Abécédaire de la culture du Vietnam, de P à R

Nous poursuivons notre découverte de la culture vietnamienne avec les lettres P, Q et R.

***

P comme poivre

culture vietnam poivre phu quoc

Le Vietnam s’est récemment hissé au rang de premier producteur mondial de poivre, une véritable fierté nationale. Cette épice emblématique du terroir vietnamien est principalement cultivée dans les Hauts Plateaux du Centre, où elle se distingue par ses notes chaudes, boisées et mentholées. Sur la magnifique île de Phu Quoc, le poivre est cultivé de manière traditionnelle, développant des arômes subtilement boisés et iodés, reflets de son terroir insulaire unique. Le poivre vietnamien, fruit d’un savoir-faire ancestral et d’un environnement propice, est aujourd’hui reconnu dans le monde entier pour sa qualité exceptionnelle et ses saveurs incomparables.

P comme politique

Le Vietnam est un État communiste à parti unique, dirigé par le Parti Communiste du Vietnam, héritier de la lutte pour l’indépendance nationale. Malgré son orientation politique, le pays a su emprunter dès la fin des années 1980 la voie du socialisme de marché, libéralisant progressivement son économie. Cette ouverture a porté ses fruits, permettant au Vietnam de devenir en 2015 le premier pays de l’ASEAN en termes d’attraction des capitaux étrangers. Le pragmatisme économique du gouvernement vietnamien, allié à une stabilité politique, a favorisé l’essor du pays, qui connaît une croissance soutenue depuis plusieurs décennies. Tout en maintenant un contrôle politique fort, le Vietnam a su s’adapter aux réalités du monde moderne et tirer parti de la mondialisation pour se développer et améliorer le niveau de vie de sa population.

P comme pho

culture vietnam soupe pho

Véritable plat national du Vietnam, le pho est dégusté à toute heure de la journée. Cette délicieuse soupe se compose de fines pâtes de riz plates, de morceaux de poulet ou de bœuf tendres, d’herbes aromatiques fraîches, le tout baignant dans un bouillon riche et savoureux. Ce bouillon, véritable clé de voûte du plat, est obtenu en faisant mijoter longuement des os, auxquels sont ajoutés des épices comme la cannelle, la badiane et la cardamome, conférant à la soupe un parfum unique et envoûtant. Réconfortant et équilibré, le pho est bien plus qu’un simple plat : c’est une institution culinaire, reflet de la générosité et du raffinement de la cuisine vietnamienne.

P comme piste Ho Chi Minh

Culture Vietnam piste Ho Chi Minh

Plus qu’une simple route, la piste Ho Chi Minh était un vaste réseau de sentiers et de chemins permettant d’acheminer en continu renforts et matériel à la guérilla du Sud-Vietnam. Serpentant à travers les territoires laotien et cambodgien, avec des embranchements discrets vers le Vietnam, ce labyrinthe de voies pédestres et carrossables en terre battue a joué un rôle crucial pendant la guerre du Vietnam. Véritable cordon ombilical de la résistance, la piste Ho Chi Minh témoigne de l’ingéniosité et de la détermination des combattants vietnamiens face à un ennemi technologiquement supérieur. Aujourd’hui encore, parcourir ces sentiers chargés d’histoire permet de mesurer l’ampleur des sacrifices consentis et l’importance stratégique de cette voie de communication hors norme.

P comme propagande

Culture Vietnam propagande

Lors de votre périple au Vietnam, que ce soit dans les villes animées ou les paisibles campagnes, vous ne manquerez pas de remarquer les imposantes affiches de propagande qui ornent le paysage. Commémorant les grands moments de l’histoire nationale ou véhiculant des messages sur les enjeux de la société vietnamienne, ces affiches hautes en couleurs, au style graphique inspiré de l’esthétique soviétique, sont devenues des souvenirs prisés des voyageurs. Témoins de l’héritage communiste du pays, elles offrent un aperçu fascinant de la manière dont l’art et la politique s’entremêlent au Vietnam. Prendre le temps de décrypter ces images, c’est plonger au cœur de l’identité et des aspirations d’une nation fière de son passé et résolument tournée vers l’avenir.

Q comme Quy Nhon

Culture Vietnam Quy Nhon

Quy Nhon, charmante station balnéaire du centre du Vietnam, est non seulement réputée pour ses plages de sable fin et ses eaux cristallines, mais aussi pour son riche passé historique. C’est en effet de cette cité que partit au XVIIIe siècle la révolte des Tay Son, un soulèvement paysan contre la dynastie des seigneurs Nguyen qui régnaient alors sur le sud du pays. Outre ses attraits naturels, Quy Nhon abrite également quelques-uns des plus beaux vestiges de la fascinante culture Cham, ancien royaume hindouiste qui prospéra dans la région pendant près d’un millénaire. Flâner dans les ruelles de la ville, c’est ainsi remonter le fil du temps et découvrir les multiples facettes d’un Vietnam éternel, à la croisée des influences.

Q comme quê huong

“Quê huong”, qui signifie “village natal” en vietnamien, évoque bien plus qu’un simple lieu géographique pour les Vietnamiens. Issus en grande majorité de zones rurales, ils vouent un attachement profond et une nostalgie sincère à leur terre d’origine, berceau de leurs racines et de leurs traditions. Régulièrement, ceux qui ont quitté leur village pour les grandes villes aiment y retourner, le temps d’un week-end ou d’une fête familiale, pour se ressourcer et renouer avec la douceur de la vie campagnarde. Ces retrouvailles sont l’occasion de partager des moments privilégiés avec leurs proches, de transmettre leur histoire aux plus jeunes et de célébrer l’esprit de communauté qui fait la force du peuple vietnamien. Le “quê huong”, véritable ancrage identitaire, est ainsi le gardien de la mémoire collective et le symbole d’un Vietnam intemporel.

Q comme quốc ngữ

Culture Vietnam langue quoc ngu

Le quốc ngữ, système d’écriture officiel du vietnamien moderne, est le fruit d’un fascinant métissage culturel. Initié par le jésuite français Alexandre de Rhodes au XVIIe siècle, il consiste en une romanisation de la langue vietnamienne, permettant de retranscrire fidèlement sa riche palette de sons et d’intonations. Grâce au quốc ngữ, il est possible pour un locuteur non-vietnamien de déchiffrer l’écriture du pays, à condition de maîtriser les subtilités tonales de la langue. Cette innovation linguistique a joué un rôle crucial dans la diffusion du savoir et l’émergence d’une littérature nationale dynamique. Aujourd’hui encore, le quốc ngữ est un symbole fort de l’identité vietnamienne, témoin de la capacité du pays à embrasser les apports extérieurs tout en préservant sa singularité culturelle.

Q comme Quan Lan

Culture Vietnam bai tu long

Tel un joyau posé sur les eaux émeraude du Golfe du Tonkin, l’île de Quan Lan est une invitation à s’immerger dans un Vietnam authentique et préservé. Située au cœur de la majestueuse baie de Bai Tu Long, voisine de la célèbre Baie d’Halong, Quan Lan séduit par ses plages de sable fin bordées d’une végétation luxuriante, ses reliefs karstiques spectaculaires et son atmosphère paisible. Faire escale sur cette île, c’est plonger dans un mode de vie insulaire traditionnel, rythmé par les travaux des rizières et la pêche artisanale. Ici, le temps semble suspendu, invitant le voyageur à se reconnecter à l’essentiel et à savourer la beauté brute d’une nature généreuse. Quan Lan, véritable condensé des merveilles du Vietnam, est une parenthèse enchantée qui marquera à jamais votre périple.

Q comme Quang Tri

Située au nord de l’ancienne capitale impériale de Hué, la province de Quang Tri a été le théâtre de certains des affrontements les plus intenses de la guerre du Vietnam. Haut lieu stratégique, elle abritait une importante base militaire américaine et fut le témoin de la terrible bataille de la citadelle de Quang Tri en 1972, qui dura 81 jours et fit des milliers de victimes. Construite en 1809 selon des plans inspirés des fortifications de Vauban, cette citadelle est aujourd’hui un symbole poignant de la résilience du peuple vietnamien face à l’adversité. Parcourir la province de Quang Tri, c’est ainsi partir sur les traces d’une histoire douloureuse mais aussi découvrir des paysages d’une beauté à couper le souffle, entre montagnes verdoyantes, rizières en terrasses et plages immaculées. Un voyage émouvant et inoubliable.

R comme ruou

Le ruou, ou alcool de riz, est la boisson alcoolisée la plus répandue au Vietnam. Cet alcool traditionnel est élaboré à partir de riz gluant fermenté, souvent de manière artisanale dans les régions rurales du pays. Lors d’un séjour chez l’habitant, il est fort probable que vous soyez convié à partager quelques verres de ruou avec vos hôtes, un rituel profondément ancré dans la culture vietnamienne. Cette boisson emblématique est un véritable symbole de convivialité et de partage, permettant de tisser des liens authentiques avec la population locale.

R comme rizière

Culture Vietnam rizières

Le Vietnam est un pays profondément marqué par la riziculture, avec des rizières omniprésentes sur l’ensemble du territoire. Les paysages les plus spectaculaires se trouvent dans les montagnes du nord, où les rizières en terrasses dessinent des amphithéâtres naturels à couper le souffle. Au-delà de son rôle de denrée alimentaire de base pour les Vietnamiens, le riz revêt une dimension culturelle essentielle, façonnant l’identité même du pays. Les rizières, véritables joyaux agricoles, témoignent de l’ingéniosité et du labeur des paysans vietnamiens, qui ont su apprivoiser les reliefs escarpés pour y cultiver cette céréale millénaire.

R comme religion

Culture Vietnam religion

Si le culte des ancêtres est la pratique religieuse la plus ancienne du Vietnam, précédant même l’arrivée du bouddhisme et du confucianisme, la spiritualité vietnamienne est aujourd’hui influencée par une mosaïque de croyances. Le bouddhisme, considéré comme la religion principale du pays, côtoie le christianisme, l’islam pratiqué par la communauté Cham, le fascinant caodaïsme, ainsi que d’autres mouvements sectaires tels que les Hoa Hao. Cette diversité religieuse témoigne de la richesse culturelle du Vietnam, où les différentes traditions spirituelles s’entremêlent harmonieusement, contribuant à la singularité de l’identité vietnamienne.

R comme RC4

Culture Vietnam RC4

La RC4, ou route coloniale 4, est tristement surnommée la “route sanglante” en raison des nombreuses attaques subies par les convois français de la part des troupes du Viet Minh durant la guerre d’Indochine. Cette route majestueuse, qui serpente à travers un dédale de formations calcaires, reliait autrefois les garnisons de Cao Bang à Lang Son, le long de la frontière chinoise. En novembre 1950, l’armée française y essuya l’une de ses plus cuisantes défaites, marquant un tournant dans le conflit. Aujourd’hui, parcourir la RC4 offre un voyage dans le temps, entre paysages à couper le souffle et vestiges d’une époque troublée.

R comme randonnée

Culture Vietnam randonnée

Les amateurs de randonnée seront comblés au Vietnam, où le relief montagneux offre d’innombrables possibilités de découverte. Les sentiers de randonnée traversent des paysages naturels à couper le souffle, entre pics vertigineux, vallées luxuriantes et rizières en terrasses. Ces escapades pédestres sont également l’occasion rêvée d’aller à la rencontre des nombreuses ethnies montagnardes, dont les traditions colorées et l’artisanat ancestral ne manqueront pas de vous émerveiller. Que vous soyez un randonneur aguerri ou un simple amoureux de la nature, le Vietnam vous réserve des expériences inoubliables, au cœur de ses montagnes encore préservées.

Vous aimerez lire également 

>> Abécédaire de la culture du Vietnam, de A à C

>> Abécédaire de la culture du Vietnam, de D à F

En explorant l’abécédaire de la culture vietnamienne de P à R, vous plongez au cœur de l’âme du Vietnam, entre traditions ancestrales et paysages à couper le souffle. Que vous soyez tenté par un voyage sur mesure au vietnam ou simplement curieux d’en apprendre davantage sur ce fascinant pays, laissez-vous porter par la richesse de son patrimoine culturel et naturel.