11 influences françaises sur la culture vietnamienne

De 1887 jusqu’à l’accord de Genève de 1954, le Vietnam faisait partie de l’Indochine française, une possession coloniale qui comprenait également le Laos et le Cambodge. Même maintenant, plus de 60 ans plus tard, il est facile de trouver des influences françaises dans toute la région. Ces années sous contrôle français ont entraîné des changements rapides, laissant à jamais leur marque sur le Vietnam – en bien et en mal. Cela fait partie du tissu du Vietnam maintenant.

1. Cuisine
2. Café
3. Linguistique
4. Religion
5. Architecture
6. Dalat
7. Pain
8. Mode
9. Éducation
10. Infrastructure
11. Cyclos

1.

Cuisine

influences francaises culture vietnamienne cuisine

L’influence française sur la gastronomie vietnamienne est indéniable. De nombreux plats emblématiques du Vietnam sont en réalité des adaptations de recettes françaises, incorporant des ingrédients locaux pour créer une fusion unique de saveurs. Les omelettes, les baguettes, les croissants et les plats sautés au beurre sont autant d’exemples de cette fusion culinaire. Les Français ont également introduit de nouveaux ingrédients au Vietnam pendant la période coloniale, tels que les courgettes, le chou-fleur, le pâté et les pommes de terre, qui sont désormais couramment utilisés dans la cuisine vietnamienne.

Cette fusion culinaire est le résultat d’une double influence. D’une part, les autorités françaises et leurs familles avaient des exigences culinaires spécifiques, ce qui a poussé les chefs vietnamiens à adapter leur cuisine. D’autre part, les cuisiniers vietnamiens ont fait preuve de créativité en incorporant ces nouveaux ingrédients dans leurs propres recettes traditionnelles. Ainsi, de nombreux plats considérés aujourd’hui comme typiquement vietnamiens sont en réalité le fruit d’une rencontre entre deux cultures culinaires distinctes.

Cette hybridation culinaire a donné naissance à une gastronomie vietnamienne unique, alliant subtilement les techniques et les saveurs françaises aux ingrédients et aux traditions culinaires locales. Ce métissage gastronomique est devenu un élément central de l’identité culinaire vietnamienne, témoignant de la richesse et de la complexité de son histoire.

>> À lire aussi : Les souvenirs français dans la cuisine vietnamienne

2.

Café

influences francaises culture vietnamienne cafe

La culture du café au Vietnam est un héritage direct de la présence française. Avant l’arrivée des Français, les Vietnamiens partageaient la préférence de leurs voisins chinois pour le thé. Cependant, sous l’influence française, le café est devenu une boisson incontournable dans la vie quotidienne des Vietnamiens. Aujourd’hui, le Vietnam est le deuxième exportateur mondial de café, juste derrière le Brésil, témoignant de l’importance de cette culture dans l’économie du pays.

La culture des cafés au Vietnam est particulièrement dynamique et diversifiée. Des terrasses opulentes aux trottoirs animés, où les gens discutent autour de tables pliantes en aluminium, les cafés sont omniprésents, surtout dans le sud du pays. Les Vietnamiens ont l’habitude de se lever tôt et le café est devenu leur carburant quotidien, un élément central de leur mode de vie.

Au-delà de son importance économique et sociale, la culture du café au Vietnam reflète l’histoire du pays et les influences culturelles qui l’ont façonné. Elle témoigne de la capacité des Vietnamiens à s’approprier et à adapter des éléments culturels étrangers pour en faire une partie intégrante de leur propre identité. Aujourd’hui, savourer un café dans un café vietnamien, c’est plonger dans un univers où se mêlent subtilement les influences françaises et la vivacité de la culture locale.

>> À lire aussi : La culture du café de trois régions du Vietnam

3.

Linguistique

influences francaises culture vietnamienne linguistique

Bien que la Chine ait eu une influence prépondérante sur la langue vietnamienne, l’influence française est également perceptible. Même avec une connaissance rudimentaire du français, on peut reconnaître de nombreux mots familiers dans le vocabulaire vietnamien. Des mots comme “fromage”, “cravate”, “beurre”, “pain”, “pa” (père), “bière” et bien d’autres sont des emprunts directs au français, adaptés à la phonétique vietnamienne.

Au-delà du vocabulaire, l’influence française a également joué un rôle crucial dans la forme écrite du vietnamien moderne. C’est grâce aux efforts d’Alexandre de Rhodes, un missionnaire jésuite français, que le vietnamien a été romanisé, abandonnant progressivement les caractères chinois. Ce système de transcription, appelé “quốc ngữ”, a été promu par les autorités coloniales françaises et est devenu la forme écrite standard du vietnamien.

Cette romanisation a eu un impact profond sur la langue et la culture vietnamiennes. Elle a facilité l’alphabétisation et l’éducation, et a contribué à forger une identité nationale distincte de celle de la Chine. Aujourd’hui, la langue vietnamienne, avec ses emprunts français et son écriture romanisée, témoigne de l’histoire complexe du pays et des influences culturelles qui l’ont façonné.

>> À lire aussi : Abécédaire de la culture du Vietnam, de P à R

4.

Religion

influences francaises culture vietnamienne religion

L’influence française sur la vie religieuse au Vietnam est particulièrement visible à travers la présence du catholicisme. Environ 7% de la population vietnamienne est catholique, un héritage direct de la période coloniale française. Des fêtes comme Pâques et Noël, bien que moins célébrées qu’en Occident, ont leurs propres traditions vietnamiennes. Il est courant de voir des Vietnamiens porter une croix autour du cou, et de nombreuses familles ont un autel dédié à Jésus dans leur maison, à côté du sanctuaire des ancêtres.

Bien que le Vietnam soit officiellement un pays athée, le gouvernement n’interfère plus avec la pratique religieuse comme c’était le cas par le passé. Les catholiques vietnamiens peuvent vivre leur foi librement, et certains des bâtiments les plus célèbres du Vietnam sont des églises, témoignant de l’importance de cette religion dans l’histoire et la culture du pays.

L’introduction du catholicisme au Vietnam est en grande partie due aux efforts des missionnaires français, en particulier Alexandre de Rhodes. Ce dernier est également connu pour son rôle dans la romanisation de la langue vietnamienne, illustrant ainsi la connexion étroite entre l’influence religieuse et linguistique de la France au Vietnam.

Aujourd’hui, le catholicisme au Vietnam est un exemple frappant de la manière dont les influences étrangères peuvent s’intégrer et s’adapter à la culture locale. Les catholiques vietnamiens ont développé leurs propres traditions et pratiques, créant une forme unique de catholicisme qui reflète à la fois leur foi et leur identité culturelle.

>> À lire aussi : Le catholicisme, une singularité spirituelle vietnamienne

5.

Architecture

influences francaises culture vietnamienne architecture

L’influence française sur l’architecture vietnamienne est particulièrement visible dans certaines villes comme Dalat, Ho Chi Minh-Ville (Saigon) et Hanoï. On y trouve encore de magnifiques exemples d’architecture française, avec leurs hautes arches, leurs balcons, leurs colonnes et leur symétrie élégante. Parmi les bâtiments les plus remarquables, on peut citer l’Opéra de Hanoï, la Cathédrale Notre-Dame de Saigon et les nombreuses villas et manoirs coloniaux dans les collines entourant Dalat.

Ces bâtiments ne sont pas seulement des vestiges du passé colonial, mais font partie intégrante du paysage urbain et de l’identité culturelle de ces villes. Ils témoignent de la rencontre entre deux cultures architecturales distinctes et de la manière dont les Vietnamiens se sont approprié ces influences pour créer un style unique.

L’influence de l’architecture française est encore perceptible aujourd’hui dans les constructions modernes au Vietnam. De nombreux Vietnamiens aisés construisent des villas incorporant des éléments architecturaux français, perpétuant ainsi cette tradition. Cependant, les bâtiments gouvernementaux ont tendance à adopter un style plus austère, reflétant peut-être une volonté de se distancer de l’héritage colonial.

Au-delà de leur valeur esthétique, ces bâtiments d’influence française sont des témoins importants de l’histoire du Vietnam. Ils racontent l’histoire d’une rencontre culturelle complexe, faite à la fois de domination et d’échange, et qui a laissé une empreinte durable sur le pays. Aujourd’hui, ces édifices sont devenus des attractions touristiques populaires, attirant des visiteurs du monde entier curieux de découvrir cette facette unique de la culture vietnamienne.

>> À lire aussi : Les 15 plus belles architectures de la période coloniale française à Hanoï

                         Top 10 œuvres architecturales francaises à Ho Chi Minh-Ville

6.

Dalat

influences francaises culture vietnamienne dalat

Dalat, une petite ville dans les montagnes du centre du Vietnam, est peut-être l’exemple le plus fr appant de l’influence française sur le développement urbain au Vietnam. Sans la présence des colons français et leur prédilection pour le climat frais des montagnes, Dalat serait un endroit très différent. Pendant un temps, elle fut même la capitale d’été de l’Indochine française. Les autorités coloniales, ne supportant pas la chaleur étouffante et l’humidité des basses terres, se retiraient dans leurs villas et manoirs autour de Dalat.

L’influence française à Dalat ne se limite pas à l’architecture. En raison de son climat unique, les colons français ont également contribué à faire de Dalat une puissance agricole. De nombreux légumes et fruits qui sont maintenant des ingrédients clés de la cuisine vietnamienne ne peuvent être cultivés que dans les environs de Dalat, grâce à l’introduction de nouvelles techniques agricoles par les Français.

Aujourd’hui, Dalat est une destination touristique populaire, attirant les visiteurs par son charme unique, son architecture française préservée et son climat agréable. La ville est un témoignage vivant de l’impact durable de la présence française sur le développement du Vietnam, non seulement en termes d’architecture et d’urbanisme, mais aussi en termes d’agriculture et de tourisme. Visiter Dalat, c’est plonger dans un chapitre fascinant de l’histoire du Vietnam, où l’influence française est encore palpable à chaque coin de rue.

>> À lire aussi : Un village français depuis près d’un siècle au centre de Dalat

7.

Pain

influences francaises culture vietnamienne banh mi

Le pain est un autre exemple frappant de l’influence française sur la culture culinaire vietnamienne. Contrairement à d’autres pays d’Asie où le pain n’est pas un aliment de base, au Vietnam, des millions de personnes consomment quotidiennement des sandwichs banh mi pour le petit-déjeuner. Les baguettes, introduites par les Français, sont à la base de ce plat emblématique. Cependant, les Vietnamiens ont adapté la recette en utilisant de la farine de riz, donnant au pain une texture plus légère et aérée, distinctement vietnamienne.

L’influence française sur la boulangerie vietnamienne connaît un renouveau ces dernières années, avec l’ouverture de nombreuses boulangeries de style français à travers le pays. Cette résurgence s’inscrit dans un mouvement plus large de modernisation et d’ouverture du Vietnam à la culture internationale.

Le banh mi est devenu un symbole de la fusion culinaire franco-vietnamienne, gagnant en popularité dans le monde entier. Ce simple sandwich incarne l’histoire complexe du Vietnam, où les influences étrangères ont été embrassées, adaptées et intégrées pour créer quelque chose de nouveau et de distinctement vietnamien. Aujourd’hui, le banh mi n’est pas seulement un aliment de base pour les Vietnamiens, mais aussi un ambassadeur culinaire, introduisant les saveurs et l’histoire du Vietnam aux palais du monde entier.

>> À lire aussi : Les 3 traces indélébiles de la présence française au Vietnam

8.

Mode

influences francaises culture vietnamienne ao dai

L’influence française sur la mode vietnamienne est particulièrement visible à travers l’évolution de l’ao dai, la tenue traditionnelle des femmes vietnamiennes. Avant l’arrivée des Français, l’ao dai était une robe ample et fluide, sans accentuation des formes féminines. L’interaction avec la mode française, notamment à travers l’arrivée de tailleurs français et l’influence des goûts des dirigeants coloniaux, a transformé l’ao dai en ce que nous connaissons aujourd’hui : une tenue élégante et ajustée qui met en valeur les courbes du corps féminin, souvent réalisée en soie fine.

Pour les hommes, les pantalons et les chemises à col, toujours populaires même parmi les travailleurs, ont été introduits par les tailleurs français. Cependant, les styles américains ont depuis largement supplanté cette influence.

L’évolution de l’ao dai illustre la manière dont les Vietnamiens ont adopté et adapté les influences étrangères pour créer quelque chose de distinctement vietnamien. Aujourd’hui, l’ao dai est porté lors d’occasions spéciales et est considéré comme un symbole de l’élégance et de la grâce féminines vietnamiennes. Il incarne la capacité du Vietnam à embrasser le changement tout en préservant son identité culturelle unique.

L’influence française sur la mode vietnamienne, bien que moins visible aujourd’hui, reste un témoignage important des échanges culturels qui ont façonné le Vietnam moderne. Elle illustre la complexité de l’histoire coloniale du pays, où domination et échange culturel étaient inextricablement liés.

>> À lire aussi : Le ao dai vietnamien, le charme éternel

9.

Éducation

influences francaises culture vietnamienne education

L’influence française sur le système éducatif vietnamien a été profonde et durable. Avant la colonisation française, l’éducation au Vietnam était principalement réservée à l’élite, aux mandarins qui servaient d’érudits-bureaucrates pour les empereurs de la dynastie Nguyen. Sous les Français, le système éducatif a été occidentalisé, permettant une plus grande spécialisation plutôt qu’une éducation généraliste destinée à former des administrateurs.

Les Français ont également introduit l’enseignement primaire obligatoire jusqu’en troisième année. Cependant, cette mesure n’était pas motivée par un idéal d’égalité, mais plutôt par le besoin de former des commis et des assistants pour accomplir les tâches administratives nécessaires au maintien du régime colonial.

Malgré ces motivations ambiguës, l’occidentalisation de l’éducation sous les Français a eu un impact durable sur la société vietnamienne. Elle a ouvert la voie à une plus grande mobilité sociale et a contribué à façonner une nouvelle génération d’intellectuels et de leaders vietnamiens, dont beaucoup joueront un rôle clé dans les luttes pour l’indépendance du pays.

Aujourd’hui, le Vietnam continue de valoriser l’éducation comme un moteur essentiel du développement et de la modernisation du pays. Bien que le système éducatif ait considérablement évolué depuis l’époque coloniale, l’influence française reste visible dans certains aspects, comme l’importance accordée à l’enseignement du français comme langue étrangère.

10.

Infrastructure

influences francaises culture vietnamienne pont long bien

Malgré la rhétorique de la mission civilisatrice qui a souvent servi à justifier la domination coloniale, les Français ont laissé derrière eux un héritage durable en termes d’infrastructures modernes au Vietnam. Le célèbre “Express de la Réunification”, la ligne de chemin de fer reliant Hanoï à Ho Chi Minh-Ville, a été initialement construit pendant la période coloniale. De nombreuses routes et ponts au Vietnam ont également été développés sous supervision française.

L’exemple le plus emblématique est peut-être le pont Long Bien à Hanoï, anciennement connu sous le nom de pont Paul Doumer. Un autre héritage moins visible mais tout aussi crucial est le système d’égouts laissé par les Français, en particulier à Ho Chi Minh-Ville. Sans ces infrastructures, cette ville de près de dix millions d’habitants serait confrontée à des défis sanitaires bien plus importants.

Ces infrastructures, bien que développées pour servir les intérêts de la puissance coloniale, ont joué un rôle crucial dans le développement et la modernisation du Vietnam après l’indépendance. Elles ont facilité le commerce, les déplacements et l’urbanisation, jetant les bases du Vietnam moderne.

Aujourd’hui, alors que le Vietnam connaît une croissance économique rapide, le pays continue d’investir massivement dans ses infrastructures, construisant sur les fondations laissées par les Français. Cet héritage colonial, bien que controversé, reste un élément incontournable de l’histoire et du développement du Vietnam.

>> À lire aussi : Voyager en train au Vietnam, pourquoi pas ?

11.

Cyclos

influences francaises culture vietnamienne cyclo

Enfin, les cyclos, bien que largement remplacés par les vélos et les motos, restent un symbole incontournable de l’influence française sur la culture vietnamienne. On peut encore trouver ces vestiges de l’époque coloniale dans les zones touristiques du pays, près de la Citadelle de Hue, dans le District 1 de Ho Chi Minh-Ville et dans le Vieux Quartier de Hanoï.

Les cyclos évoquent des images de l’aristocratie française se déplaçant dans Saigon, se protégeant du soleil brûlant de midi avec leurs éventails. Ils sont un rappel étrange d’une autre époque, un témoignage vivant de la présence française au Vietnam.

Aujourd’hui, les cyclos sont principalement utilisés par les touristes, offrant une manière unique et nostalgique de découvrir les villes vietnamiennes. Ils sont devenus une attraction en soi, un moyen de se plonger dans l’histoire coloniale du pays.

Mais au-delà de leur attrait touristique, les cyclos sont aussi un symbole de la résilience et de l’adaptabilité de la culture vietnamienne. Malgré les bouleversements de l’histoire, ils ont survécu, s’adaptant à de nouveaux rôles dans une société en évolution rapide. Comme tant d’autres aspects de la culture vietnamienne qui portent l’empreinte de l’influence française, les cyclos incarnent la capacité unique du Vietnam à embrasser le changement tout en préservant son identité.

>> À lire aussi : Cyclo-pousse, un souffle dans la vie vietnamienne

De la gastronomie à l’architecture, en passant par la mode et les traditions, l’héritage colonial français a profondément marqué la culture vietnamienne d’aujourd’hui. Si vous souhaitez découvrir toutes les nuances de ces influences uniques, réservez dès à présent votre voyage sur mesure au Vietnam. Une expérience immersive vous permettra d’apprécier pleinement la richesse de ce métissage culturel, véritable témoignage de la capacité du Vietnam à embrasser les changements tout en préservant son identité.