Bambou au cœur de la culture vietnamienne.

Le bambou est profondément ancré dans la culture vietnamienne, cohabitant avec le peuple de génération en génération. Malgré la modernisation, cette plante omniprésente occupe toujours une place spéciale dans le cœur des Vietnamiens, apparaissant non seulement dans leur vie culturelle, mais aussi dans leur quotidien.

Que signifie le bambou, copain des Vietnamiens ?

Le bambou et ses contributions dans la vie culturelle vietnamienne.

L’omniprésence du bambou dans la vie quotidienne.

Que signifie le bambou, copain des Vietnamiens ? 

Présent dans tout le Vietnam, des montagnes aux deltas en passant par les hauts plateaux, le bambou s’adapte à tous types de sols, fertiles ou non. Poussant en groupes soudés, il incarne l’adaptabilité et la solidarité du peuple vietnamien. Depuis l’aube des temps, le bambou a accompagné les Vietnamiens dans la défense de leur pays contre les envahisseurs étrangers, symbolisant ainsi leur bravoure et leur volonté indomptable. Ses entre-nœuds parfaitement droits représentent également l’homme supérieur (quân tử), un idéal de vertu et de noblesse.

Les entre-noeuds tout droits du bambou symbolise l'homme supérieur.

Les entre-noeuds tout droits du bambou symbolise l’homme supérieur.

Le bambou et ses contributions dans la vie culturelle vietnamienne.

Le bambou est omniprésent dans la littérature vietnamienne, que ce soit dans les contes populaires comme le mythe du Génie Giong, l’un des quatre immortels de la mythologie vietnamienne ayant vaincu les envahisseurs, ou “Le bambou aux cent nœuds”. Dans ces récits, le bambou incarne la justice, aidant les faibles à triompher des forces du mal. Il est aussi utilisé comme métaphore dans de nombreuses chansons populaires évoquant l’amour. La poésie vietnamienne regorge également de poèmes où le bambou symbolise les villages et le patriotisme.

Le conte Le bambou aux cent-noeuds.

 Le bambou aux cent-nœuds aide le jeune homme à punir le propriétaire qui trahit sa promesse.

Dans la musique traditionnelle, le bambou sert de matériau pour fabriquer divers instruments tels que la flûte, les castagnettes (Phách) ou le xylophone (T’rưng), très apprécié des minorités ethniques des hauts plateaux du Centre. Son timbre unique contribue à la richesse des mélodies et rythmes ancestraux.

Un homme joue le T'rưng.

Un homme d’une minorité ethnique joue du T’rưng. 

L’omniprésence du bambou dans la vie quotidienne.

Compagnon de tous les Vietnamiens, en particulier des paysans, le bambou fait partie intégrante de la vie villageoise et de l’agriculture. Il est utilisé pour fabriquer de nombreux outils agricoles (herses, écopes, manches de pioche et de pelle, charrettes à buffle) et de pêche (cannes, nasses, armatures de filets), démontrant son utilité au quotidien.

Le bambou se manifeste dans les outils pour l'agriculture et de pêche.

Le bambou se manifeste dans les outils pour l’agriculture et de pêche.

Malgré l’introduction de nouveaux matériaux comme le plastique, les objets domestiques en bambou restent très présents dans les foyers : baguettes, chaises, tables, lits, balais, cure-dents… Ses qualités de flexibilité, durabilité et élasticité en font un matériau de choix pour les artisans vietnamiens qui en tirent une grande variété de produits : le traditionnel chapeau conique, des jouets (toupies, lanternes, figurines…), des ornements (rideaux, stores, bibelots, vases…).

Le chapeau conique

Le chapeau conique vietnamien en fabrication.

Dans l’architecture, le bambou mâle sert à réaliser les charpentes tandis que le bambou femelle permet de tresser claies, lamelles et cordes. Aujourd’hui encore, on trouve au Vietnam de remarquables infrastructures en bambou, comme le plus grand bâtiment en bambou du pays situé à Phu Quoc ou le café Indochine de Kontum.

La plus grand bâtiment en bambou du Vietnam, situé à Phu Quoc

La plus grand bâtiment en bambou au Vietnam, situé à Phu Quoc.

Le café Indochine à Kontum.

Le café Indochine à Kontum.

Enfin, le bambou tient une place de choix dans la gastronomie vietnamienne. Ses pousses, riches en nutriments et facilitant la digestion, parfument de nombreux plats. Les tronçons de jeunes bambous permettent quant à eux de préparer le Cơm Lam, spécialité du Nord-Ouest où du riz gluant est cuit à l’intérieur. Un met incontournable lors d’un voyage dans cette région !

La cuisson du Cơm Lam.

La cuisson du Cơm Lam.

À lire aussi:

>> Des millions de libellules en bambou venant d’un village à Hanoï

>> Circuit dans le Nord-Est du Vietnam, que voir et que faire ?

>> La meilleure période pour voyager au Vietnam

>> Circuit Vietnam : Quel itinéraire ? que faire ? combien de jours ?

>> 12 meilleures choses à faire sur l’île de Phu Quoc 

>> Hoi An Vietnam – 10 activités à ne pas manquer à Hoi An

>> Top 10 des meilleures choses à faire à Hué au Vietnam

Plante aux multiples usages, incarnation de valeurs ancestrales, le bambou demeure un symbole fort de la culture vietnamienne. Pour découvrir toutes les facettes de cette icône végétale, réservez dès maintenant un voyage sur mesure au Vietnam. Une immersion totale au cœur des traditions de ce pays riche en histoire et en artisanat vous permettra d’apprécier pleinement l’importance du bambou dans le patrimoine local.