Les interdits observés par les Vietnamiens pendant le Têt

Le Tết Nguyên đán, communément appelé Têt, est la fête la plus importante de la culture vietnamienne. Les Vietnamiens croient que le déroulement de l’année entière dépend des premiers jours de l’an. Si la chance sourit durant cette période, le bonheur familial sera assuré pour les douze mois à venir. C’est comme si une nouvelle vie commençait.

Lors du Têt, les Vietnamiens revêtent leurs plus beaux atours, affichant aisance et bonheur. Ils se montrent aimables envers tous, évitant soigneusement les mots et actes susceptibles d’attirer la malchance et de mal inaugurer l’année.

1. La première visite

Le premier jour de l’an, la porte d’entrée est surveillée avec anxiété, dans l’attente de la première visite. Les personnes endeuillées s’abstiennent de faire des visites pendant les premiers jours, de peur d’apporter la malchance. On ne laisse pas entrer quelqu’un qui semble avoir des esprits vitaux (vía) funestes. En revanche, on accueille avec joie une personne aux vía favorables, car la prospérité de l’année en dépend.

Interdit Têt Vietnam

L’expression xông đất désigne spécifiquement le fait de franchir en premier le seuil d’une maison au Nouvel An. Les gens limitent généralement leurs visites le matin du 1er, préférant se rendre chez des proches, car cette première visite peut influencer la fortune familiale pour l’année entière selon la coutume vietnamienne.

Interdit Têt Vietnam visite proche

Les mendiants ne sont pas autorisés à entrer, de peur que leur présence ne réduise bientôt les membres de la maisonnée à la mendicité.

2. Éviter les injures et les disputes

Pendant le Têt, il est interdit de proférer des injures, sous peine d’être de mauvaise humeur toute l’année. Les Vietnamiens accordent une grande importance aux paroles prononcées en début d’année. Ils s’efforcent donc de ne dire que des mots positifs pour attirer la chance, évitant le langage et les actions porteurs de malchance comme évoquer la mort ou l’échec. Parler fort est particulièrement déconseillé le jour du Nouvel An, afin de préserver l’harmonie familiale et ne pas faire fuir la fortune.

Interdit Têt Vietnam dispute

Le nom du singe doit être évité, cet animal étant réputé pour apporter de mauvais présages.

3. Ne pas ouvrir le coffre-fort ni prêter d’argent

Il est déconseillé d’ouvrir le coffre-fort pendant les trois premiers jours de l’année, sous peine d’augurer de dépenses pour le reste de l’année. Un jour faste est choisi pour l’ouvrir pour la première fois, en effectuant un petit sacrifice.

Interdit Têt Vietnam argent

En début d’année, il ne faut ni emprunter ni prêter d’argent. Cela plongerait la famille dans la pauvreté pour l’année, comme si on « offrait » sa fortune à autrui.

4. Proscrire la couture et les couleurs de deuil

La couture est interdite pendant le Têt, surtout avec du fil blanc, couleur de deuil qui risquerait de provoquer un décès dans l’année.

Interdit Têt Vietnam couture

Le noir et le blanc symbolisant le deuil et la malchance pour les Vietnamiens, ils évitent généralement de porter des vêtements de ces couleurs pendant le Têt. Ils privilégient des tenues neuves aux couleurs vives comme le rouge et le jaune, synonymes de bonheur pour la nouvelle année.

5. Choisir le moment propice pour les premiers caractères

Jadis, il fallait choisir l’heure et le jour favorables pour tracer les premiers caractères (khai bút) sur papier rouge, couleur du bonheur, ou à motif fleuri. Négliger ce rite augurait d’échecs dans les affaires et les études. Pire, écrire pour la première fois à une heure néfaste risquait d’entraîner maladies et accidents.

Interdit Têt Vietnam khai but

6. Ne pas donner de feu ni d’eau

Pendant le Têt, il ne faut donner ni feu ni eau à qui en demande, de peur de perdre ses chances de succès. Le feu, de couleur rouge, est signe de chance, et l’eau représente la richesse et l’énergie familiales. Les céder reviendrait à se dépouiller de ses profits et à s’exposer aux catastrophes.

Interdit Têt Vietnam feu

7. Proscrire le balayage et le jet d’ordures

Il est formellement interdit de balayer la maison le premier jour de l’an et de jeter les ordures pendant les trois premiers jours, sous peine de ruiner la famille.

Interdit Têt Vietnam balayer

Dans le sud notamment, après le grand nettoyage, les balais doivent être soigneusement rangés. Les perdre pendant le Têt porterait malchance pour l’année et exposerait au vol.

8. Respecter les interdits agricoles

Pendant le Têt, il faut observer scrupuleusement les interdits liés aux travaux des champs. Tout ce qui pourrait troubler le Dieu du Sol est proscrit. Non seulement il faut s’abstenir de creuser la terre, mais aussi d’arracher les herbes ou de couper les branches.

Interdit Têt Vietnam arbre

Le sol et la végétation qu’il porte sont momentanément inviolables. Il n’est même pas permis de fendre du bois ou de décortiquer du riz durant cette période.

Des interdits autour de la première visite aux tabous liés aux travaux des champs, les traditions du Têt témoignent de l’importance accordée aux présages et aux auspices favorables dans la culture vietnamienne. Pour vous imprégner pleinement de ces coutumes ancestrales, réservez dès aujourd’hui un voyage sur mesure au Vietnam autour des dates du Nouvel An lunaire. Une immersion unique qui vous permettra d’apprécier toute la richesse symbolique de cette célébration emblématique.

Vous aimerez lire également :
>> La fête du Têt, que savez-vous sur le nouvel an vietnamien ?

>> Les préparatifs du Têt traditionnel, le nouvel an vietnamien