La meilleure cuisine de rue végétarienne du Vietnam

Trouver de la nourriture végétarienne au Vietnam est une tâche aisée. Il suffit de rechercher les panneaux indiquant “chay”, qui signifie “végétarien”. Voici une sélection des plats végétariens les plus appréciés du pays, issus de la cuisine de rue.

1. Nom du du (Salade de papaye verte)
2. Banh cuon (raviolis vietnamiens)
3. Xoi (riz gluant)
4. Banh mi chay (sandwich baguette végétarienne)
5. Banh Tam Bi (Nouilles au tapioca avec sauce à la noix de coco)
6. Bot Chien (gâteau de riz frit)

1.

Nom du du (Salade de papaye verte)

Dans la gastronomie vietnamienne, la papaye verte non mûre est considérée comme un légume polyvalent. Elle peut être cueillie, incorporée dans des soupes ou râpée pour préparer des salades rafraîchissantes. Le nom du du, aussi appelé “salade de papaye verte”, est très apprécié des Vietnamiens qui aiment le déguster en début ou en fin de repas copieux, car on lui prête des vertus digestives. Cette croyance est fondée, puisque les compléments alimentaires à base d’extrait de papaye sont souvent utilisés pour soulager les troubles digestifs.

cuisine rue vegetarienne nom du du

La recette traditionnelle du nom du du associe la papaye verte râpée à d’autres herbes aromatiques, le tout assaisonné d’une vinaigrette à base de miel, de vinaigre de riz et de sauce de poisson, puis parsemé de cacahuètes grillées concassées. Bien que la sauce de poisson soit un ingrédient classique, la salade reste délicieuse même sans cet ajout. Il existe également des variantes plus consistantes comme le nom du tom thit (avec crevettes et porc) ou le nom du bo kho (avec du bœuf).

2.

Banh cuon (raviolis vietnamiens)

Les banh cuon, dont le nom signifie “rouleaux de riz cuits à la vapeur”, s’apparentent à de fines crêpes. Une pâte à base de farine de riz est étalée en une couche fine, cuite à la vapeur, garnie puis roulée. Il arrive parfois qu’un œuf soit cassé et incorporé à la pâte pendant la cuisson. Les garnitures classiques comprennent des oreilles de Judas et du porc, mais la version simple, sans garniture, remporte aussi un franc succès.

cuisine rue vegetarienne banh cuon

Les banh cuon sont servis parsemés d’oignons et d’échalotes frits croustillants, accompagnés d’un petit bol de sauce de poisson pour y tremper les rouleaux. Une portion coûte généralement moins d’un dollar et on en trouve à chaque coin de rue, surtout à l’heure du petit-déjeuner.

>> À lire aussi : Les “banh cuon” ou raviolis vietnamiens parmi nos meilleurs délices  

3. 

Xoi (riz gluant)

Le xoi, d’influence chinoise, est un plat à base de riz gluant coloré, agrémenté de diverses herbes et viandes. On trouve des vendeurs de xoi dans presque toutes les ruelles vietnamiennes. Vous pouvez choisir vos garnitures, ce qui permet d’opter pour une version entièrement végétarienne. 

cuisine rue vegetarienne xoi

Le xoi est une collation matinale très appréciée, les vendeurs remballent généralement leur étal vers 9 heures. Pensez donc à sortir tôt si vous souhaitez déguster ce délicieux riz gluant.

>> À lire aussi : Le xôi ou 5 recettes de riz gluant à déguster absolument au Vietnam

4.

Banh mi chay (sandwich baguette végétarienne)

Bien que la baguette ait été introduite par les Français, les Vietnamiens se la sont appropriée en y incorporant une multitude d’ingrédients : viandes, légumes marinés, herbes, pâté, mayonnaise, œufs, fromage, saucisses, etc. Dans le sud, les banh mi sont généralement bien garnis, tandis que dans le nord, le sandwich est plutôt considéré comme une collation modeste avec seulement quelques ingrédients. Pour commander un “banh mi aux œufs”, il suffit de chercher un panneau indiquant “banh mi trung” ou de le préciser au vendeur.

cuisine rue vegetarienne banh mi

Les banh mi sont très abordables, comptez environ un dollar pour un sandwich bien garni. C’est le petit-déjeuner préféré des locaux, souvent accompagné d’un “ca phe sua da” (café glacé vietnamien) avant d’aller travailler.

>> À lire aussi : Cuisine Ho Chi Minh-ville : 15 plats locaux à ne pas manquer

5.

Banh Tam Bi (Nouilles au tapioca avec sauce à la noix de coco)

Originaire du delta du Mékong, le banh tam bi est un plat méconnu. Il se compose de nouilles de tapioca épaisses, semblables aux nouilles japonaises Udon, mélangées à des herbes et du porc, le tout nappé d’une onctueuse crème de coco qui apporte une touche sucrée.

cuisine rue vegetarienne banh tam bi

Lors de la commande, vous pouvez demander au vendeur de préparer le plat sans viande en disant simplement “khong thit”. Pensez à bien mélanger avant de déguster pour que chaque bouchée soit enrobée de cette délicieuse crème de coco sucrée.

6.

Bot Chien (gâteau de riz frit)

Le bot chien, un street food populaire d’origine chinoise, est préparé en faisant frire des cubes de gâteau de riz jusqu’à ce qu’ils soient dorés et croustillants. On ajoute ensuite des œufs battus, des oignons, des échalotes et de la sauce soja, puis on mélange le tout dans un grand wok.

cuisine rue vegetarienne bot chien

La sauce de poisson est souvent proposée en accompagnement, mais vous pouvez tout à fait vous en passer sans que cela n’altère la saveur du plat.

>> À lire aussi : 3 recettes vietnamiennes végétariennes faciles à faire chez soi

Pour conclure, la cuisine de rue vietnamienne regorge d’options végétariennes savoureuses et abordables. Du nom du du rafraîchissant aux réconfortants banh cuon, en passant par le croustillant bot chien, il y en a pour tous les goûts. Alors n’hésitez pas à explorer les ruelles du Vietnam et à vous laisser tenter par ces délices végétariens. Votre voyage sur mesure au Vietnam promet d’être riche en découvertes culinaires !