Danses, musiques et chants traditionnels du Vietnam

Le Vietnam possède un riche patrimoine artistique, fruit de son histoire féodale, de sa diversité géographique et ethnique. Les danses, chants et musiques traditionnelles sont encore bien vivants et constituent un trésor culturel inestimable. Lors de votre voyage sur mesure au Vietnam, ne manquez pas l’occasion de découvrir ces traditions artistiques centenaires, dont certaines sont même classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Danses, musiques et chants traditionnels du Nord

Parmi les musiques traditionnelles les plus célèbres du Nord du Vietnam, on trouve le ca trù, également appelé “chant savant” ou “chant des courtisanes”. Pratiqué depuis le XIème siècle, le ca trù était à l’origine intégré aux cérémonies organisées dans les maisons communautaires (đình), d’où son nom de “chant à la porte de la maison communautaire”. Au fil du temps, il est devenu une musique de cérémonie et de divertissement pour les hautes classes de la société, voire pour certaines cérémonies royales. Le ca trù s’est ainsi scindé en deux catégories : le ca trù rituel et le ca trù “de divertissement”. Reconnu par l’Unesco comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité, il est possible d’assister à une représentation de ca trù dans le vieux quartier de Hanoï.

Autre chant très populaire dans le nord, le hát chèo ou “chant comique” est issu du théâtre populaire du delta du Fleuve Rouge. Apparu au Xème siècle, c’est la plus ancienne forme d’opéra vietnamien encore existante, caractérisée par une large place accordée à l’humour. Le hát chèo s’accompagne de danses qui constituent un véritable langage corporel, alliant grâce, rigueur, délicatesse et technicité. L’orchestre, composé de vièles, flûtes, luths et percussions, souligne la tension dramatique de la pièce.

Danses, musiques et chants traditionnels du Centre

L’ancienne cité impériale de Huê abrite de magnifiques musiques de cour comme le ca Huê, une forme aristocratique de musique de chambre vieille de plus de trois siècles. Liée au divertissement dans le centre du pays, elle a pris sa forme actuelle au début du XIXème siècle sous la dynastie Nguyên. Subtil et élégant, le ca Huê est accompagné d’instruments tels que la cithare à 16 cordes, le luth à 4 cordes, la viole à 2 cordes, le monocorde et la flûte.

Quant à la musique de cour royale Nha nhac cung dinh, elle est née sous la dynastie Ly au XIème siècle. Interprétée par un ensemble traditionnel de luths, cithares, vièles, hautbois, flûtes et percussions, elle a été reconnue par l’Unesco comme chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité en 2003. Assister à un spectacle de musique royale est une expérience à ne pas manquer lors d’un séjour à Huê.

Danses, musiques et chants traditionnels du Sud

Né à la fin du XIXème siècle dans le sud du Vietnam, le dan tai tu est un genre vocal et instrumental traditionnel. Fusion harmonieuse entre la musique rituelle nhạc lễ du sud et la musique de chambre nhạc huế du centre, il sert principalement de divertissement pour les lettrés et mélomanes de tous horizons. Essentiellement instrumental et improvisé, le dan tai tu est interprété par un petit ensemble comprenant généralement un luth, une cithare à 16 cordes, une vièle à 2 cordes et une guitare occidentale adaptée à la musique vietnamienne. Les mélodies et chansons font écho au mode de vie et au labeur dans les champs et sur les rivières de la région du delta du Mékong.

Danses, musiques et chants traditionnels des minorités ethniques

La riche mosaïque ethnique du Vietnam contribue grandement à enrichir le patrimoine artistique national. Chaque ethnie possède ses propres danses, chants et musiques traditionnelles. Vous aurez certainement l’opportunité d’assister à un spectacle de musique et chants traditionnels de l’ethnie Thaï blanc en visitant la magnifique vallée rizicole de Mai Chau ou la réserve naturelle de Pu Luong. De la poésie aux chants d’amour en passant par les contes populaires, ce spectacle est un véritable enchantement.

Dans les Hauts Plateaux du Centre, les minorités ethniques détiennent un remarquable patrimoine artistique. L’espace culturel des gongs a d’ailleurs été inscrit par l’Unesco sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2008. Instruments sacrés, les gongs sont intimement liés au quotidien et au cycle des saisons. Leurs systèmes de croyances composent un monde mystique où leur jeu constitue un langage privilégié entre les hommes, les divinités et le surnaturel. Les gongs sont principalement utilisés lors des rituels, funérailles, noces, célébrations du Nouvel An ou cérémonies agricoles.

En explorant les différentes régions du Vietnam, vous découvrirez un fascinant kaléidoscope de danses, musiques et chants traditionnels. Des mélodies envoûtantes du ca trù aux rythmes sacrés des gongs des Hauts Plateaux, en passant par les opéras populaires du nord et les improvisations du dan tai tu au sud, ces arts vivants vous plongeront au cœur de l’âme vietnamienne. N’hésitez pas à inclure des spectacles et représentations dans votre programme pour une immersion totale dans la culture du pays.

Vous aimerez lire également :

>> Hanoi – Ninh Binh : Comment se rendre à Ninh Binh de Hanoi ?

>> Que faire à Hoi An en 1, 2 ou 3 jours ?