La différence entre cuisine nord-sud du Vietnam

La cuisine vietnamienne, riche et variée, offre une multitude de saveurs et de spécialités qui diffèrent d’une région à l’autre. Les contrastes culinaires entre le nord et le sud du Vietnam sont particulièrement marquants, reflétant l’influence de l’histoire, de la géographie et des traditions locales. Découvrons ensemble les délices qui caractérisent ces deux grandes régions gastronomiques.

Le Pho, une histoire de deux versions

difference cuisine nord sud Vietnam pho

Originaire du nord, le Pho est devenu le plat national du Vietnam, célèbre dans le monde entier. Cette soupe de nouilles emblématique se compose d’un bouillon savoureux, d’une viande (bœuf ou poulet) et de délicates nouilles de riz. Les convives peuvent personnaliser leur bol avec une variété d’ingrédients et de condiments, tels que la sauce de poisson, les piments, le citron vert et d’autres herbes aromatiques. Chacun trouve ainsi l’équilibre parfait selon ses préférences.

Pour déguster le Pho dans sa version la plus authentique, rendez-vous à Hanoi, berceau de ce mets incontournable. Le restaurant Pho Gia Truyen, situé au 49 rue Bat Dan, est une adresse incontournable malgré sa petite taille. Aux heures de pointe, ne soyez pas surpris de voir une file d’attente s’étendre jusqu’à l’autre côté de la rue. Astuce : venez avec votre moto qui fera office de table improvisée !

>> À lire aussi : La meilleure soupe pho vietnamienne, pho Hanoi ou pho Saigon ?

Les saveurs du nord : porc, poivre et sauté

difference cuisine nord sud Vietnam bun cha

Le Bun Cha, autre favori du nord, est un plat copieux à base de nouilles et de viande. Servi en plusieurs éléments distincts, il se compose d’un bouillon aigre-doux relevé de sauce de poisson, de sucre et de vinaigre, de vermicelles et de succulentes galettes de porc grillées au charbon de bois. Un panier de légumes et d’herbes fraîches accompagne le tout pour agrémenter votre repas selon vos envies. Le Bun Cha Huong Lien, au 24 Le Van Huu, est devenu un lieu de pèlerinage depuis que le président Barack Obama et le chef Anthony Bourdain y ont partagé un mémorable déjeuner. La table où ils se sont attablés est aujourd’hui conservée comme un véritable sanctuaire !

Parmi les autres spécialités emblématiques de Hanoi, citons le Bun Rieu (soupe de nouilles au crabe), le Banh Cuon (raviolis vietnamiens), le Xoi (riz gluant), le Bun Thang et le Bun Dau Mam Tom.

>> À lire aussi : Hanoï : 19 plats incontournables de la cuisine de rue au paradis des gourmands du Vietnam

Une particularité de la cuisine du nord est l’absence de piment dans les plats. Le poivre noir est privilégié pour relever les saveurs, car le climat plus frais de la région ne favorise pas la culture des piments et autres épices. Les saveurs septentrionales se distinguent par leur harmonie et leur équilibre, sans qu’un goût ne prenne le pas sur les autres.

Les délices du sud : douceur, épices et exotisme

difference cuisine nord sud Vietnam com tam

Si vous goûtez aux mêmes plats dans le sud, vous serez frappé par les différences notables. La cuisine méridionale se caractérise par une douceur plus prononcée, reflet, dit-on, de la personnalité des habitants. L’utilisation de sucre et de lait de coco, inspirée des pays voisins comme le Cambodge et la Thaïlande, apporte une touche suave aux préparations. Les plats sont également plus épicés, bien que le summum du piquant se trouve au centre du Vietnam.

Pour mesurer l’écart entre les cuisines du nord et du sud, goûtez au Pho dans les deux régions. Dans le sud, ce plat s’enrichit d’une profusion d’herbes et de garnitures, rendant le bouillon plus trouble et contrasté par rapport à la version septentrionale au bouillon limpide. Les saveurs y sont plus intenses et complexes, avec une palette de nuances identifiables au palais.

difference cuisine nord sud Vietnam banh mi

Parmi les autres spécialités à découvrir dans le sud, le Banh Mi Op La (sandwich à l’omelette) et le Hu Tieu Nam Vang (soupe de nouilles) valent le détour. Le Banh Mi Op La illustre la cuisine fusion qui s’est développée à Ho Chi Minh-ville, carrefour international où se mêlent les influences étrangères. Ce sandwich revisite le célèbre Banh Mi, né de l’introduction du pain baguette par les Français et sublimé par l’inventivité vietnamienne. Dans sa version Op La, la baguette se garnit simplement d’œufs, agrémentés de concombre, d’oignons et poivrons caramélisés et de bœuf. Un clin d’œil savoureux au petit-déjeuner occidental, tant par les ingrédients que par le mode de préparation.

Sous le climat tropical du sud, propice à la culture d’une grande variété de légumes, de fruits et à l’élevage, les soupes de nouilles rivalisent de fraîcheur et d’exubérance. Le Hu Tieu Nam Vang, plat de nouilles au porc d’influence chinoise et cambodgienne, en est un parfait exemple. Comme lui, les autres soupes se parent d’une généreuse palette d’ingrédients qui leur confère des saveurs éclatantes et gourmandes, souvent relevées d’une pointe sucrée apportée par le sucre ou le lait de coco.

>> À lire aussi : Hu tieu ou la soupe saïgonnaise, un messager culinaire des civilisations

difference cuisine nord sud Vietnam goi cuon

Le Com Tam (riz brisé au porc), le Banh Tam Bi (nouilles à la crème de noix de coco) et les Goi Cuon (rouleaux d’été) comptent parmi les autres incontournables du sud. Avec les Goi Cuon, vous composez vous-même vos rouleaux en disposant les ingrédients sur une feuille de riz, avant de les tremper dans une sauce de poisson et de croquer à pleines dents. Ce met est très répandu dans le delta du Mékong, plus grand producteur de riz et de feuilles de riz du pays. Le Com Tam, lui, sublime le riz brisé, sous-produit jadis délaissé que les agriculteurs ont appris à valoriser. Il est aujourd’hui l’un des plats préférés du déjeuner.

>> À lire aussi : Cuisine Ho Chi Minh-ville : 15 plats locaux à ne pas manquer

La sauce de poisson, largement produite sur les côtes méridionales à Nha Trang, Mui Ne et Phu Quoc, accompagne presque systématiquement les repas, alors que dans le nord, la sauce soja est plus courante.

>> À lire aussi : La cuisine vietnamienne, une cuisine multicolore

En explorant les subtilités de la cuisine vietnamienne du nord au sud, vous embarquez pour un fascinant voyage culinaire, reflet de la richesse et de la diversité de ce pays aux mille saveurs. Bon appétit, ou comme on dit au Vietnam, Chúc ngon miệng !