Le catholicisme, une singularité spirituelle vietnamienne

Le Vietnam, pays majoritairement bouddhiste où le culte des ancêtres est profondément ancré, compte néanmoins une minorité significative de catholiques, représentant près de 8% de la population. L’histoire du catholicisme au Vietnam, débutée au XVIème siècle, est un témoignage fascinant de la rencontre entre l’Occident et l’Orient, marquée par des figures emblématiques, des persécutions et une influence durable sur la culture et la société vietnamiennes.

Histoire du catholicisme au Vietnam

L’introduction du catholicisme au Vietnam remonte au XVIème siècle, avec l’arrivée des premiers missionnaires portugais. Bien que les premières missions aient connu un succès limité, c’est le jésuite français Alexandre de Rhodes qui a joué un rôle déterminant dans l’émergence durable du catholicisme dans le pays. Polyglotte, il prêchait en vietnamien et a mis au point une transcription romanisée et phonétique de la langue, facilitant ainsi la diffusion de la foi chrétienne.

Catholicisme au Vietnam Pierre Pigneau de Behaine

Pierre Pigneau de Behaine

Après Alexandre de Rhodes, Pierre Pigneau de Behaine est devenu une figure incontournable de la Mission du Vietnam. Il a œuvré au rapprochement entre le Vietnam et la France en négociant un traité d’alliance entre Louis XVI et le prince Nguyên-Anh, futur empereur Gia-Long, qui réunifiera le pays en 1802. Cependant, le catholicisme, en plaçant Dieu au-dessus du souverain vietnamien, menaçait la monarchie. Les prêtres catholiques, perçus comme des concurrents des lettrés, ont subi de nombreuses persécutions. L’empereur Minh Mạng a même lancé une campagne d’éradication du christianisme, servant de prétexte à l’agression française contre le Vietnam. Pendant la colonisation, les Français ont propagé le catholicisme, conduisant à la situation actuelle où près de 8% des Vietnamiens pratiquent cette religion.

Ninh Binh et Nam Dinh, berceau du catholicisme au Vietnam

Les provinces de Ninh Binh et Nam Dinh, situées à moins de 100 km au sud de Hanoï dans le delta du fleuve Rouge, abritent la plus grande concentration mondiale d’églises catholiques, avec près de 1200 édifices. Ninh Binh, célèbre pour le complexe paysager de Trang An, classé à l’UNESCO, et la pagode Bai Dinh, la plus grande du Vietnam, est parsemée de clochers d’églises à perte de vue. Certaines, comme la basilique de l’Immaculée-Conception de Phu Nhai, s’inspirent du gothique français avec des touches espagnoles. D’autres, comme la cathédrale Notre-Dame du Rosaire de Bui Chu, construite il y a 135 ans, sont malheureusement vouées à la démolition en raison de leur état de délabrement.

Catholicisme au Vietnam cathédrale Phat Diem

Cathédrale de Phat Diem, berceau du catholicisme vietnamien

Mais le joyau architectural de la région reste la cathédrale de Phat Diem, plus grand ensemble catholique du Vietnam et berceau du catholicisme national. Classé monument historique, cet ensemble atypique, construit en 1891 par le prêtre vietnamien Pierre Tran Luc, mêle harmonieusement l’architecture des pagodes bouddhiques et des églises catholiques. Ses dix bâtiments en pierre et en bois témoignent de la synthèse réussie entre les traditions architecturales orientales et occidentales.

Les églises les plus emblématiques du Vietnam

La cathédrale Saint Joseph de Hanoï

cathédrale Saint Joseph de Hanoï,

Construite en 1886 par les autorités coloniales dans un style néo-gothique, la cathédrale Saint Joseph de Hanoï est un symbole politique et religieux de la présence française. Bien que ressemblant à Notre-Dame de Paris, elle s’en distingue par son usage de granite et de briques. Église-mère de l’archidiocèse d’Hanoï, elle est la plus imposante et la plus fréquentée de la capitale. Observer la ferveur des fidèles depuis un café voisin est une expérience unique.

L’église de Sapa

Vestige de l’époque où Sapa était une station climatique prisée des colons, l’église en pierre, aussi appelée église Saint-Rosaire, fut bâtie en 1935 dans un style gothique. Son entrée, orientée à l’est pour capter les premiers rayons du soleil, est ornée d’une trentaine de vitraux colorés illustrant les miracles du Rosaire et la vie des saints. Modeste mais charmante, elle attire les foules, surtout en fin de journée.

L’église en bois de Kontum

Témoin de l’évangélisation des hauts plateaux du centre, l’église en bois de Kontum, construite il y a plus d’un siècle en bois de fer imputrescible, est un chef-d’œuvre architectural. Avec son toit pointu rappelant les maisons communales traditionnelles, son clocher majestueux de plus de 20 mètres, ses vitraux multicolores relatant des passages de la Bible et ses délicates décorations en bois précieux, elle est un must-see lors d’une visite à Kontum.

La cathédrale Saint Nicolas de Dalat

La cathédrale Saint Nicolas de Dalat, construite dans les années 1930 dans un style néoroman et achevée en 1942, est un magnifique témoignage de la présence française dans cette ancienne station climatique coloniale, fondée sous l’impulsion du gouverneur Paul Doumer et du docteur Yersin. Ses superbes vitraux de la maison Balmet de Grenoble valent à eux seuls le détour.

La cathédrale Notre Dame d’Ho Chi Minh Ville

cathédrale Notre Dame Ho Chi Minh Ville

Dominant l’ancienne rue Catinat, la cathédrale Notre Dame d’Ho Chi Minh Ville est un fleuron du patrimoine architectural colonial de la métropole du sud. Faisant face à l’hôtel des Postes, dont la charpente métallique fut conçue par Gustave Eiffel, elle fut édifiée par les autorités coloniales de 1877 à 1880 dans un style roman révisé, avec des briques rouges importées de Toulouse. Incontournable, elle est sans doute le lieu le plus photographié de la ville.

>> Vous aimerez lire également 10 églises les plus célèbres au Vietnam

En conclusion, le catholicisme au Vietnam, fruit d’une histoire mouvementée et d’un dialogue interculturel, a su s’enraciner durablement dans ce pays d’Asie du Sud-Est. Des provinces de Ninh Binh et Nam Dinh, berceaux de la foi chrétienne, aux églises emblématiques disséminées sur tout le territoire, il offre un panorama passionnant de la rencontre entre l’Occident et l’Orient. Que vous soyez croyant ou simple amateur d’architecture et d’histoire, ces édifices religieux méritent une place de choix dans votre voyage sur mesure au vietnam.