fabrication d’objets en bambou, comme celui de Phu Vinh, situé à 35 km de Hanoi. Dans ce village, la grande majorité des habitants perpétuent depuis près de 400 ans l’art ancestral du travail du bambou et du rotin. Les souvenirs en bambou constituent un cadeau original à rapporter à vos proches, tout en soutenant cet artisanat traditionnel.

artisanat bambou culture Vietnam

Durant les guerres d’Indochine et du Vietnam, les soldats nord-vietnamiens n’hésitaient pas à exploiter la grande résistance des bambous pour en faire des armes, notamment des pièges. C’est également dans les creux des bambous qu’ils conservaient le riz gluant servant de ration aux combattants.

Le bambou dans la construction de la maison

maison bambou culture vietnam

À l’heure où les préoccupations environnementales et la durabilité des matériaux sont au cœur des débats, le bambou pourrait jouer un rôle clé dans la mise en place d’infrastructures “vertes”. Au Vietnam, son utilisation dans la construction des habitations remonte à des millénaires. Dans les campagnes, on trouve encore des maisons presque entièrement construites en bambou, de la structure et la charpente aux cloisons en bambou tressé, en passant par les sols en lattes de bambou. Même les maisons modernes en “dur” font appel à ce matériau pour la réalisation des échafaudages.

De plus en plus d’architectes vietnamiens se lancent dans la création d’ouvrages originaux à base de bambou, à l’instar de Vo Trong Nghia. Cet architecte a reçu la médaille d’or 2007-2008 de l’association des architectes d’Asie ainsi que le prix architectural international des États-Unis en 2009 pour sa conception stupéfiante d’une structure en bambou.

Fabrication d’embarcations à base de bambou

bateau bambou culture Vietnam

Sur le littoral vietnamien, vous aurez probablement l’occasion d’apercevoir des embarcations circulaires typiques en bambou tressé calfaté, appelées “thuyen thung” en vietnamien. Ces embarcations légères et souples servent souvent d’annexes aux bateaux de pêche. Leur forme circulaire est obtenue grâce à un livet et de fines membrures de bambou liées intérieurement par des attaches en panier. Le calfatage est réalisé en appliquant de la résine pulvérisée, de la chaux et de la bouse de vache ou de buffle pour obstruer tous les interstices entre les éclisses. Au village de Cam Thanh, près de Hoi An, vous pourrez embarquer avec un habitant sur l’un de ces paniers ronds en bambou et vous initier à sa technique de navigation bien particulière.

Le bambou dans la gastronomie vietnamienne

Le bambou occupe également une place de choix dans la gastronomie vietnamienne. Les Vietnamiens affectionnent particulièrement les jeunes pousses de bambou, cueillies dès leur sortie de terre, à la manière des asperges. Bouillies ou grillées dans leur enveloppe pour en ôter l’amertume, elles sont ensuite émincées pour être préparées en salade, en friture ou en sauce. Les feuilles, le cœur et le liquide sucré des tiges sont également comestibles. Riche en fibres, acides aminés, vitamines, silicium, calcium, phosphore et potassium, la pousse de bambou est peu calorique, croquante et dotée d’une saveur rappelant la noisette ou l’artichaut. Ses nombreux minéraux facilitent la digestion, ce qui en fait un aliment adapté aux personnes fragiles et aux enfants. Les graines de bambou peuvent être moulues pour obtenir une farine nutritive. Dans certaines régions montagneuses reculées du nord du Vietnam, les populations locales consomment même de la cendre de bambou pour pallier leurs carences en sel.

gastronomie bambou culture Vietnam

>> Vous pourriez aimer aussi : Abécédaire de la culture du Vietnam

En somme, le bambou, véritable trésor naturel, imprègne profondément la culture vietnamienne. De l’artisanat à l’architecture en passant par la gastronomie, cette plante exceptionnelle aux multiples vertus ne cesse de fasciner et d’inspirer. Lors de votre prochain voyage sur mesure au vietnam, prenez le temps de découvrir et d’apprécier la place unique qu’occupe le bambou dans le quotidien et les traditions des Vietnamiens.

Du simple objet du quotidien aux constructions d’avant-garde, le bambou s’impose comme un élément incontournable de la culture vietnamienne. Pour apprécier pleinement les multiples facettes de cette plante emblématique lors de votre séjour, pensez à réserver dès maintenant un voyage sur mesure au Vietnam. Une immersion totale qui vous permettra de découvrir toute la richesse artisanale, architecturale et culinaire de ce pays fascinant.