Top 10 spécialités culinaires du sud du Vietnam à découvrir absolument!

Du nord au sud du Vietnam, la cuisine vietnamienne offre une palette de saveurs, d’alliances et de combinaisons uniques. Plongez dans la richesse culinaire du sud du Vietnam à travers ces 10 spécialités incontournables qui raviront vos papilles !

1. Fondue de fruits de mer (lâu)

Réputé pour son abondance de fruits de mer frais et savoureux, le sud du Vietnam est le berceau du lâu, une fondue vietnamienne très appréciée. Ce mets convivial se compose d’un bouillon parfumé, mijoté au centre de la table sur un réchaud, dans lequel les convives font cuire une variété d’ingrédients : lanières de poisson, seiches, crevettes, crabe, ainsi que des légumes crus tels que laitues moutardes, feuilles aromatiques, caramboles, oignons et germes de soja. Lorsque le bouillon s’est imprégné des saveurs délicates des fruits de mer et des légumes, des nouilles sont ajoutées pour compléter ce festin. L’île de Phu Quoc est un endroit idéal pour découvrir cette spécialité culinaire emblématique du sud du Vietnam, où la fraîcheur des produits de la mer se marie harmonieusement avec les arômes subtils du bouillon.

Spécialités culinaires sud Vietnam lâu

2. Com tam

Plébiscité par les habitants de Saigon, le com tam est un plat préparé à partir de riz brisé, un calibre de grains moins chers obtenu lors du battage. Ce riz particulier est accompagné d’une symphonie de saveurs : rôti et couenne de porc en fines lamelles parfumées à la poudre de riz grillé, échine ou travers de porc grillé, omelette à la vapeur ou œuf au plat, légumes aigres-doux et tranches de concombre nature. L’ensemble est rehaussé d’une généreuse dose d’huile de ciboulette et d’une sauce nuoc mam aigre-douce, créant ainsi un équilibre gustatif des plus réjouissants. Le com tam est un plat complet et réconfortant, reflétant la créativité culinaire du sud du Vietnam, où chaque ingrédient apporte sa touche unique à cette composition savoureuse.

Spécialités culinaires sud Vietnam com tam

3. Chao ca loc

Le chao ca loc, une soupe de riz au poisson à tête de serpent, est un petit déjeuner nourrissant et savoureux très apprécié des Vietnamiens. Ce porridge réconfortant est agrémenté de champignons, de légumes amers, de germes de soja, d’oignons et d’échalotes, tandis que certaines variantes y ajoutent des crevettes pour une touche marine supplémentaire. Les amateurs de cuisine vietnamienne pourront déguster ce chao ca loc sur les buffets du petit déjeuner de certains hôtels haut de gamme, une occasion parfaite pour découvrir cette spécialité du sud du Vietnam dès le réveil. Le chao ca loc illustre l’art des chefs vietnamiens à sublimer des ingrédients simples en un plat équilibré et réconfortant, idéal pour bien commencer la journée.

Spécialités culinaires sud Vietnam

4. Banh xeo

Le banh xeo, une crêpe vietnamienne croustillante et savoureuse, est préparée à partir d’une pâte à base de farine de riz et de curcuma. Cuite à la poêle jusqu’à obtenir une texture dorée et craquante, elle est ensuite garnie de viande de porc en tranches ou hachée, de crevettes et de germes de soja, puis pliée en deux pour enfermer toutes ces saveurs. Pour déguster le banh xeo, on l’accompagne de feuilles de moutarde, de salade, d’herbes aromatiques variées et d’une sauce à base de nuoc mam. La particularité du banh xeo du sud du Vietnam réside dans l’ajout de lait de coco à la pâte, lui conférant une douceur subtile et une texture légère. Ce mets est un véritable régal pour les sens, alliant le croquant de la crêpe, la fraîcheur des légumes et la richesse des garnitures, le tout relevé par la sauce nuoc mam qui apporte une touche umami caractéristique de la cuisine vietnamienne.

Spécialités culinaires sud Vietnam banh xeo

5. Hu tieu

Tout comme la soupe pho est emblématique de Hanoi, le hu tieu est la soupe signature de Saigon, la capitale du sud du Vietnam. D’origine chinoise et cambodgienne, cette spécialité de My Tho dans le delta du Mékong se compose d’un bouillon clair à base d’os de porc, de nouilles de riz, de viande de porc, de crevettes et d’œufs de caille. Véritable comfort food, le hu tieu se déguste à toute heure de la journée, du petit déjeuner au dîner léger, en passant par le déjeuner. La richesse de son bouillon, la variété de ses garnitures et la finesse de ses nouilles en font un plat complet et rassasiant, reflet de la générosité et de la convivialité de la cuisine du sud du Vietnam.

Spécialités culinaires sud Vietnam hu tieu

6. Goi cuon

Frais, légers et originaires du sud du Vietnam, les rouleaux de printemps ou d’été (Goi = salade, cuon = rouler) sont devenus l’un des mets vietnamiens les plus appréciés à l’international. Ces délicieux rouleaux sont garnis de vermicelles de riz, de tranches de poitrine de porc, de crevettes, de germes de soja, de menthe, parfois accompagnés d’autres herbes aromatiques, et d’une tige de ciboulette aillée, le tout enveloppé dans une fine galette de riz crue. La fraîcheur des ingrédients, l’équilibre des saveurs et la texture délicate de la galette de riz font des goi cuon un en-cas sain et rafraîchissant, parfait pour les chaudes journées d’été. Trempés dans une sauce nuoc mam ou une sauce aux arachides, ces rouleaux offrent une explosion de saveurs en bouche, témoignant de l’art vietnamien de marier avec harmonie des ingrédients simples pour créer un mets d’exception.

7. Bun ca

Spécialité du delta du Mékong, haut lieu de la pisciculture au Vietnam, le bun ca est une soupe de vermicelles de riz au poisson grillé qui ravit les papilles des gourmets et les objectifs des instagrammeurs. Son bouillon parfumé et fumant, agrémenté de tomates, de légumes, de crevettes et de morceaux de poisson grillé, offre un méli-mélo de couleurs et de saveurs des plus appétissants. La combinaison du poisson grillé, apportant une note fumée, avec la fraîcheur des légumes et la douceur des vermicelles, crée une harmonie gustative unique. Le bun ca témoigne de l’ingéniosité des cuisiniers vietnamiens à sublimer les produits locaux, en l’occurrence les poissons du delta du Mékong, pour en faire un plat savoureux et équilibré, reflet de la richesse culinaire de cette région.

Spécialités culinaires sud Vietnam bun ca

8. Poisson aux oreilles d’éléphant

Incontournable de la cuisine du delta du Mékong, le poisson aux oreilles d’éléphant est souvent servi dans les restaurants ou lors de croisières sur ce fleuve mythique d’Asie. Frit puis dressé verticalement sur un présentoir en bois, ce poisson est un véritable spectacle culinaire. Chaque convive découpe un morceau de chair tendre et parfumée, le dispose dans une galette de riz avec une touche de salade, de menthe et de légumes et fruits finement taillés, puis roule le tout pour former un petit rouleau à tremper dans une sauce. Frais, léger et savoureux, ce plat met en valeur la qualité exceptionnelle des poissons du Mékong tout en offrant une expérience gustative ludique et conviviale. Le poisson aux oreilles d’éléphant incarne l’art de recevoir et de partager, si cher à la culture vietnamienne.

Spécialités culinaires sud Vietnam poisson

9. Banh mi

Mondialement connu, le célèbre sandwich vietnamien banh mi trouve ses origines dans le sud du Vietnam, plus précisément à Saigon. Une baguette craquante à base de farine de riz est garnie de carottes et de radis blanc marinés dans du vinaigre et râpés, de coriandre, de sauce soja et de viande préparée dans le style local, d’œufs au plat ou en omelette. Véritable couteau suisse culinaire, le banh mi se déguste à toute heure de la journée pour calmer les petites faims. Sa popularité s’explique par son parfait équilibre entre le croquant de la baguette, la fraîcheur des légumes, la richesse des garnitures et les saveurs explosives de la marinade. Le banh mi incarne la fusion réussie entre la cuisine vietnamienne et l’influence française, donnant naissance à un sandwich unique en son genre, emblème de la street food saïgonnaise.

Spécialités culinaires sud Vietnam banh mi

10. Banh pia

Pour une note sucrée, laissez-vous tenter par le banh pia, une délicieuse pâtisserie vietnamienne mêlant durian, graisse de porc râpée, jaune d’œuf salé, pâte de haricot mungo, taro et noix de coco. Cette douceur serait apparue au 17ème siècle dans la province de Soc Trang, avec l’arrivée des immigrants du sud de la Chine. À l’origine confectionné à la maison, le banh pia est préparé avec des ingrédients abondants dans la région. Chaque bouchée révèle un mariage de textures et de saveurs étonnant : le fondant du durian, le crémeux de la graisse de porc, la douceur de la pâte de haricot et du taro, le croquant de la noix de coco, et la richesse du jaune d’œuf salé. Le banh pia est un témoignage de l’influence chinoise sur la pâtisserie vietnamienne et de l’inventivité des habitants du sud du Vietnam à créer des douceurs uniques à partir des ressources locales.

Spécialités culinaires sud Vietnam banh pia

Le sud du Vietnam regorge de trésors culinaires qui ne demandent qu’à être découverts. Des fondues de fruits de mer aux sandwichs banh mi, en passant par les rouleaux de printemps goi cuon et le poisson aux oreilles d’éléphant, chaque spécialité reflète l’identité culturelle, l’histoire et la générosité de cette région. Alors, lors de votre prochain voyage sur mesure au Vietnam, n’hésitez pas à vous aventurer hors des sentiers battus pour goûter à ces merveilles culinaires. Votre palais vous remerciera !

Copy
Retry
Claude does not have internet access. Links provided may not be accurate or up to date.