Les guerres contemporaines au Vietnam – top des sites et musées à voir

Comprendre l’histoire du Vietnam contemporain passe inévitablement par l’exploration des sites et musées retraçant les 30 années de conflits qui ont marqué le pays. De la guerre d’Indochine à la guerre du Vietnam, ces lieux chargés d’histoire offrent un témoignage poignant des luttes pour l’indépendance et l’unification. Du nord au sud, découvrez les vestiges les plus emblématiques de cette période douloureuse, qui sauront captiver tant les passionnés d’histoire que les simples curieux.

Le site de la bataille de Dien Bien Phu

Véritable symbole de la fin de la présence coloniale française en Indochine, le site de la bataille de Dien Bien Phu est un incontournable pour tout voyageur souhaitant comprendre la guerre d’Indochine. Cette bataille, qui s’est déroulée du 20 novembre 1953 au 7 mai 1954, fut la plus longue, la plus féroce et la plus meurtrière de l’après Seconde Guerre mondiale. En visitant Dien Bien Phu, vous pourrez découvrir la colline A1, surnommée «Eliane 2» par les Français, qui était l’un des nombreux points d’appui de l’armée française. Ne manquez pas non plus l’émouvant cimetière militaire vietnamien, où des centaines de tombes alignées rendent hommage aux soldats tombés au combat.

guerre du vietnam dien bien phu

Le musée de la guerre, situé en face du cimetière, mérite également une visite. Sur 22 000 m², il présente photos, documents, reconstitutions, objets et vestiges de la bataille, organisés selon 4 thématiques. Vous pourrez également découvrir l’ancien PC du général commandant De Castrie, le mémorial dédié aux soldats français tombés à Dien Bien Phu, érigé à l’initiative d’un ancien sergent-chef de la Légion étrangère, ainsi que l’ancien pont Bailey qui enjambe la rivière Nâm Rôm. En explorant la magnifique campagne environnante, vous aurez l’occasion de voir l’ancien poste de commandement du général Vo Nguyen Giap, les pièces d’artillerie Vietminh et les nombreux mémoriaux rendant hommage aux soldats vietnamiens morts pour la patrie.

La route coloniale 4 ou la « route sanglante »

Empruntez la route coloniale 4 (RC 4), qui reliait autrefois les deux grandes garnisons du nord-est du Tonkin, Cao Bang et Lang Son, pour un voyage dans une région aux paysages somptueux de pitons calcaires. C’est dans ce décor que s’est déroulé un épisode tragique de la guerre d’Indochine en octobre 1950, lorsque le commandement français décida d’évacuer les garnisons de Cao Bang et de Lang Son suite à la prise de contrôle des zones frontalières chinoises par les troupes de Mao. L’opération tourna au carnage pour le Corps Expéditionnaire, dont les troupes furent anéanties dans une série d’embuscades et de batailles féroces dans le secteur de Dong Khe. Aujourd’hui, la RC 4 offre l’occasion de découvrir d’anciens postes militaires français et quelques vestiges de la présence française dans cette région spectaculaire.

Le secteur de la DMZ, la zone démilitarisée

Au cœur d’une région de toute beauté, entre le parc national de Phong Nha Ke Bang et l’ancienne capitale impériale de Hué, tous deux classés à l’Unesco, se trouvent les plus importants vestiges de la guerre du Vietnam contre l’armée américaine. La zone démilitarisée (DMZ) au Vietnam, symbolisée par la rivière Ben Hai, était une ligne de démarcation entre le nord et le sud tracée au niveau du 17ème parallèle nord. Ce secteur, symbole de la division du pays, fut le théâtre de sanglantes batailles. En explorant cette superbe région, vous pourrez découvrir :

guerre du vietnam pont hien luong

– Le pont Hien Luong, construit par les Français en 1950, qui enjambait la fameuse rivière Ben Hai. Malgré les nombreux bombardements, le pont est toujours debout et est désormais conservé comme monument historique, classé vestige national spécial. À la victoire de l’armée révolutionnaire nord-vietnamienne au printemps 1975, il devint le pont de la réunification.

– Les tunnels de Vinh Moc, véritable forteresse souterraine s’étirant sur plusieurs kilomètres et trois niveaux, qui servit de refuge aux civils et aux militaires.

– Le cimetière militaire Truong Son, superbement situé sur une colline ressemblant à un lotus à 8 pétales, où reposent 10 327 combattants nord-vietnamiens morts pour la patrie.

– La base américaine de Khe Sanh, théâtre d’une féroce bataille de 77 jours, considérée comme le Dien Bien Phu américain, où 10 000 Vietnamiens et 500 Américains perdirent la vie.

Les tunnels de Cu Chi

guerre du vietnam tunnels cu chi

Considérés par National Geographic comme l’un des travaux souterrains les plus extraordinaires au monde, les tunnels de Cu Chi, situés à environ 70 kilomètres de Ho Chi Minh Ville, forment un ingénieux système de plus de 250 kilomètres répartis sur plusieurs niveaux. Ces tunnels sont un témoignage remarquable de l’endurance et de l’ingéniosité des révolutionnaires et habitants vietnamiens pendant la guerre d’Indochine contre les Français, puis pendant la guerre du Vietnam contre les Américains. Cet immense réseau souterrain servait de caches durant les combats, mais également de voies de communication, d’approvisionnement, de réserves de nourriture, d’hôpital pour les blessés, de salle de réunion et de cuisine. En visitant ce site classé vestige national spécial, vous pourrez explorer certaines des galeries souterraines et découvrir, à travers plusieurs scénographies, le génie guerrier d’un peuple capable de vaincre un éléphant avec l’énergie d’une fourmi !

Les musées à visiter consacrés aux deux guerres contemporaines du Vietnam

– Ancienne maison centrale à l’époque où Hanoï était la capitale de l’Indochine française, la Prison Hoa Lo, classée monument historique, est aujourd’hui un musée retraçant les conditions de détention des prisonniers politiques vietnamiens durant l’occupation française, puis celles des pilotes américains capturés durant la guerre du Vietnam, qui la surnommèrent ironiquement « Hanoï Hilton ».

guerre du vietnam prison hoa lo

– Le musée d’Histoire militaire du Vietnam à Hanoi offre un bel aperçu de l’histoire militaire du pays, avec plus de 2000 documents et objets précieux permettant aux visiteurs d’avoir une vue d’ensemble, des rois Hung à Ho Chi Minh.

– Le Musée des Vestiges de la Guerre du Vietnam à Ho Chi Minh Ville est le plus important musée du pays consacré à la guerre du Vietnam. C’est sans nul doute le plus instructif, mais aussi le plus poignant, avec ses documents et photos choquantes dévoilant les atrocités commises, tels les massacres, tortures et déformations liées à l’agent orange.

Vous apprécierez aussi :

>> Que voir dans la zone démilitarisée (DMZ) au Vietnam aux alentours de Hue ?

>> Le site historique de My Lai, plus de 50 ans de blessure

En fin de compte, un voyage sur mesure au vietnam vous permettra de plonger au cœur de l’histoire contemporaine du pays, à travers la découverte de sites et musées marquants. Une expérience émouvante et enrichissante, indispensable pour mieux comprendre le Vietnam d’aujourd’hui.