Au pays des baguettes, top 6 des nouilles des soupes vietnamiennes

Les Vietnamiens trouvent toujours une occasion de se régaler avec une variété de soupes de nouilles comme le pho, le bun ou le mien, lorsqu’ils souhaitent varier leur régime alimentaire quotidien principalement composé de riz. Les recettes de soupes vietnamiennes sont aussi diverses que savoureuses, quelle que soit la région où l’on se trouve. Si les nouilles pho brillent avec la soupe pho, véritable emblème de notre patrimoine culinaire, ses homologues aux caractéristiques uniques méritent chacune une expérience gustative à part entière. Voici un aperçu des types de nouilles les plus appréciées au Vietnam, qui vous donnera des idées pour votre prochain voyage gastronomique.

1. Les nouilles pho, stars incontestées

Parmi les plats vietnamiens à base de nouilles, le pho est sans aucun doute le plus renommé. Pour préparer les pâtes pho, le riz est d’abord trempé dans l’eau pendant au moins 4 heures, puis finement broyé. La pâte obtenue est ensuite passée dans un moule pour former les nouilles fraîches prêtes à être dégustées. Les restaurants vietnamiens proposent une grande variété de pho, les plus prisés étant le pho au bœuf, le pho au poulet, le pho au ragoût de bœuf, le pho sauté et le pho en salade. On distingue également les saveurs propres aux régions du nord et du sud, avec notamment le pho de Saigon et le pho de Hanoi, chacun ayant ses particularités.

>> Pour en savoir plus, découvrez La meilleure soupe de pho vietnamienne, pho Hanoi ou pho Saigon ?

2. Les nouilles bun, une diversité surprenante

nouilles bun soupe vietnamienne

Juste après le pho, le bun est l’une des soupes vietnamiennes les plus appréciées. Également à base de riz, les pâtes bun sont cependant plus rondes, blanches et souples que les pho. En plus des nouilles fraîches, les recettes de bun peuvent être préparées avec des vermicelles de riz séchés vendus en sachets dans les magasins. Il existe trois façons principales de savourer les bun : en soupe, sautées ou fraîches, accompagnées de nems et d’une sauce aigre-douce.

En parcourant le Vietnam, vous aurez l’opportunité de découvrir de nombreuses variantes régionales du bun. Au nord, on trouve le fameux Bun cha et le bun dau mam tom (vermicelles aux tofus et pâte de crevettes). Au centre, le réputé Bun bo Hue et le bun aux méduses à Nha Trang. Au sud, le bun nuoc leo Soc Trang, une soupe de nouilles locales mêlant les traditions vietnamienne, chinoise et khmère. Quelle que soit la recette, les bun se dégustent traditionnellement avec des herbes aromatiques, mais aussi du piment, du poivre et du vinaigre épicé selon les goûts.

3. Les nouilles mien, incontournables et polyvalentes

nouilles mien soupe vietnamienne

Ingrédient essentiel dans la préparation des nems, les mien sont des vermicelles secs fabriqués à partir de riz, de canna, de soja ou de manioc. Avant d’être utilisés, ils sont trempés dans l’eau pendant un certain temps. Une fois cuits, les mien deviennent translucides et légèrement coriaces. Aussi appelées pâtes chinoises, les mien occupent une place de choix parmi les plats vietnamiens populaires, présents lors de nombreuses occasions, des repas traditionnels aux rencontres officielles en passant par les étals de rue. Les mien se déclinent en de multiples versions, notamment en soupe, sautés ou en salade.

Parmi les soupes de mien les plus courantes, on trouve les vermicelles au poulet, aux pâtes de crabe, aux anguilles des marais et au canard de Barbarie avec des pousses de bambou.

4. Les nouilles banh canh, délices du centre et du sud

nouilles banh canh soupe vietnamienne

Les nouilles banh canh sont particulièrement appréciées des habitants du centre et du sud du Vietnam. Faites de riz, de blé, de manioc ou d’un mélange de riz et de manioc, elles sont souples et légèrement coriaces. Plus courtes et plus larges que les bun, les garnitures des banh canh varient d’une région à l’autre, incluant par exemple du porc, du poisson, du crabe ou des crevettes. Le bouillon de la soupe de banh canh est également préparé avec des crevettes, du poisson, du jambonneau et des épices, selon le type de soupe.

Les banh canh les plus renommés sont ceux de Nam Pho (Hue), Trang Banh (Tay Ninh) et Vinh Trung (An Giang).

5. Les nouilles banh da, blanches ou rouges

nouilles banh da soupe vietnamienne

Ces pâtes sèches à base de riz existent en deux variétés, blanches et rouges. Les banh da blancs ressemblent aux nouilles pho, mais ont un goût de riz plus prononcé et sont plus élastiques. Plus larges que leurs homologues blanches, les nouilles rouges font la fierté de la cuisine de Haiphong, ville portuaire proche d’Hanoi, où les banh da cua raviront les papilles des gourmands dès la première bouchée.

6. Les mi, ou pâtes de blé, une influence venue d’ailleurs

nouilles mi soupe vietnamienne

Sans entrer dans les détails de l’histoire millénaire des pâtes de blé en Chine, il est intéressant de noter que parmi les quelque 600 variétés de pâtes de blé recensées dans le monde, certaines ont franchi les frontières pour s’inviter chaleureusement dans la cuisine vietnamienne. L’invention des nouilles instantanées par les Japonais a encore renforcé la popularité des nouilles de blé en Asie, mais aussi dans de nombreux autres pays.

Au Vietnam, les mi Quang peuvent prêter à confusion en raison du terme mi qu’elles contiennent. Ce plat originaire des provinces centrales du Vietnam est un incontournable pour les voyageurs de passage à Danang et Hoi An. Ces épaisses nouilles jaunes, accompagnées de garnitures variées (poulet, bœuf, crevettes, côtes de porc, pâté vietnamien), sont obligatoirement assaisonnées d’herbes, de cacahuètes, de piment et de citron.

Que votre voyage gastronomique au pays des baguettes soit riche en découvertes et en saveurs ! N’hésitez pas à explorer la diversité des soupes de nouilles vietnamiennes lors de votre prochain voyage sur mesure au Vietnam, pour une expérience culinaire inoubliable.

Copy
Retry