La femme au Vietnam à travers les temps

La femme vietnamienne a toujours occupé une place centrale dans la société et la famille du Vietnam. Femme, mère, combattante et travailleuse courageuse, elle s’implique activement dans la vie de la communauté. Son rôle, hier comme aujourd’hui, est magnifiquement mis en lumière au musée qui lui est dédié.

Les sœurs Trung, pionnières de la résistance anti-chinoise

Connues sous le nom de Hai Bà Trưng (“les deux dames Trung”), les sœurs Trung sont vénérées au Vietnam comme les initiatrices du premier mouvement de résistance contre l’envahisseur chinois. Leur épopée est gravée dans la mémoire collective. Plus de 200 temples leur sont consacrés, ainsi qu’à leurs lieutenantes, à Hanoi et dans les 3 provinces voisines.

femme Vietnam sœurs Trung

Issues d’une famille de militaires du nord du pays, les sœurs Trưng Trắc et Trưng Nhị furent initiées dès l’enfance aux arts martiaux et à la stratégie militaire. Suite à l’assassinat par les Chinois du mari de Trưng Trắc, elles lèvent une armée essentiellement féminine. En quelques mois, elles s’emparent de 65 citadelles et libèrent le nord du Vietnam. Après 3 ans de lutte acharnée, vaincues en 43 après J.-C., les deux sœurs préfèrent se donner la mort plutôt que de se rendre. Leur sacrifice en fait les premières figures du féminisme vietnamien. Chaque année, du 3ème au 5ème jour du 1er mois lunaire, une grande fête commémore leur disparition.

Le matriarcat chez certaines minorités ethniques

Au sein de la diversité ethnique du Vietnam, certaines minorités des Hauts Plateaux du Centre (Rhade, Ede, Bahnar, K’Ho, Jaraï…) ont conservé un système matrilinéaire séculaire. La femme y détient l’autorité et la possession des biens. La transmission (propriété, héritage, nom) se fait de mère en enfant.

femme Vietnam matriarcat

Chez les Chams, descendants du royaume du Champa, les parents choisissent le futur époux de leur fille, qui a toutefois un droit de veto. Selon la légende, Poklong Chanh, l’ancêtre mythique des potières Chams, n’aurait transmis les secrets de son art qu’aux femmes, qui en ont encore l’exclusivité.

L’engagement des Vietnamiennes dans les guerres d’indépendance contemporaines

femme Vietnam combattant

Lors des guerres d’indépendance contre la France puis les États-Unis, les Vietnamiennes ont joué un rôle crucial, remplaçant leurs époux aux champs, à l’usine et parfois au combat. Nguyen Thi Chien, chef de guérilla, arrêta seule quatre soldats français à 21 ans. Elle deviendra la première Major-Générale du Vietnam. Pendant la guerre contre les Américains, femmes composaient 40% des effectifs de la guérilla et des milices du Sud. Le film Full Metal Jacket de Kubrick met en scène une redoutable combattante vietnamienne décimant un à un les soldats US.

Les Vietnamiennes, piliers de l’économie

Pendant et après les conflits sanglants du XXe siècle, les femmes sont devenues indispensables à l’économie vietnamienne. Omniprésentes dans la société, elles contribuent activement à son essor. Travaillant dur dans les rizières comme en ville, elles se lèvent à l’aube pour s’approvisionner et vendre fruits, légumes, viande et poisson dans les rues.

femme Vietnam moteur économie

Vélo chargé ou palanche sur l’épaule, elles ne ménagent pas leurs efforts pour nourrir leur famille. À Hanoï et Saigon, le commerce de rue est presque exclusivement féminin. Même rurales, elles font preuve d’inventivité pour tirer parti de l’essor du tourisme, ouvrant leur maison aux voyageurs, vendant de l’artisanat, faisant découvrir leur village aux visiteurs.

Le musée des femmes du Vietnam à Hanoï, haut lieu culturel

Le musée des femmes de Hanoï compte parmi les meilleures attractions culturelles du pays. Ses quelque 28 000 pièces, collectées depuis les années 1970 par l’Union des femmes vietnamiennes, illustrent magnifiquement le rôle des Vietnamiennes dans la culture, l’histoire et la conquête de leurs droits.

femme Vietnam musée femmes

Quatre étages leur sont consacrés :

Les femmes dans la communauté et la famille
Leur engagement dans l’indépendance et la défense nationale
L’Association des femmes vietnamiennes et leur combat émancipateur
Les costumes traditionnels féminins des différentes minorités

Adresse : 36, Ly Thuong Kiet, Hoan Kiem, Hanoi
Ouvert tous les jours de 8h à 17h.

À lire aussi :

>> Le ao dai, élégance intemporelle du Vietnam

>> Mariage vietnamien : traditions et modernité

Des sœurs Trung aux femmes d’aujourd’hui, piliers de l’économie locale, la femme vietnamienne a toujours tenu un rôle central dans la société. Pour mieux comprendre cette place fondamentale à travers les époques, pensez à inclure le musée des Femmes de Hanoï lors de votre voyage sur mesure au Vietnam. Une expérience immersive qui vous plongera au cœur de ce riche patrimoine féminin, véritable pierre angulaire de la culture vietnamienne.