La différence entre le Têt au Nord et au Sud du Vietnam

Les caractéristiques climatiques, culturelles et humaines propres à chaque région du Vietnam ont donné naissance à des coutumes et des habitudes distinctes lors de la célébration du Têt, le Nouvel An lunaire, entre le Nord (Bắc) et le Sud (Nam) du pays. Bien que partageant un même territoire, ces différences régionales apportent une richesse et une diversité uniques à cette fête traditionnelle vietnamienne.

1. Fleurs pour le Têt

Au Nord, les fleurs de pêcher sont un symbole incontournable du Têt, s’épanouissant dans le climat froid de la région. En revanche, les fleurs d’abricotier, avec leurs pétales éclatants, sont davantage prisées dans le Sud, où elles s’accordent parfaitement avec la lumière vive et chaleureuse du soleil.

différence Têt Vietnam fleur

Ces deux variétés de fleurs, qui ne s’épanouissent qu’au printemps pendant la courte période des vacances du Têt, sont considérées comme des messagères annonçant une nouvelle année remplie de chance et de paix pour chaque foyer, qu’il soit situé au Nord ou au Sud du pays. Leur beauté éphémère et leur floraison synchronisée avec le Têt en font des éléments décoratifs indispensables lors de cette fête traditionnelle.

2. Temps

Le Vietnam, qui s’étend sur plus de 2000 km du Nord au Sud, présente des différences climatiques marquées entre ces deux régions. Le Nord est caractérisé par quatre saisons distinctes : le printemps, l’été, l’automne et l’hiver. En revanche, le Sud ne connaît que deux saisons : la saison sèche et la saison des pluies, avec des températures qui avoisinent constamment les 30 degrés, même pendant le Têt.

différence Têt Vietnam temps

Pendant cette période, les habitants du Nord s’habillent chaudement, portant manteaux, pulls et écharpes pour affronter l’air froid et les pluies. À l’inverse, les habitants du Sud déambulent dans les rues vêtus simplement de chemises, profitant d’un climat qui s’apparente à celui de l’été dans le Nord. Ces différences vestimentaires reflètent l’adaptation des populations aux conditions météorologiques propres à chaque région durant le Têt.

3. Gâteaux traditionnels

Le Nord est réputé pour son banh chung, un gâteau de riz gluant de couleur verte dont l’origine remonte à une ancienne légende. Dans le Sud, c’est le banh Tet qui est mis à l’honneur, préparé avec des ingrédients similaires.

différence Têt Vietnam gateau traditionnel

La principale différence entre ces deux gâteaux traditionnels réside dans leur forme : le banh chung est carré, tandis que le banh Tet est cylindrique. Malgré cette distinction, ils occupent tous deux une place centrale dans les célébrations du Têt, symbolisant la cohésion familiale et la transmission des traditions culinaires d’une génération à l’autre.

4. Plats marinés

Au Nord, les oignons marinés sont un mets très apprécié. Pour les préparer, les oignons frais sont coupés en tronçons courts, puis marinés dans une saumure composée d’eau, de sucre et de sel. Ce plat peut être dégusté après 1 à 3 jours de macération.

différence Têt Vietnam plats marines

De leur côté, les habitants du Sud ont leur propre spécialité marinée : les germes de soja. Les ingrédients de base de ce plat sont simples : germes de soja, carottes, ciboulette et quelques épices. Contrairement aux oignons marinés du Nord, les germes de soja marinés peuvent être consommés tout au long de la journée, offrant une collation savoureuse et rafraîchissante.

5. Soupe

Pendant le Têt, les habitants du Nord préparent fréquemment une soupe à base de peau de porc. La peau est soigneusement nettoyée, séchée, puis cuite dans un bouillon auquel on ajoute quelques oignons frais pour une présentation appétissante. Cette soupe est très appréciée pour la douceur et la richesse de son bouillon.

différence Têt Vietnam soupe

Dans le Sud, c’est la soupe de courgettes amères farcies qui est à l’honneur. La consommation de ce mets est associée à l’idée de “mettre fin à la souffrance” et de commencer l’année sous de bons auspices. Cependant, pour certains, cette soupe peut s’avérer difficile à apprécier lors de la première dégustation, en raison de l’amertume caractéristique des courgettes utilisées.

>> En savoir plus: Les repas traditionnels du Têt dans trois régions en argile

6. Accueil des invités

Dans le Nord, il est de coutume d’offrir aux invités des bonbons, des graines de citrouille grillées, des châtaignes et des fruits secs sucrés, le tout accompagné d’une tasse de thé, pour célébrer le début de la nouvelle année.

différence Têt Vietnam invite

Les sudistes, quant à eux, préfèrent accueillir leurs convives en leur proposant de la bière, du vin et diverses collations salées. Ces différences dans la manière de recevoir reflètent les préférences culinaires et les traditions d’hospitalité propres à chaque région.

7. Plateau de fruits

Sur le plateau aux cinq fruits du Nord, la banane occupe toujours une place centrale, servant de “support” aux autres fruits. Cette disposition est une tradition ancienne et bien ancrée dans la région.

différence Têt Vietnam plateau fruit

En revanche, dans le Sud, on évite soigneusement de placer des bananes sur le plateau de fruits. En effet, le mot “banane” se prononce de la même manière que le mot “chúi” dans le dialecte du Sud, ce qui évoque l’idée d’échec et de malchance dans les affaires. Cette superstition conduit les sudistes à privilégier d’autres fruits pour leur plateau du Têt.

>> En savoir plus: Les préparatifs du Têt traditionnel, le nouvel an vietnamien

8. Culte aux Génies du Foyer

Le 23e jour du 12e mois lunaire, les Vietnamiens du Nord comme du Sud ont pour coutume de célébrer le Têt Tao Quân, une fête en l’honneur des Génies du Foyer.

>> En savoir plus: Têt Tao Quân, le culte des Génies du Foyer au Vietnam

différence Têt Vietnam foyer

Cependant, une différence notable réside dans l’utilisation de carpes vivantes lors de la cérémonie. Au Nord, trois carpes sont traditionnellement offertes aux génies pour qu’ils “montent” vers le ciel. Dans le Sud, en revanche, les carpes ne sont pas utilisées dans le culte des Génies du Foyer, car ces poissons sacrés sont considérés comme étant réservés exclusivement au roi.

9. Activités pendant le Têt

Pour les habitants du Nord, le Têt est avant tout l’occasion de se réunir en famille. Ils passent donc la majeure partie de leur temps à la maison, discutant, partageant des repas et rendant visite à leurs proches et amis pendant les premiers jours de l’année lunaire.

différence Têt Vietnam activite

Les sudistes, en revanche, ont une approche plus “ouverte” des festivités. Avec l’argent économisé tout au long de l’année, ils profitent souvent du Têt pour voyager et découvrir de nouveaux horizons en compagnie de leur famille et de leurs amis. Cette différence dans la manière de célébrer le Têt reflète les mentalités et les aspirations propres à chaque région.

Vous aimerez lire également :

>> La fête du Têt, que savez-vous sur le nouvel an vietnamien ?

>> Les interdits observés par les Vietnamiens pendant le Têt

En fin de compte, les différences dans la célébration du Têt entre le Nord et le Sud du Vietnam témoignent de la richesse culturelle et de la diversité régionale du pays. Chaque tradition, qu’il s’agisse des fleurs choisies, des mets préparés ou des activités privilégiées, contribue à façonner l’identité unique de cette fête ancestrale. Malgré ces variations, le Têt demeure un moment de partage, de joie et de renouveau pour l’ensemble du peuple vietnamien, unissant les familles et les communautés dans un même élan de célébration et d’espoir pour l’année à venir.

Découvrez le voyage sur mesure vietnam pour vivre pleinement le Têt et vous imprégner de l’atmosphère festive qui règne dans tout le pays lors de cette période si spéciale.