Abécédaire de la culture du Vietnam, de G à I

Nous poursuivons notre exploration fascinante de la culture vietnamienne avec les lettres G, H et I, qui nous dévoilent des facettes passionnantes de ce pays envoûtant.

***

G comme Gia Long

Gia Long, empereur visionnaire et unificateur, a marqué l’histoire du Vietnam en fondant la glorieuse dynastie des Nguyen. Aidé par Monseigneur Pigneau de Béhaine, il a reconquis le pays, le réunifiant sous le nom de Vietnam et faisant de la majestueuse cité de Hué sa capitale impériale. Les voyageurs peuvent explorer le somptueux mausolée de Gia Long, niché au bord de la romantique rivière des Parfums, témoin silencieux de cette époque grandiose qui a façonné le destin de la nation.

G comme Giap

Vo Nguyen Giap, héros légendaire de l’indépendance vietnamienne, restera dans les annales comme l’un des plus grands stratèges militaires du XXe siècle. Cet ancien professeur d’histoire a mené avec brio les troupes vietnamiennes à la victoire contre les forces françaises et américaines, gravant à jamais son nom dans la mémoire collective de son peuple. Décédé à l’âge vénérable de 102 ans, le général Giap a eu droit à des funérailles nationales grandioses à Hanoi, témoignant de l’immense respect et de l’admiration que lui vouent les Vietnamiens.

G comme guerre

Le Vietnam a été le théâtre de nombreux conflits au cours de son histoire tourmentée. Des guerres contre les envahisseurs chinois aux luttes intestines entre les différentes féodalités, en passant par les combats acharnés contre les Français et les Américains pour conquérir son indépendance, le peuple vietnamien a fait preuve d’une résilience et d’un courage exceptionnels face à l’adversité. Le musée des vestiges de la guerre à Ho Chi Minh Ville offre un témoignage poignant et émouvant de ces années sombres, invitant à une réflexion profonde sur les horreurs de la guerre et les sacrifices consentis par la nation vietnamienne pour sa liberté.

G comme gastronomie

Véritable joyau culinaire, la gastronomie vietnamienne est unanimement saluée comme l’une des meilleures au monde. Subtile alchimie d’herbes aromatiques, d’épices parfumées et de produits du terroir d’une fraîcheur incomparable, elle éveille les papilles et enchante les sens. Des ruelles animées des villes aux paisibles villages de campagne, la cuisine de rue est un incontournable, offrant une expérience gustative unique, haute en saveurs et en textures. Des délicats rouleaux de printemps aux savoureux bún bò, en passant par les mythiques phở, la gastronomie vietnamienne est un voyage initiatique qui ne laisse personne indifférent.

G comme Gong

Au cœur des montagnes majestueuses du centre du Vietnam, les gongs résonnent comme un écho mystique, intimement liés à la vie quotidienne et aux rythmes des saisons. Dans ces contrées reculées, où les croyances ancestrales tissent un monde empreint de mysticisme, le son envoûtant des gongs devient un langage sacré, un pont entre les hommes, les divinités et l’au-delà. Chaque gong abrite en son sein l’esprit d’un dieu ou d’une déesse, dont la puissance se mesure à l’ancienneté de l’instrument. Assister à une cérémonie des gongs, c’est plonger dans un univers ensorcelant où le profane et le sacré se confondent, où les vibrations profondes de ces tambours de bronze transportent l’âme vers des horizons inexplorés.

H comme Halong

Telle une vision onirique surgie du chaos originel, la baie d’Halong déploie ses paysages vertigineux et irréels, subjuguant les voyageurs par sa beauté ensorcelante. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce joyau naturel nourrit les imaginaires les plus féconds, invitant à une contemplation émerveillée. C’est lors d’une croisière en jonque, bercé par le clapotis des vagues et enveloppé par la douceur de la nuit, que l’on saisit pleinement la magie de ce site d’exception. Les pitons karstiques se dressent tels des sentinelles millénaires, gardiens silencieux d’une nature indomptée, tandis que les grottes et les îlots dévoilent leurs secrets au fil de l’eau, offrant un spectacle d’une poésie indicible.

H comme Ho Chi Minh

Figure emblématique de la lutte contre les impérialismes français et américain, “l’oncle Ho” incarne le combat acharné du peuple vietnamien pour son indépendance. Après deux longues guerres, ce leader charismatique a mené son pays à la liberté, devenant le père fondateur de la nation vietnamienne moderne. Omniprésent dans les rues et les maisons, son portrait veille sur le destin de son peuple, rappelant à chacun les sacrifices consentis et les idéaux qui ont forgé l’identité du Vietnam. Le mausolée de Ho Chi Minh à Hanoi est un lieu de pèlerinage incontournable, où les Vietnamiens viennent rendre hommage à celui qui a incarné leurs espoirs et leurs rêves d’émancipation.

H comme Hanoi

Hanoi, la capitale vibrante et envoûtante du Vietnam, est une invitation à un voyage temporel, où tradition et modernité s’entrelacent avec grâce. Véritable musée à ciel ouvert, la ville regorge de trésors architecturaux, témoins de son riche passé. Des ruelles tortueuses du quartier des 36 corporations aux élégantes demeures coloniales, en passant par les temples et pagodes séculaires, Hanoi dévoile un patrimoine d’une rare beauté. Mais c’est aussi une cité bouillonnante de vie, où les habitants s’affairent avec une énergie contagieuse, perpétuant des traditions ancestrales tout en embrassant le vent du changement. Des échoppes colorées aux marchés animés, des lacs paisibles aux parcs ombragés, Hanoi est une ode à la douceur de vivre vietnamienne, une ville qui se savoure avec délice, au rythme de ses multiples facettes.

H comme Hmong

Farouchement attachés à leur identité et à leurs traditions millénaires, les Hmong incarnent l’esprit indomptable des montagnes du nord du Vietnam. Peuple fier et indépendant, ils ont toujours préféré les hauteurs aux plaines, cultivant un art de vivre en harmonie avec une nature grandiose et sauvage. Leurs costumes chatoyants, brodés de motifs géométriques et de symboles ancestraux, sont une ode à leur richesse culturelle, un héritage précieusement transmis de génération en génération. Partir à la rencontre des Hmong, c’est s’immerger dans un univers authentique et préservé, où le temps semble suspendu, où les gestes du quotidien perpétuent des savoir-faire séculaires. De leurs villages nichés à flanc de montagne à leurs marchés hauts en couleurs, les Hmong offrent un témoignage vibrant de la diversité ethnique qui fait la richesse du Vietnam.

H comme Hoa Hao

Née dans la région du delta du Mékong en 1919, la secte Hoa Hao est un mouvement religieux néo-bouddhique empreint d’un fort nationalisme et d’une méfiance envers les influences étrangères. Bastion de la résistance anti-coloniale, la ville de Chau Doc a vu émerger cette doctrine singulière, qui a joué un rôle complexe dans l’histoire tumultueuse du Vietnam. Alliés un temps aux Français pour combattre les communistes dans le sud du pays, les adeptes du Hoa Hao ont finalement rejoint la lutte pour l’indépendance, apportant leur soutien au Nord durant la guerre du Vietnam. Aujourd’hui reconnu comme l’une des religions officielles du pays, le Hoa Hao témoigne de la complexité du paysage spirituel vietnamien, où les croyances traditionnelles se mêlent aux influences extérieures pour donner naissance à des syncrétismes uniques.

I comme impériale

De 1802 à 1945, Hué fut la majestueuse capitale impériale de la dynastie des Nguyen, dernière lignée régnante du Vietnam. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la cité dévoile un trésor d’architecture et d’art, témoin de la grandeur passée de ces seigneurs du Sud. L’imposante Cité impériale, cœur battant du pouvoir, abrite de somptueux palais et de vastes cours, où résonnent encore les échos des fastes d’antan. Le long de la romantique rivière des Parfums, les tombeaux des empereurs déploient leur élégance intemporelle, invitant à une douce rêverie sur les rives de l’éternité. Les amateurs d’art seront séduits par la grâce des maisons-jardins traditionnelles, véritables écrins de verdure où s’épanouissent des trésors d’artisanat. Et les gastronomes ne manqueront pas de succomber aux délices de la cuisine impériale, subtile et raffinée, digne des banquets royaux d’autrefois.

I comme Indochine

L’Indochine française, née de la conquête progressive par la France de territoires d’Asie du Sud-Est entre 1858 et 1907, a profondément marqué l’histoire et l’identité du Vietnam. Composée de l’empire des Nguyen au sud, des protectorats de l’Annam et du Tonkin au centre et au nord, ainsi que des protectorats du Cambodge et du Laos, cette entité politique a façonné le destin de la région pendant près d’un siècle. La défaite française de Dien Bien Phu en mai 1954 a sonné le glas de l’Indochine française, ouvrant la voie à l’indépendance du Vietnam et à une nouvelle ère pour le pays. Aujourd’hui, les vestiges de cette période coloniale, de l’architecture au système éducatif en passant par la gastronomie, témoignent de l’influence durable de la France sur la culture vietnamienne, héritage complexe d’une histoire tourmentée mais riche en échanges et en métissages.

I comme île

Avec plus de 3 000 kilomètres de côtes bordées par la mer de Chine méridionale et le golfe de Thaïlande, le Vietnam offre un littoral d’une beauté époustouflante, parsemé d’îles paradisiaques qui invitent à une escapade balnéaire inoubliable. De Phu Quoc, joyau tropical aux eaux cristallines et aux plages de rêve, à Con Dao, archipel sauvage au passé chargé d’histoire, en passant par les paisibles îles de Ly Son et Quan Lan, chaque destination insulaire du Vietnam révèle un charme unique. Cocotiers élancés, sable blanc immaculé, jungle luxuriante et fonds marins d’une richesse exceptionnelle composent le décor enchanteur de ces édens tropicaux, où le temps semble suspendu. Plongée sous-marine, farniente sur des plages désertes, exploration de villages de pêcheurs authentiques… Les îles vietnamiennes promettent des expériences inoubliables, loin de l’agitation du monde moderne.

I comme indigo

Au fil des siècles, l’indigo est devenu un élément incontournable de l’identité vestimentaire des minorités ethniques du Vietnam. Extrait de différentes plantes, en particulier de l’indigotier, ce pigment naturel aux nuances bleutées confère aux costumes traditionnels une allure unique et reconnaissable. Transmis de génération en génération, l’art de la teinture à l’indigo requiert patience et savoir-faire, les tisserandes plongeant inlassablement leurs étoffes dans des bains colorants pour obtenir des tons profonds et lumineux. Les mains des artisanes, imprégnées de ce bleu intense, témoignent de leur dévouement à perpétuer cet héritage précieux. Porter un vêtement teint à l’indigo, c’est arborer avec fierté un pan de l’histoire et de la culture des peuples montagnards du Vietnam, un symbole vivant de leur créativité et de leur résilience face aux défis du monde moderne.

I comme immersion

Pour vivre pleinement l’essence de la culture vietnamienne, rien ne vaut une immersion au cœur des communautés locales. C’est pourquoi nous attachons une importance particulière à offrir à nos voyageurs des séjours immersifs, véritables invitations à partager le quotidien des habitants et à tisser des liens authentiques. Dormir chez l’habitant, participer aux tâches quotidiennes, échanger autour d’un repas traditionnel… Chaque moment partagé devient une occasion unique de découvrir la culture vietnamienne de l’intérieur, loin des sentiers battus et des clichés touristiques. De la récolte du riz dans les rizières en terrasses du nord à la dégustation de spécialités locales sur les marchés colorés du delta du Mékong, ces expériences immersives permettent de saisir toute la richesse et la diversité d’un pays aux multiples visages. Une façon privilégiée de voyager, pour une compréhension profonde et intime de l’âme vietnamienne.

>> Vous aimerez également lire Abécédaire de la culture du Vietnam, de D à F

Embrassez l’essence de la culture vietnamienne en partant pour un voyage sur mesure au Vietnam riche en découvertes et en émotions. Laissez-vous envoûter par ce pays fascinant, où chaque lettre de l’alphabet révèle un trésor caché, une invitation à plonger toujours plus loin dans les méandres de son histoire, de ses traditions et de son art de vivre.