5 traditions importantes du Têt vietnamien

Le Têt est généralement réservé à la famille proche et aux amis, avec des cérémonies privées pour honorer leurs ancêtres et, espérons-le, pour apporter une nouvelle année de santé et de prospérité. 

1. Vénération
2. Autel bouddhiste
3. Chance
4. Premiers invités
5. Calligraphie

1.

Vénération

La Journée du dieu de la cuisine est l’une des premières cérémonies du Têt. Selon une ancienne légende vietnamienne, un vieux couple sans enfant se disputait fréquemment à cause de leur situation. Lorsque le mari a chassé sa femme, celle-ci est partie et a trouvé un autre homme. Le premier mari, réalisant son erreur, est parti à sa recherche, devenant un mendiant. Quand il a finalement retrouvé son ex-femme, ils ont longuement discuté jusqu’au retour du nouveau mari. Effrayée, la femme a demandé à son ancien mari de se cacher dans du foin. Malheureusement, le deuxième mari a accidentellement tué le premier en mettant le feu au foin. La femme, dévastée par le chagrin, s’est jetée dans les flammes, suivie par son deuxième mari.

tradition Tet vietnamien veneration

De nos jours, on croit que ce trio légendaire monte encore au Ciel une semaine avant le Nouvel An lunaire pour faire un rapport sur les événements terrestres. Pour les honorer dignement, les Vietnamiens nettoient méticuleusement leurs maisons et préparent des mets traditionnels tels que des gâteaux de haricots mungo, du coq bouilli et des kumquats. Ils ornent également l’autel familial de fruits frais et de fleurs colorées. Si vous avez déjà vu un Vietnamien relâcher une carpe dans un lac ou une rivière à l’approche du Têt, c’est parce que le trio divin a besoin de ce moyen de transport symbolique pour rejoindre les cieux.

>> En savoir plus: Têt Tao Quân, le culte des Génies du Foyer au Vietnam

2.

Autel bouddhiste

tradition Tet vietnamien autel

Un autel bouddhiste traditionnel typique, comme celui-ci dans la ville de Hue, présente une statue de Bouddha à l’avant-plan, tandis que les photos ou tablettes des ancêtres sont placées à l’arrière. Aucun autel n’est complet sans une généreuse offrande de fruits frais et de fleurs éclatantes, symboles de respect et d’abondance. Ces autels sont soigneusement décorés et vénérés pendant la période du Têt, reflétant l’importance de la spiritualité et des liens familiaux dans la culture vietnamienne.

>> En savoir plus : Le culte des ancêtres au Vietnam, coutume au cœur du Têt 

3.

Chance

tradition Tet vietnamien li xi

Apercevoir des pousses vertes et fraîches le premier jour du Nouvel An lunaire est considéré comme un présage de bonne fortune, mais la nature n’est pas la seule source de “verdure” recherchée en cette occasion. C’est aussi une tradition populaire de suspendre des enveloppes rouges contenant de l’argent, bien que la plupart soient des imitations décoratives et non de véritables dons monétaires. Les aînés offrent également de l’argent aux enfants, à condition que les jeunes promettent d’être sages et studieux tout au long de l’année à venir.

>> En savoir plus : Lì xì, les enveloppes rouges du Têt au Vietnam

4.

Premiers invités

tradition Tet vietnamien visite

Si le premier jour du Nouvel An lunaire est traditionnellement réservé au cercle familial restreint, les jours suivants sont l’occasion d’accueillir la famille élargie, les amis et les voisins pour partager de copieux repas festifs et des moments de convivialité. Cependant, le choix du premier invité revêt une importance particulière. Selon les croyances vietnamiennes, la première personne à franchir le seuil d’une maison après le Nouvel An lunaire est considérée comme un présage pour l’année à venir. Les familles espèrent donc recevoir un invité de haut rang, respecté pour sa moralité et sa stature au sein de la communauté.

>> En savoir plus : Les interdits observés par les Vietnamiens pendant le Têt

5.

Calligraphie

tradition Tet vietnamien calligraphe

Autrefois, recevoir les écrits d’un érudit était considéré comme une grande chance. L’éducation étant réservée à une élite lettrée, la calligraphie était un art rare et précieux. Cette tradition perdure encore aujourd’hui. Offrir à quelqu’un une œuvre calligraphique finement ornée est perçu comme un geste admirable et porteur de sens au Vietnam. La couleur rouge omniprésente sur ces bannières n’est pas anodine : elle symbolise la chance et la prospérité, des valeurs particulièrement chères pendant la période du Têt.

>> En savoir plus : La calligraphie en « quốc ngữ » au Vietnam, un trésor du peuple

< Des cérémonies ancestrales à la quête des présages favorables, en passant par les coutumes porte-bonheur, le Têt regorge de traditions séculaires à découvrir. Que vous soyez curieux d'en apprendre davantage ou que vous souhaitiez vivre cette expérience culturelle unique, réservez dès à présent votre voyage sur mesure au Vietnam autour des dates du Nouvel An lunaire. Une immersion totale dans les coutumes du Têt qui, à n’en pas douter, marquera votre séjour d’une empreinte mémorable.