Les 7 plats vietnamiens les plus atypiques

  • La gastronomie vietnamienne est réputée pour sa richesse et sa diversité, offrant une multitude de saveurs et de textures uniques. Si les plats emblématiques tels que les nems, la soupe pho ou le bo bun sont bien connus des voyageurs, le Vietnam recèle également des spécialités plus atypiques et surprenantes. Ces mets, parfois déroutants au premier abord, témoignent de la créativité culinaire et des traditions ancestrales du pays. Découvrons ensemble sept de ces plats vietnamiens les plus insolites, qui sauront éveiller votre curiosité gustative lors de votre prochain voyage sur mesure au Vietnam.

    1. Viande de chien

    Malgré la controverse qu’elle suscite, la consommation de viande de chien est profondément ancrée dans la tradition culinaire vietnamienne. Cependant, face à l’évolution des mentalités et à la pression internationale, cette pratique tend à décliner, notamment chez les jeunes générations. Les autorités de Hanoï ont d’ailleurs appelé la population à cesser de manger du chien, afin de préserver l’image du pays auprès des visiteurs étrangers.

    Traditionnellement, la viande de chien est préparée de diverses manières : rôtie, bouillie ou cuite à la vapeur. On la trouve dans les marchés et les commerces alimentaires de la capitale. De nombreux Vietnamiens lui attribuent des vertus basées sur des croyances populaires, telles que l’accroissement de la force et de la virilité, l’amélioration des performances sexuelles, la guérison de certaines maladies et la conjuration de la malchance lorsqu’elle est consommée à la fin du mois lunaire.

    >> À lire également: Fin de la consommation du chien au Vietnam, tradition culinaire et nécessité

    2. Œufs couvés

    Très prisés au Vietnam, les œufs couvés ou balut sont appréciés pour leurs qualités nutritives, leur saveur et leur prix abordable. Consommés depuis des siècles par toutes les générations, ces œufs de cane (parfois de poule) sont couvés pendant près de trois semaines avant d’être cuits à la vapeur et servis dans leur coquille.

    Contrairement aux œufs durs classiques, les œufs couvés renferment un fœtus déjà bien formé. Pour les déguster, on commence par l’extrémité la plus plate de la coquille, où se trouve une poche d’air facilitant l’ouverture. On y ajoute ensuite du vinaigre aillé et pimenté ou du sel, puis on boit le jus.

    3. Viande de serpent

    Malgré son prix élevé, la viande de serpent est très appréciée au Vietnam. Les amateurs la comparent au goût du poulet, à condition de ne pas trop la cuire pour éviter qu’elle ne devienne caoutchouteuse. La médecine traditionnelle vietnamienne lui attribue des bienfaits pour la prévention de certaines maladies cardiovasculaires, du diabète et des infections rénales. La bile de serpent est quant à elle réputée pour stimuler les défenses immunitaires.

    Le village de Le Mat, situé dans la banlieue de Hanoï, est réputé pour ses nombreux restaurants spécialisés dans la préparation de viande de serpent. Les clients choisissent leur serpent vivant dans un vivarium, puis celui-ci est cuisiné de cinq façons différentes. On vous proposera également de déguster un petit verre du sang du serpent, une expérience unique réservée aux plus aventureux !

    4. Soupe de sang frais coagulé

    Parmi les plats les plus insolites du Vietnam, la soupe de sang frais coagulé occupe une place de choix. Préparée à base de sang frais de cochon, de canard ou d’oie, cette soupe est agrémentée d’eau bouillie, de glutamate, de nuoc mam (sauce de poisson vietnamienne) et de quelques abats de l’animal. L’ensemble est laissé à coaguler, puis servi froid, accompagné d’arachides et d’herbes aromatiques fraîches, afin de préserver la saveur authentique du plat.

    5. Insectes grillés

    Autrefois consommés principalement dans les campagnes et les villages reculés des minorités ethniques du nord du Vietnam, les insectes grillés gagnent en popularité dans les villes. Les Vietnamiens apprécient les déguster en buvant quelques bières dans les fameux bia hoi, ces microbrasseries omniprésentes dans le pays.

    Vers, criquets, grillons, araignées ou scorpions : ces insectes grillés sauront égayer et pimenter vos apéritifs lors de votre séjour au Vietnam. Vous serez étonnés par leur texture croustillante et leur délicieux goût de noisette.

    6. Mam tom

    Le mam tom, une pâte de crevettes fermentées, est un condiment incontournable de la cuisine vietnamienne. Cette pâte gris rosé dégage une odeur puissante qui peut surprendre les narines des voyageurs peu habitués à ce type d’aromate.

    Le « bun dau mam tom », un plat populaire de rue très apprécié des Vietnamiens, associe du tofu, des nouilles de riz, des herbes aromatiques et la fameuse pâte de crevette. Un véritable délice pour les palais avertis !

    7. Soupe de méduse

    La soupe de méduse est un mets très apprécié sur l’ensemble du littoral vietnamien. Vous en trouverez dans de nombreux restaurants de fruits de mer, notamment dans la baie d’Halong ou les stations balnéaires de Nha Trang et Quy Nhon.

    Bien que son aspect peu ragoûtant puisse rebuter, la méduse est recommandée par ses adeptes pour sa richesse en protéines et en glucides. Contrairement aux idées reçues, sa chair n’est pas gluante mais croquante et caoutchouteuse, rappelant la texture du champignon noir. Malgré son absence de saveur particulière, la méduse offre une expérience gustative étonnante.

    >> En savoir plus: Top 10 des plats à ne pas manquer au Vietnam

    Ces sept plats vietnamiens atypiques témoignent de la richesse et de l’audace culinaire du Vietnam. Lors de votre voyage sur mesure au Vietnam, n’hésitez pas à vous laisser tenter par ces spécialités uniques, reflets de traditions ancestrales et d’un savoir-faire gastronomique d’exception. Une véritable invitation à l’aventure gustative !