5 langues vietnamiennes pour le polyglotte en vous

Les langues du Vietnam sont une porte d’entrée fascinante vers la riche tradition et la diversité culturelle du pays. Bien que le vietnamien soit la langue officielle et nationale, il existe pas moins de 110 dialectes et langues minoritaires officiellement reconnus au Vietnam. Parmi les plus notables, on trouve le tay, le muong, le cham, le khmer, le nung, ainsi que des langues étrangères telles que le chinois et le français qui sont également largement comprises.

1. Quelle est la langue nationale du Vietnam ?
2. Tay, une langue minoritaire du nord-est du Vietnam
3. Cham, une langue historique de la royauté vietnamienne
4. Khmer, la langue officielle du Cambodge
5. Muong, une langue montagnarde au Vietnam
6. Autres langues vietnamiennes que vous devriez connaître
    6.1. Nung
    6.2. Hmong

1.

Quelle est la langue nationale du Vietnam ?

langue vietnamienne alphabet

Parlé par environ 75 millions de personnes comme langue maternelle, le vietnamien est la langue nationale et officielle du Vietnam. Appartenant à la famille des langues austro-asiatiques, il utilise l’écriture Chu Nom, un système d’écriture basé sur les caractères chinois. Le vietnamien se divise en trois dialectes principaux : le nord (parlé dans et autour de Hanoï), le centre (Hue) et le sud (Ho Chi Minh-ville). La langue a été fortement influencée par le chinois, le français et l’anglais au fil des siècles. Aujourd’hui, elle s’écrit avec l’alphabet latin, auquel s’ajoutent des signes diacritiques spécifiques pour indiquer les tons et les inflexions propres à la langue. Voici quelques expressions courantes qui peuvent s’avérer utiles lors de votre séjour au Vietnam :

Bonjour = Xin chao 
Comment allez-vous ? = Ban khoe khong 
Merci = Cam on 
Désolé = Xin loi 
Au revoir = Tam biet 

>> À lire aussi: Abécédaire de la culture du Vietnam, de P à R

2.

Tay, une langue minoritaire du nord-est du Vietnam

Le tay est une langue parlée par environ 1,7 million de Vietnamiens. Elle appartient à la famille des langues tai-kadai, qui regroupe des langues présentes dans plusieurs pays d’Asie du Sud-Est comme le Laos, le Cambodge, la Thaïlande, le Myanmar et certaines régions de Chine. Au Vietnam, c’est dans le nord-est du pays que l’on retrouve principalement les locuteurs tay, au sein de l’ethnie Tay. Cette dernière est majoritairement composée d’agriculteurs qui se consacrent à la culture du riz et à l’artisanat traditionnel. Malheureusement, le taux d’alphabétisation dans leur langue maternelle reste assez faible, estimé à moins de 5%. Le tay se divise lui-même en plusieurs dialectes régionaux qui présentent des variations linguistiques mineures.

>> À lire aussi: L’ethnie Tày, un monde à dévoiler derrière la tunique indigo

3.

Cham, une langue historique de la royauté vietnamienne

langue vietnamienne cham

Un extrait d’une inscription cham au Vietnam, décrivant des Rois Cham

La langue cham était autrefois parlée dans le royaume de Champa, un État puissant qui a dominé le centre du Vietnam à partir du IIe siècle après J.-C. Cette langue appartient à la branche malayo-polynésienne de la famille des langues austronésiennes et se distingue comme étant la plus ancienne langue austronésienne attestée. Aujourd’hui, le cham est parlé par environ 79 000 personnes au Vietnam et 204 000 au Cambodge. On retrouve également de petites communautés de locuteurs cham en Thaïlande et en Malaisie.

>> À lire aussi: Le royaume du Champa, culture et ethnie cham au Vietnam

Le cham se divise en deux dialectes principaux : le cham occidental et le cham oriental. Le premier est largement répandu au Cambodge et dans les provinces vietnamiennes limitrophes d’An Giang et de Tay Ninh, tandis que le second est parlé dans le sud-ouest du Vietnam.

4.

Khmer, la langue officielle du Cambodge, voisinage du Vietnam

Le khmer, langue officielle du Cambodge, est également présent dans certaines régions du Vietnam où plus d’un million de personnes issues de la communauté khmère krom le pratiquent. Cette langue appartient à la famille des langues austroasiatiques et trouve ses origines dans l’empire khmer qui a dominé la région à partir du IXe siècle après J.-C.

>> À lire aussi: 6 règles de vie à respecter avec les ethnies du Vietnam

Le terme “khmer krom” signifie littéralement “khmer inférieur” ou “khmer méridional”, faisant référence aux territoires vietnamiens (delta du Mékong et Saigon) où il est parlé et qui constituaient autrefois la pointe sud de l’empire khmer.

5.

Muong, une langue montagnarde au Vietnam

langue vietnamienne muong

Alphabet et phonologie du muong

Le muong est une langue austroasiatique parlée par l’ethnie Muong du Vietnam. Cette dernière est principalement présente dans les régions montagneuses de Hoa Binh et Thanh Hoa. Le muong présente de grandes similitudes avec le vietnamien, la principale différence étant une influence chinoise beaucoup moins marquée. Comme le vietnamien, le muong possède six tons, mais utilise un alphabet modifié comportant davantage de consonnes. Cette langue dispose également d’une riche littérature orale transmise de génération en génération.

>> À lire aussi: La maison sur pilotis – lieu de conservation la culture des Muong

6.

Autres langues vietnamiennes que vous devriez connaître

6.1. Nung

Le nung est une langue tai-kadai parlée dans le nord du Vietnam, en particulier dans les provinces de Cao Bang et Lang Son. Elle est utilisée par environ 96 900 personnes, principalement issues de l’ethnie éponyme. Comme les autres langues minoritaires du Vietnam, le nung comporte plusieurs variétés, dont la plus répandue est le nung phan slinh. Les Nung vivent essentiellement de l’agriculture, de l’artisanat, de la menuiserie et de la forge. Malheureusement, le taux d’alphabétisation dans leur langue maternelle reste très faible, autour de 5%.

6.2. Hmong

La langue hmong appartient à la famille des langues hmong-mien, présentes dans le sud de la Chine, au Laos, en Thaïlande et dans certaines régions du nord du Vietnam. Certains linguistes considèrent qu’elle pourrait faire partie de la famille plus large des langues sino-tibétaines, mais cette classification reste débattue. Le hmong se divise en plusieurs variétés, dont les principales sont le hmong lao (hmong daw, mong njua), le miao sinisé (hmong shua) et le hmong vietnamien (hmong do, hmong don). Bien que ces différents dialectes soient mutuellement intelligibles, ils présentent des différences notables en termes de prononciation et d’influence chinoise.

>> À lire aussi: L’ethnie Hmong, un grand repère des minorités vietnamiennes

Cet article vous a offert un aperçu des principales langues parlées au Vietnam, mais ce ne sont là que 5 des quelque 100 langues présentes dans le pays. Chaque langue est intimement liée à l’histoire et à la culture de la région où elle est parlée. En vous intéressant à ces langues, vous découvrirez des aspects fascinants de la diversité vietnamienne. Après tout, voyager, c’est aussi élargir ses horizons et s’immerger dans la culture locale pour en ramener de merveilleux souvenirs.

Les langues du Vietnam reflètent la riche diversité culturelle de ce pays fascinant. Que vous soyez passionné de linguistique ou simplement curieux d’en découvrir davantage, rien ne vaut une immersion sur le terrain pour apprécier pleinement ces trésors. N’hésitez pas à prévoir un voyage sur mesure au Vietnam pour vous immerger dans cet univers linguistique unique, rencontrer les différentes communautés ethniques, et repartir avec des souvenirs imprégnés de l’authenticité locale.

>> En savoir plus : 

Circuit Vietnam : Quel itinéraire ? que faire ? combien de jours ?

Circuit dans le Nord-Est du Vietnam, que voir et que faire ?

Circuit Vietnam 15 jours: que faire? Quelles idées itinéraires à savoir?

Circuit au Vietnam 1 semaine: Bons plans pour un circuit 7 jours au Vietnam

Circuit au Vietnam 3 semaines, un tour passionnant du Dragon