Prendre du pho à minuit, une expérience inoubliable à Hanoï

En se référant à la cuisine de Hanoï, on pensera immédiatement au pho. Ce plat emblématique de la capitale vietnamienne a conquis les papilles des gourmets bien au-delà des frontières du pays, devenant un véritable ambassadeur de la gastronomie vietnamienne à travers le monde.

Ouverture à 3 heures du matin

pho ganh boeuf

Le pho est omniprésent dans les rues de Hanoï, où il est facile de dénicher une adresse de qualité parmi les nombreuses gargotes réputées telles que Pho Thin, Pho Bat Dan, Pho Ly Quoc Su ou encore Pho Hang Trong. Chacune d’entre elles propose sa propre interprétation de ce plat traditionnel, avec des variations subtiles dans la recette et la présentation.

pho ganh clients

Parmi ces institutions, le Pho Ganh Hang Chieu se démarque par ses horaires d’ouverture atypiques. Contrairement à la plupart des établissements, cette gargote historique de l’ancien quartier commence à servir ses clients dès 3 heures du matin, à l’heure où la ville est encore endormie. L’intersection des rues Hang Duong et Hang Chieu s’anime alors soudainement, attirant une foule de noctambules et de travailleurs matinaux venus déguster un bol de pho réconfortant.

pho ganh vendeuse

Malgré son apparence modeste, sans tables en bois ni chaises hautes, ni même une enseigne, le Pho Ganh ne désemplit pas depuis près de 30 ans. Les clients affluent par tous les temps, bravant même la pluie pour savourer ce pho légendaire. La seule “marque” reconnaissable de l’établissement est une simple paire de palanche, symbole de la tradition et de l’authenticité de ce lieu unique.

Culture culinaire d’un ancien Hanoï

pho ganh matin

Le Pho Ganh incarne bien plus qu’un simple plat rassasiant. Il est le témoin vivant d’une culture culinaire ancienne, profondément ancrée dans l’histoire et l’identité de Hanoï. Chaque bol de pho servi ici est une invitation à remonter le temps, à découvrir les saveurs et les traditions d’un Hanoï d’antan.

La carte se limite à deux variantes : le pho au bœuf cuit et saignant et le pho au bœuf à la sauce au vin rouge. Mais cette simplicité apparente cache une richesse de saveurs extraordinaire. Le bouillon, longuement mijoté avec des os et des épices, exhale un parfum envoûtant tandis que la viande tendre fond littéralement en bouche, créant une expérience gustative inoubliable.

pho ganh nuit

La clientèle du Pho Ganh est aussi diverse que la ville elle-même. On y croise des ouvriers se préparant pour une longue journée de labeur, des fêtards rentrant d’une soirée bien arrosée, ou encore des groupes d’amis partis explorer les rues de Hanoï au cœur de la nuit. Tous viennent chercher ici le réconfort d’un bol de pho fumant, savouré dans la fraîcheur nocturne.

pho ganh gargote

Si le Pho Ganh Hang Chieu ne révolutionne pas la recette traditionnelle du pho de Hanoï, son charme réside dans cette atmosphère si particulière, dans la joie simple de déguster un plat réconfortant au milieu de la nuit. L’affluence est telle qu’il faut parfois patienter 10 à 15 minutes avant d’être servi, surtout entre 4h et 5h30 du matin, mais l’attente en vaut largement la peine.

Adresse Pho Ganh Hang Chieu
Emplacement : Intersection Hang Duong – Hang Chieu
Heures d’ouverture : 3h30 – 7h00
Prix : 40.000 VND / bol

Comment faire du pho de Hanoï ?

Ingrédients pour 4 personnes

• 500g de queue de bœuf
– 500g de côtes de bœuf
– 400g de viande de bœuf
– 1/4 gros oignon
– 1 morceau de 3 cm de gingembre
– 5 à 6 oignons séchés
– 1 cuillère à café de graines de coriandre
– 5 à 6 racines de coriandre
– 1 cardamome noire
– 3 grains d’anis étoilé
– 1 petit bâton de cannelle
– 1 petit morceau de canne à sucre
– 800g de pâte de riz
Quelques autres ingrédients : ciboule, coriandre, citron, sauce chili.

>> En savoir plus : Les 10 épices clés de la cuisine vietnamienne

Préparation

1. Laver puis couper les côtes et la queue de bœuf en petits morceaux selon votre préférence. Faire tremper ces morceaux dans de l’eau salée pendant environ 2 heures pour les nettoyer en profondeur.

2. Faire griller l’oignon séché, le gingembre et la canne à sucre à feu moyen jusqu’à ce qu’ils dégagent leur arôme. Laisser refroidir puis gratter l’écorce. Laver soigneusement ces ingrédients, écraser le gingembre et couper l’oignon en deux ou en quatre.

pho ganh rotir epices

3. Faire rôtir la cardamome noire, les grains d’anis étoilé, la cannelle et les graines de coriandre jusqu’à ce qu’ils soient parfumés. Placer tous ces ingrédients dans un sachet en tissu propre.

4. Mettre le bœuf et le sel dans une casserole, couvrir d’eau et porter à ébullition. Laisser cuire 2 minutes à feu vif puis égoutter. Rincer abondamment à l’eau froide, égoutter à nouveau et placer le bœuf dans une casserole propre.

5. Ajouter 2 litres d’eau et porter à ébullition. Baisser le feu et laisser mijoter à découvert pendant 1h30, jusqu’à ce que le liquide ait réduit d’un tiers.

6. Ajouter le sachet d’épices préparé, l’oignon, le gingembre, la canne à sucre et les racines de coriandre. Poursuivre la cuisson à feu doux pendant une heure supplémentaire, puis filtrer le bouillon. Récupérer la viande, laisser refroidir et couper en fines tranches.

7. Assaisonner avec une pincée de sel. Attention à ne pas trop saler pour pouvoir ajouter de la sauce de poisson (nuoc mam) au moment de déguster, ce qui apportera encore plus de saveur.

8. Au moment de servir, réchauffer les pâtes de riz avec de l’eau bouillante. Répartir dans quatre bols et garnir de tranches de viande. Verser le bouillon chaud par-dessus, saupoudrer de ciboule et de coriandre. Servir immédiatement avec un peu de nuoc mam, du piment et du citron.

pho ganh servir

Le secret pour un pho au bœuf de Hanoï savoureux :

• Ne pas ajouter de nuoc mam directement dans le bouillon, car cela donnerait un goût amer. Chacun ajoutera cette sauce de poisson à sa guise au moment de manger, en se limitant à une cuillère à café.

• Faire bouillir et laver le bœuf une deuxième fois garantit une viande bien nette.

• Écumer régulièrement pendant la cuisson du bouillon permet d’obtenir un liquide bien limpide.

• Toujours utiliser de l’eau chaude pour ajuster le niveau de bouillon, jamais d’eau froide qui nuirait à sa qualité.

Quelques adresses pour savourer un délicieux pho à Hanoï :

• Pho Bat Dan : 46 Bat Dan, quartier de Hoan Kiem, Hanoï
• Pho Ly Quoc Su : 10 Ly Quoc Su, quartier de Hoan Kiem, Hanoï
• Pho Bung : 1 Hang Trong, quartier de Hoan Kiem, Hanoï
• Pho Thin : 13 Lo Duc, quartier de Hai Ba Trung, Hanoï

>> À lire également : La meilleure soupe pho vietnamienne, pho Hanoi ou pho Saigon ?

En conclusion, le pho est bien plus qu’un simple plat pour les Hanoïens. C’est un véritable patrimoine culinaire, un témoignage vivant de l’histoire et de la culture de la ville. Que vous le dégustiez au petit matin dans une gargote traditionnelle comme le Pho Ganh ou à toute heure de la journée dans les innombrables restaurants de la capitale, le pho reste une expérience gustative incontournable, un voyage au cœur des saveurs et de l’âme de Hanoï.

Copy
Retry